Coronavirus : un gouvernement de somnambules !

Coronavirus : un gouvernement de somnambules !

Les gouvernants français donnent l’impression d’un groupe de somnambules. Ils marchent mécaniquement sans savoir où ils sont ni où ils vont. Ils ont pris des ordonnances et des décrets pour suspendre le recouvrement des cotisations et emprunter massivement, et ils attendent la fin de l’épidémie pour remettre en marche leur système.

Rappelons-leur quelques chiffres. La France compte 17 millions de retraités, 6 millions de fonctionnaires, 6 millions de chômeurs et 20 millions d’enfants. Ce qui fait 49 millions de personnes qui ne produisent rien. Il reste 18 millions d’adultes pour faire vivre tout le monde, dont 3 millions d’entrepreneurs.

L’épidémie de coronavirus va envoyer au tapis des milliers d’entreprises et faire des millions de chômeurs. Il n’y a vraiment que les gouvernants français pour croire que cette économie de survivants va pouvoir allouer à l’Etat et aux régimes sociaux les 1300 milliards qu’ils dépensent chaque année ?

Les quelques lignes qui précèdent suffisent à dessiner la France de demain. Un pays où tout – absolument tout – sera remis en question. Qui peut croire sérieusement que les derniers vrais actifs de notre pays accepteront sans broncher d’être saignés jusqu’à la dernière goutte pour permettre à 49 millions de personnes de vivre sans travailler ? Le voudraient-ils d’ailleurs qu’ils ne le pourraient pas. Les entreprises qui le pourront ne vont reprendre que très progressivement leur activité, et probablement à plus petite échelle. Tout le monde va devoir ses restreindre.

L’arbitrage politique d’une telle situation va demander des dirigeants de haute stature. Les petits hommes gris qui se sont emparés du pouvoir dans notre pays depuis des décennies vont être balayés. La seule inconnue est le processus qui y aboutira. Souhaitons qu’il se déroule sans violence.

L’Europe est, non sans raisons, l’objet de nombreuses critiques. Mais toutes ne sont pas justifiées. Car pour ce qui est des mesures accompagnant l’ouverture des frontières intérieures, l’Europe avait pris les dispositions appropriées en édictant, en 1992, des directives qui établissaient des règles de concurrence en lieu et place des monopoles sociaux. L’Allemagne et les Pays-Bas les ont appliquées et ce n’est pas par hasard que ces pays sont les mieux portants de l’Union et que leur organisation a le mieux su faire face à la pandémie actuelle.

La France a mené – et mène encore – un combat acharné pour ne pas appliquer les textes qu’elle avait pourtant votés. Et tout ça pour préserver « le meilleur système du monde », qui vient pourtant de s’effondrer sous les coups d’un simple virus.

L’aveuglement français a des précédents. En 1940 nos soldats étaient transportés vers le front dans des camions dont le « blindage » était constitué de toiles peintes. En 2020 nos soignants n’ont ni masques, ni surblouses, ni tests, ni respirateurs. Dans les années trente, tandis que l’Allemagne s’armait, la France se jetait avec volupté dans les congés payés.

L’épidémie de coronavirus sera pour la France une guerre perdue. La défaite de 1940 a détruit la IIIe République, créé le régime de Vichy, qui a lui-même été chassé par la IVe République, avant que l’échec de celle-ci ne laisse place au retour du général de Gaulle et à la Ve République. La guerre du coronavirus aura forcément des conséquences de même nature, tout simplement parce que les Français ne pourront ni ne voudront vivre comme avant.

« Les peuples, disait Nietzsche, ne savent apprendre et ne peuvent apprendre que dans la souffrance et par la souffrance ». Nous allons apprendre !

Claude Reichman

 

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

10 réflexions au sujet de « Coronavirus : un gouvernement de somnambules ! »

  1. Pensons tout de même que parmi les 6 millions de fonctionnaires, il y a des soignants, en connait-on la proportion ?

    Moi à leur place, passée la crise, je changerais de métier.

    Se faire huer juste avant la crise parce qu’ils réclament un salaire décent pour une mission très noble (sauver des vies) et voire tous ces fonds qui surgissent tout d’un coup de partout et même pas pour eux …

    A mon sens, un tri s’impose parmi les fonctionnaires pas tous logés à la même enseigne !

    Par exemple, on pourrait commencer par supprimer bon nombre d’ agents du fisc contrôleurs, inspecteurs, conciliateurs, médiateurs, défenseur des droits

    Avec le prélèvement à la source et les nouvelles technologies sensées nous fournir des outils de trac king contre les fraudeurs :
    Les véritables, bien sur ! pas le contribuable qui s’est trompé de case dans sa déclaration.

    Ceux là sont vraiment un luxe pour les français, on devrait commencer par eux…

    1. Ce qu’il faut avant de les amaigrir, c’est annuler leur statut (irresponsabilité) et tous leurs avantages que nous payons.
      Après, la loi de la jungle: seuls les plus forts survivront.
      Pour agrémenter le tout, des combats de gladiateurs entre les hauts fonctionnaires…

    2. « Il y a aussi des profs, des bleus et des cheminots, bref plein de monde payé pour faire ce qu’ils font, le soignant en fait partie. Et si l’asepsie, les gestes barrière, la protection des soignants et des « patients » (clients) ne sont pas la base de leurs jobs, qu’ont ils appris? C’est la base de leurs métiers, vous les applaudissez, soit! Mais nous dit on, combien sont porté pâles? Combien d’absence pour différents motifs, et le covid en est un autre. La france a choisis la quantité à la qualité depuis 40 ans. Aujourd’hui faut pas s’en plaindre… , on a l’impression que nettoyer « les poignée de portes est exceptionnel… », tout ces gestes sont connu depuis toujours, travailler avec eux, et vous verrez; quoiqu’il en soit, heureusement que dans ce milieu, certain d’entre eux font réellement leurs jobs, et pas seulement à l’hopital…, il y a 5 ans , vous applaudissiez nos « bleus » dans la rue, les mêmes sur lesquels vous tapiez 1 ans après! Et n’oubliez pas la « polémique au mois de février sur le « vol » des masques revendu sur le net, c’est pas le patients qui allaient dans les réserves les emprunter »

  2. Bravo. Mais en attendant les surlendemains qui chanteront peut-être, il faudra subir des lendemains qui n’auront rien de rigolo… En tout cas pour nous qui faisons partie des 18 millions d’adultes qui font vivre tout le monde, ou plus précis encore, des 3 millions d’entrepreneurs.

  3. Rappel = Je crois donc qu’il est intéressant pour ces pouvoirs politiques de gauche et de droite d’avoir une situation de peur qui permet ces abus afin de maitriser les esclaves du secteur privé. Vous comprendrez plus-tard pourquoi les soit disant dysfonctionnements, erreurs, mensonges ont un but caché.
    « Il y a toujours deux histoires en france, l’une que l’on enseigne dans les médias par les politiques et qui ment, l’autre que l’on tait parce qu’elle recèle l’inavouable »
    Pour ceux qui nous dirigent ils utilisent la loi des 80-20 de Pareto. C’est à dire qu’il faut à nos gouvernants privilégier 20% des citoyens, des entreprises, de l’économie pour asservir les 80% restants. Et cela fonctionne depuis deux siècles avec la démonstration de Pareto mais depuis + de 5 siècles avant que Pareto vienne confirmer le raisonnement..
    Mon coup de colère et mon analyse de la situation actuelle en France = cliquez pour lire la suite : https://developpement-mental-semantique.com/mon-coup-de-colere-et-mon-analyse-de-la-situation-actuelle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *