Comme un seul homme

C’est pour moi toujours un étonnement sans cesse renouvelé de constater que les hommes de l’Etat nous traitent comme un bloc homogène.

Ils sont si présomptueux qu’ils croient connaître la solution en tout et s’estiment en droit de nous l’imposer uniformément. Pauvre de nous.

Malheureusement, chacun étant un cas à part — ce qui fait notre charme et celui de notre vie – les solutions universelles ne nous conviennent que très rarement.

Qu’à cela ne tienne, les hommes de l’Etat ont inventé un truc fourretout qu’ils appellent “la démocratie”. Vous connaissez évidemment cette escroquerie qui consiste à prétendre qu’une majorité serait en droit d’imposer ses vues à la minorité.

Mais en réalité cette majorité n’existe pas.

Les hommes de l’Etat, à l’aide de combines, d’associations de circonstance, fabriquent une pseudo majorité qui n’a d’existence que mathématique, qui plus est éphémère la plupart du temps. Elle ne correspond à aucune majorité morale, intellectuelle, politique, qui pourrait fixer un cadre ou des règles de vie et justifier une dictature de la majorité.

L’affaire du coronavirus est exemplaire à ce sujet.

Voilà donc un virus qui se pointe, il provoque une maladie pouvant être grave, voire mortelle. Le sujet est éminemment individuel, il ne concerne que les malades, qui doivent se soigner et éviter de coller leur maladie aux autres.

Admettons que les hommes de l’Etat, pris d’une soudaine empathie – ce qui serait inhabituel – décident d’aider les personnes concernées. Que peuvent-ils faire ?

Cela parait assez simple :  aider les contaminés à savoir qu’ils le sont, alors à se soigner, et protéger les autres d’une possible contamination.

Au lieu de cela, les hommes de l’Etat ont surjoué leur rôle, dramatisé la situation, imposé une solution globale inadaptée.

Le tout ayant entraîné la ruine d’un pays qu’ils avaient préalablement mis en faillite à l’aide de ces méthodes globales, qui tuent inutilement toute initiative personnelle.

Ils n’ont aucune conscience de leur folie.

Bien plus, ils traitent de fous ceux qui s’insurgent contre cette massification intellectuelle, morale et pratique.

Je me demande si leur délire est cynique, ou s’ils finissent par croire à la nécessité d’imposer par la force leur fausse utilité, qui n’est pourtant que la résultante de leur plaisir personnel à exercer le pouvoir.

Comment peuvent-ils ne pas percevoir que leur pouvoir est illégitime puisqu’ils l’exercent en refusant la responsabilité de ses conséquences ? Sont-ils aveuglés, mythomanes, ou de sales cons, véreux, sans vergogne ?

Bien que les fréquentant depuis des décennies, je n’ai toujours pas la réponse à cette angoissante question.

Mais force est de constater qu’ils massacrent nos libertés.

Le confinement a bon dos, mais la réalité c’est que nous sommes fliqués comme jamais et que la justice est aux abonnés absents.

Jusqu’où peuvent-ils aller ?

Je dois avouer que le magistrat, qui m’a demandé hier si je n’étais pas un poil parano pendant je lui expliquais que le Fisc est malhonnête, m’a troublé gravement.

Ceci est la pancarte que ce même magistrat a fait mettre à la porte de la chambre criminelle qu’il présidait ce jour-là.

Virus aidant, la justice redécouvre la joie des audiences occultes, comme avant la révolution. La justice rendue publiquement a fait long feu.

Je peine à imaginer de la part de ce magistrat, et des autres, un désir d’expédier rapidement les affaires sans témoin… bien que cela se dise dans les salles des pas perdus.

En réalité et tout simplement, cette pancarte n’évoque-t-elle pas une angoisse sanitaire un peu parano ?

Les masques

Inutiles, devenus obligatoires, on apprend qu’ils sont synthétiques, faits à base de dérivés de pétrole et mettent 450 ans à se dissoudre dans la nature.

Il nous en faut quatre par jour, par personne, soit 280.000.000/j !!!

Les éboueurs ne veulent plus les ramasser. La masse, hélas non homogène, a en son sein des individualités qui jettent les masques dans la rue… ça alors !!!

Que font les flics et les caméras de surveillance ? Voilà un gisement économique. 450 ans de pollution, ça vaut bien une amende de 1.000 €. Non ?

A vos carnets à souche les pandores, suite et fin du confinement….

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Comme un seul homme »

  1. Je viens de finir le livre que vous avez conseillé: “Vendons les parisiens”.
    Je vous remercie vraiment pour ce conseil.

    L’explication de la prise de pouvoir dictatorial par les haut fonctionnaire est magistrale et explique très bien ce qui se passe en ce moment. Ils sont et seront prêts à tout pour conserver leur pouvoir, y compris à détruire des pans entiers de la société tels que les indépendants. En plus avec bonne conscience, puisqu’ils incarnent “le Progrès”.

    Pour comprendre un peu plus la situation que nous vivons en France, j’ajouterai un autre livre que j’ai lu en 1996: “Artistes, artisans, technocrates, l’élite qu’on mérite ?”. (de Patricia Pitcher).
    C’est un livre de management. Il explique, exemples dans le privé à l’appui, comment les organisations, à partir d’une certaine taille, tendent à être dirigée par des parasites au dépends des employés efficaces et travailleurs.

    Les arguments des deux livres combinés fournissent une explication très éclairante sur la France d’aujourd’hui, dirigée par des Agnans sans garde fou.

  2. Avec Humour ?= Un élève en droit pendant son examen oral : qu’est-ce qu’une fraude ?
    > Réponse de l’élève : C’est ce que vous êtes en train de faire, Monsieur…
    > Le professeur intrigué : Comment cela ? expliquez-vous……
    > L’élève dit : Selon le Code Pénal, celui qui profite de l’ignorance de l’autre pour lui porter préjudice, commet une fraude.

    La Justice en France donne des fruits mais pas des fleurs .

    Rappel de ma réflexion= Le général Charles de Gaulle a été réhabilité grâce à la coalition Russie-USA-Angleterre en 1941, contre les NAZIS européens et des millions de morts. Les résistants au début en 1940 étaient qualifiés de terroristes en France et en 1945 ils sont devenus Résistants grâce à la coalition Russie-USA-Angleterre. Mais qui et comment va-t-on libérer la France du système médiocratique en 2020 ?

    « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »
    Pasteur Martin Niemöller

  3. Seule question : comment déboulonner ces enfoirés.

    Cela fait longtemps qu’ils ne perçoivent plus la réalité, et quand ils regardent quelque chose qui n’appartient pas à leur microcosme, c’est avec des verres si déformants qu’ils ne comprennent rien.

  4. Mark Twain aurait pu vous aider à discerner :« Je me demande parfois si le monde est dirigé par des gens intelligents qui se moquent de nous ou par des imbéciles qui y croient vraiment ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *