Chronique d’un désastre annoncé (1/3)

L’Histoire vient d’accélérer et le monde subitement de changer ; tout ce que je redoutais vient d’arriver d’un coup !

Que voyons-nous ? La panique générale, les bourses s’effondrent, le blocage de l’économie et la dette publique qui s’envole avec des conséquences dont on est encore très loin de mesurer l’ampleur !

Il faut surtout être conscient que l’épidémie n’est qu’un révélateur, un catalyseur d’une crise sous-jacente qui couvait déjà depuis plusieurs années et que le système monétaire mondial essayait de masquer à coup de rachats et de financements par les banques centrales !

Le blocage de l’économie mondiale du fait du confinement va aggraver brutalement une situation qui était donc déjà extrêmement fragile. Je n’ai nullement envie de jouer les Cassandre mais la « grosse gamelle n’est pas loin » !

Les mesures annoncées par E Macron de lundi soir 16 mars étaient en outre clairement attendues car les supermarchés ont été littéralement pillés dès lundi matin !

J’en ai retenu 3 points importants :

  • Le pays s’arrête pour 15 jours (pour commencer) nous sommes en guerre,
  • L’Etat paiera et il offre une garantie de 300 Md€ aux entreprises,
  • E Macron va mettre le parlement en congé après s’être fait habilité à légiférer par ordonnances.

C’est à dire que l’action du gouvernement s’oriente selon trois axes :

  • Un axe sanitaire,
  • Un axe économique,
  • Un axe plus politique qui a trait aux libertés publiques.

Devant l’importance des développements, je suis obligé de scinder cette étude en trois parties afin de les examiner l’une après l’autre !

L’axe sanitaire : le confinement

E Macron, dans une allocution au pays que j’ai trouvé trop longue et inutilement répétitive, se prend visiblement pour le général en chef et adopte posture martiale inutile et anxiogène totalement déplacée !

Il a décidé, en accord avec un collège d’experts dont nous ne savons rien, un confinement général de la population dans les mêmes conditions que celles adoptées par l’Italie.

Le confinement généralisé de la population est-il efficace ?

Il semblerait que cette mesure ait été décidée après une longue série de dénis de l’Etat fonctionnaire quant aux risques de propagation dont Mme Buzyn (qui vient d’arrêter là sa carrière politique), subitement atteinte de sincérité ministérielle, vient de révéler, la larme à l’œil, l’ampleur !

Néanmoins, les avis divergent et je vous invite à visionner l’interview du professeur Didier Raoult du CHU de Marseille, mais une chose est sûre : le virus est là ; à peu près partout comme je l’avais d’ailleurs prévu !

Par ailleurs, malgré les mesures adoptées par l’Italie, l’épidémie y est toujours exponentielle et la mortalité anormalement importante ; ce qui signifie clairement qu’il y a un problème qui reste à identifier …

Je livre à votre réflexion ces chiffres établis au 10 mars 2020.

Pays Malades recensés Morts % de létalité (par rapport aux malades recensés)
Chine 80 813 3 176 3,93
Italie 15 113 1 016 6,72
Iran 11 364 514 4,52
Corée du Sud 7 979 67 0,84
Espagne 4 209 120 2,85
France 2 876 61 2,12
Allemagne 2 369 3 0,13
États-Unis 1 642 41 2,50

Je n’ai pas d’explication quant à la disparité de la mortalité mais la question qui se pose à la lecture de ces chiffres est évidemment que soit les statistiques des autres pays sont sous estimées soit il y a un problème en Italie, pays où le système de santé est très similaire au nôtre ; ce qui est loin d’être rassurant !

Les membres du gouvernement et de la haute administration n’ont cessé de tenir des propos rassurants ; l’épidémie n’était que virtuelle, loin, en Chine … et de toutes façons, nous étions prêts, tout était sous contrôle, l’hôpital avait toutes les infrastructures (lits notamment) nécessaires !

Désormais, on en est réduit au confinement tardif et généralisé qui est extrêmement pénalisant alors que Taiwan et la Corée du Sud sont en train de vaincre l’épidémie sans avoir adopté de mesure de confinement !

Evidemment, la vérité commence à sortir et elle n’est pas très glorieuse pour le système de santé français !

Certains commencent à crier au mensonge d’Etat et parlent déjà de scandale sanitaire comme on en a déjà connu (sang contaminé) !

Selon l’OCDE, la France ne disposait en 2018 que de 3,1 lits d’hôpitaux en soins intensifs pour 1.000 habitants et elle se classe seulement au 19e rang ; très loin derrière les trois premiers pays ayant le plus de lits en soins intensifs à offrir à leurs habitants : Japon (7,8), Corée du Sud (7,1) et Allemagne (6) alors que nous avons des dépenses de santé très au-dessus de la moyenne !

On nous annonce par ailleurs que 70% de la population sera affectée à un moment ou à un autre. La propagation est donc inévitable ; ce qui laisserait à penser que les mesures prises ont pour but essentiel d’étaler la propagation dans le temps en raison d’un système de santé si ce n’est défaillant du moins incapable de gérer les flux de malades !

Il y a donc lieu de se poser quelques questions dont la réponse se trouverait essentiellement dans un problème de pénurie dissimulée ainsi que je l’avais évoqué ; pénurie qui est d’ailleurs désormais reconnue ainsi que l’insuffisance des structures sanitaires.

En effet, on comprend aisément que si vous savez qu’il n’y a pas de masques, pas de lits de réanimation, pas de respirateurs, pas de gel, pas de structures capables de réaliser les tests en masse, vous avez la réponse que l’on voit actuellement …ce qui est explicitement confirmé par le docteur Casanove.

On ne gère donc que  la pénurie de soins dans le cadre d’un système étatisé de la santé qui montre ses limites alors qu’il eut été évidemment beaucoup plus efficace d’anticiper et de distribuer des gants et des masques à la population mais il n’y avait ni l’un ni l’autre malgré des stocks importants dont l’administration n’arrive pas (officiellement) à retrouver la trace !?!

Il ne faut pas hésiter à parler de faillite de notre système collectiviste de sécurité sociale pourtant si couteux puisqu’on en est réduits à attendre les dons de LVMH (flacons de gel), Pernod Ricard (d’alcool pour ces mêmes gels) ; le ministère de la santé étant réduit à demander des dons de masques !

Je ne passerai que brièvement sur la mesure idiote de l’attestation à soi-même pour avoir le droit de faire ses courses ou promener son chien !

Il s’agit là d’une infantilisation ridicule et grossière de la population mais certains y ont vu, non sans quelque raison, un retour à la funeste période 1940-1944 avec l’usage de l’Ausweis ; ce qui d’ailleurs pourrait constituer un préalable inquiétant au contrôle de l’administration sur les mouvements de population (nous y reviendrons dans la troisième partie) !

Vous l’avez compris, tout cela n’est pas très rassurant mais vous verrez dans les deux articles à suivre que le pire est encore à venir !

Bien cordialement à tous !

Licence de publication : La reproduction de cet article n’est autorisée qu’à la condition de le rependre en totalité, d’en rappeler l’auteur et le site originel de publication.

 

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat en droit fiscal et droit des sociétés spécialisé ... en divorces ; jusqu'à ce que je sois excèdé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, soucieux du respect des libertés individuelles, je suis un libertarien qui déteste l'Etat et son administration tentaculaire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

10 réflexions au sujet de « Chronique d’un désastre annoncé (1/3) »

  1. Incroyable les retombés de ce virus qui dans 80% de cas n’a aucun effet, 15% des effets modérés qui se soignent avec 4 dolipranes par jour, et 5% de cas plus graves, essentiellement personnes agées et pathologies préexistantes.

    Imaginez si cela avait été un virus réellement dangereux ? en tout cas, cela fait une belle expérience in vivo en cas de virus vraiment létal ou attaque bactériologique.

    1. Oui cette supergrippette démontre à ceux qui ne l’avait pas encore compris que nous n’ avons pas le meilleur système de santé au monde que tous nous envient. Coup dur pour la propagande.

  2. Une courte vidéo prise dans un hôpital italien, il y a visiblement du matériel médical, les patients sont sous oxygène, mais malheureusement les chambres sont collectives ce qui est très loin d’être l’idéal pour une maladie contagieuse, de plus par manque de place les couloirs sont encombrés par d’autres patients sur des lits ou des fauteuils roulants.

    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_video-d-un-hopital-en-italie-c-est-l-horreur-absolue-l-effondrement-total-d-un-systeme?id=10462106

  3. Bonjour Philos

    d’accord avec vous à 100%

    avez vous entendu aujourd’hui à 16h15 le président de la fédération du bâtiment en colère et dégoûté parce que l’on reproche aux entrepreneurs du bâtiment d’avoir mis au chômage leurs employés qui ne veulent pas travailler sans masques et sans gants que le gouvernement a été incapable de procurer et la DIRECTTE ne veut pas accepter le chômage de ce personnel ?

    2 DISCOURS : confinez vous mais il ne faut pas arrêter de travailler pour l’économie du pays

    vos articles sont toujours très réalistes , je suis très content de les lire et les transfère à chaque fois .

    Bien cordialement .
    Expatrié
    (pas sans raison , plutôt pour les raisons que vous évoquez si bien)

    1. Merci,

      J’ai bien peur que l’expatriation soit la seule option qui va nous rester …

      Voir l’article de demain sur le volet économique.

      1. Bonjour Philos ,

        c’est bien la raison pour laquelle ou plutôt les raisons pour lesquelles je suis parti en Espagne , c’était “bien” il y a 14 ans quand j’y suis arrivé mais depuis quelques années les inspecteurs du fisc espagnol vont “s’instruire” à l’école des impôts en France à Clermont Ferrand et les contrôles commencent à pleuvoir et redressements complètement incohérents , c’est normal ils viennent de recevoir une éducation à la française , number one en la matière .
        ça aussi c’est une pandémie , patient zéro : la France

        Bon courage aux espagnols qui commencent à bien râler , les tribunaux administratifs commencent à être saturés .

        1. Oui, je l’ai vu aussi en bateau

          Très vite les espagnols se sont mis à adopter des normes françaises de contrôle et de surveillance : mouillages payants, des bouées partout, des interdictions qui se multiplient ….

          l’Italie idem alors qu’il y a 20 ans un italien m’avait dit : l’italie c’est la liberté !

          Et la Grèce s’y met aussi depuis 2 ans !

          Le monde change et les contrôles s’intensifient au fur et à mesure qu’on augmente les normes et les règlements !

  4. Les chiffres de la mortalité sont corrélés au niveau de collectivisation des pays. Comme je ne suis pas surpris.

    Lors de l’explosion de la centrale de Tchernobyl, les dirigeants soviétiques se sont réunis pour désigner un responsable imaginaire à la catastrophe et surtout pour se dédouaner de leurs errements , non pour trouver des solution rapides et opérationnelles. Ils savaient tous qu’il y avait un problème avec cette centrale. Ils n’ont jamais été jugés.

    Le petit marquis devra rendre des comptes. S’il avait une once de dignité, il démissionnerait et son équipe d’incapables serait congédiée sans préavis. Son agenda politique est plus important quand la santé des Français.

    Francais, vous qui êtes si contents de plébisciter depuis plus de 50 ans ce système pourri instauré largement par le gouvernement de Pétain, vous qui étiez vingt millions à avoir voté pour le baltringue qui occupe l’Elysée, avez le sort que vous méritez. Chaque année, l’Etat vous prend mille milliards et en échange, on vous demande de rester chez vous mourir d’une épidémie. C’est ça le socialisme : la gestion de la pénurie et la distribution de gigantesques subventions à des gens qui n’apportent rien à la population, des gens qui passent leur temps à s’occuper de la vie des autres, à injurier, dire ce qu’il faut manger, boire, comment baiser, comment trier ses poubelles. Vous payez des somme folles à des gens qui vous méprisent à la moindre occasion et le pire, vous en redemandez. Vous aimez visiblement vous faire mettre bien profond, n’oubliez pas de sourire quand Bercy vous enc****.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *