C’est la Bérézina !

Notre président, dans son allocution qui annonçait le confinement sans le dire, avait utilisé le langage martial en évoquant, à plusieurs reprises, une situation de guerre.

Evidemment, nous n’avons pas pu nous empêcher de faire des comparaisons faisant référence à l’histoire militaire du pays au fur et à mesure que les nouvelles annonçant la dégradation progressive de la situation arrivaient.

On a parlé de la guerre de 1914 pour évoquer la situation du personnel soignant envoyé au casse-pipe sans aucun matériel de protection,

Certains ont parlé de juin 40 pour évoquer la fuite des parisiens juste avant le confinement (on évoque le nombre de 1.2 million de parisiens et banlieusards),

Les nouvelles arrivent et elles sont de pire en pire ; ce qui au demeurant était parfaitement prévisible puisque l’Etat fonctionnaire et sa haute administration ont toujours considéré, la déclaration de Mme Buzyn en atteste, qu’il n’y avait pas besoin de prendre des mesures de protection puisque l’épidémie ne viendrait pas !

Ce faisant, la haute administration s’est enferrée dans un biais de raisonnement à partir des situations liées au SRAS et à la grippe aviaire H1N1 qui n’ont pas eu d’effet majeur en France.

Gouverner c’est prévoir, et l’élite a juste prévu le maintien de sa communication rassurante et les élections …

Le pays est complètement bloqué et la seule chose qui fonctionne désormais, c’est internet (merci les GAFA) ; et l’information continue de circuler.

Et qu’apprend-on ?

La situation dans l’est de la France est catastrophique,

La situation est en passe d’être totalement hors de contrôle en région parisienne donnant raison à tous ceux qui se sont enfuis sans que l’on sache si ceux qui sont partis n’ont pas emporté avec eux le virus à la campagne avec un risque majeur à la clé !

En effet, tous les cas qui apparaissent désormais ne peuvent avoir fait l’objet d’une contamination qu’avant le confinement, c’est à dire il y a plus de 10 jours !

On apprend que des personnes très jeunes sont désormais les victimes de l’épidémie ; une petite jeune fille de 16 ans est morte après avoir été testée par deux fois négative !

Alors, une nouvelle référence militaire s’impose : la Bérézina cette effrayante défaite, des 26-29 novembre 1812, de l’armée napoléonienne ; point d’orgue de la désastreuse et inutile campagne de Russie qui n’avait eu pour but que de satisfaire le narcissisme délirant de l’empereur qui voulait châtier le tsar pour n‘avoir pas voulu respecter le blocus continental à l’encontre de la Grande Bretagne.

Car, ce qu’on lit est proprement hallucinant !

Comme en Italie, la situation est en train d’échapper à tout contrôle !

On va en arriver, à n’en pas douter, à la médecine de guerre !

Et, pour ceux qui en douteraient, la médecine de guerre est à la médecine ce que la musique militaire est à la musique !

Le personnel soignant va être contraint trier les malades et de faire des choix !

Les cas les plus graves seront abandonnés à leur triste fin parce qu’on n’a pas les moyens de les soigner !

Notre merveilleux système de santé totalement étatisé avec son abondant personnel administratif, si couteux, s’avère en fin de compte complètement inefficace et ce n’est pas la faute des personnels soignants qui se retrouvent en première ligne et doivent prendre tous les risques !

Il faut être lucide, comme les pontonniers de l’empereur, ils sont le dernier rempart avant l’effondrement !

Le jour où l’épidémie s’arrêtera, je n’ose pas dire vaincue compte tenu de la tournure des évènements, il ne fait pas de doute que beaucoup se poseront des questions …

La colère commence à gronder,

Il se pourrait bien qu’on ait droit à une avalanche de procès visant à obtenir la mise en cause des responsables de cette situation pour mise en danger de la vie d’autrui car la négligence, poussée à point d’incurie, est coupable !

Responsables mais pas coupables … disaient-ils !

Peut-être que si, coupables quand même !

En attendant, nous ne féliciterons jamais assez notre général en chef et son état-major pour sa clairvoyance ; et là, la référence c’est bien le généralissime Gamelin et juin 1940 !

En attendant, et comme je fais partie de ceux qui ont la chance d’habiter au bord de la mer (en Bretagne), j’ai fait hier un tour à pied, Ausweis en poche, pour changer d’air après dix jours de confinement.

On ne voit personne ; mais j’ai vu par contre que la gendarmerie surveillait la zone puisque, comme pendant la période 1941-1944, les plages sont « zone interdite» et toute infraction est dûment sanctionnée !

Le problème, mais notre administration a l’air d’en douter, c’est que le débarquement a déjà eu lieu !

Bien cordialement à tous !

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat en droit fiscal et droit des sociétés spécialisé ... en divorces ; jusqu'à ce que je sois excèdé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, soucieux du respect des libertés individuelles, je suis un libertarien qui déteste l'Etat et son administration tentaculaire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « C’est la Bérézina ! »

  1. Au vu de ce qui se passe on est en droit de se demander si ce n’est pas voulu d’être aussi peu réactif….On manque encore de tout pour le personnel soignant…les test de dépistages faits ailleurs sont toujours en cours de discussion chez nous….les élites médicales se divisent voire se déchirent sur ce qu’il faut faire pour enrayer l’épidémie …..et on nous annonce ce midi que la vague de cette épidémie va arriver…autrement dit le pire…Avec déjà plus de 1700 décès annoncés( mais en réalité combien?)..que va t’il se passer alors ?
    Une élimination massive des “faibles”….médicalement parlant bien sûr.?Nous n’avons hormis dans la région de Marseille … aucun médicament susceptible d’en sauver un certain nombre…tant la bataille des labos fait rage..par gourous et ministres interposés et nous n’en manquons pas.
    Il va falloir trancher dans la vif et très vite…si l’on veut éviter l’hécatombe…
    Il semblerait cependant que le problème économique soit prioritaire avant toute autre considération..a entendre notre Ministre des Finances…
    Certes on a droit a des discours guerriers,de bonnes paroles ,des promesses en veut-tu en voilà..mais comme toujours peu d’action réelle immédiate……
    On incite les gens a retravailler rapidement(??)…en précisant pour se donner bonne conscience que l’on doit respecter les consignes de sécurité…mais quid par exemple des personnels sur chantier..BTP(vestiaires,cantines,travail lui-même en groupe….est-ce bien raisonnable?) et des intervenants extérieurs ?
    Devant un telle situation on se dit que l’Etat se montre totalement débordé ..il n’avait rien prévu du tout….or le virus est apparu fin 2019 en Chine….certains ont prévenu. soi-disant.;mais le chef a fait la sourde oreille…A ce niveau c’est impensable!
    La Poste par exemple n’assure plus qu’ épisodiquement son rôle..les journaux d’ailleurs protestent vivement..et non des moindres…les entreprises aussi…mais en vain pour le moment..
    Une fois le virus passé…mais quand?…nous aurons droit a des règlements de comptes de toutes sortes….tant le gouvernement s’est montré incapable de gérer cette crise….annonçant des décisions et faisant le contraire ou ne faisant peu voire rien. du tout….ayant une communication lamentable de la part de nombre des ses membres …notamment la porte parole…..
    Quant au peuple il a subi et il subira longtemps encore les conséquences des erreurs commises ,par le pouvoir…car en fin de compte c’est lui qui sera chargé de régler la note finale sur plusieurs générations….Bigre l’avenir est bien peu réjouissant…mais bon tout le monde s”adaptera de gré …ou de force…le message a été très clair.

    1. Vous soulevez un point très intéressant et qui démontre l’effrayante déconnexion des élites par rapport au réel !

      Effectivement, en “haut lieu” on assiste à des batailles de coteries, de mandarins, à des luttes d’influence sur ce qu’il faut ou faudrait faire !

      Comme je l’écrivais hier, l’administration mouline à vide !

  2. Tient moi aussi , je suis dans un charmant petit village dromois, cerné par le canal du Rhône et le bras du Rhône avec un bassin autour, donc cerné dans les 150métre de mon domicile, donc je faisait de super promenade avec mon « toutou », avant et Aprés le confinement. Les gendarmes m’on signalés sur un air martial, que le préfet avait interdit les berges du Rhône, donc j’ai le droit de faire le tour du cimetière avec toutou, sur le béton, bien envie de visiter le cimetière en ce moment, sans oublier de me dire de prendre mes sacs à crottes, comme si je l’avait attendu pour ça, de toute façon pas de poubelles sur ce secteur. Lol. Mais on sait que c’est pour mon bien, …

  3. Le jour le plus long arrive en France comme le film. le CORONAVIRUS aurait donc débarqué pour libérer la France en montrant à tous les citoyens la médiocratie, les combines, les freins, les mensonges, les arrangements entre amis….etc
    Les Allemands investissent 750 milliards d’€ et vont donc encore + creuser le fossé avec la France mais pas seulement et sortira renforcé par apport aux autres pays. La France va continuer à s’enfoncer malgré les 300 milliards mis sur la table économique. Les administrations, le système politique, la démocratie, et les Collectivités locales ne se réformeront pas bien au contraire, les services régaliens continueront à régresser par le trop plein des administratifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *