COVID: COMME UN BESOIN DE JUSTICE?

Le Covid 19 a été le révélateur de l’énorme incompétence génétique des fonctionnaires. (lire absolument le livre de Didier Picot qui dévoile l’esprit de magouilles: https://www.amazon.fr/s?k=vendons+les+parisiens&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss_1

Nous, les auteurs de ce blog et nos lecteurs, plus une minorité de français que personnellement j’estime à environ 5/10 % nous connaissions les ravages de cette caste irresponsable (de par leur statut, c’est tout dire) qui nous régente depuis Pompidou avec depuis Mitterrand une monté en régime exponentielle.

De A à Z, tous les leviers de commandes sont squattés par ces gens là. De haut en bas, ils fagocitent notre démocratie qui est devenue, sous leur prise de pouvoir, une coquille vide.
Ils sont partout et en majorité : Assemblé nationale, sénat, Conseil d’état, Cour des comptent, tribunaux administratifs, tous les ministères, etc.
Rien ne leur échappent.
Ils ont instauré une économie de connivence bien juteuse pour eux et leurs affidés.
Tout allait bien dans le meilleur des mondes, le pillage des français ronronnait doucettement avec de temps en temps une main prise en flag dans le pot de confiture.
Aussitôt une communication dite de « l’enfumage » se mettait en place et avec la complicité des médias (subventions)
cela était étouffé et se perdait style IGPN.
Et rebelote tout redémarrait comme si rien ne s’était passé.
Les pillages (https://www.temoignagefiscal.com/bercy-lempire-du-mal-et-la-citadelle-de-tous-les-abus/) et les combines entre gens de « bonne compagnie », passées repoussaient comme champignons après la pluie.
Et vint le Covid 19.
Tout se beau monde de fonctionnaires se trouva bien démuni quand la bise fut venu.
Ce fut un festival de conneries, de contre vérités, d’aberrations, d’incompétences flagrantes que même mon fils qui était en CM2 me le faisait remarquer.
Chaque jour apportait son lot d’ordres et de contre ordres dans la confusions la plus totale. On était projeté dans une autre dimension celui de la bêtise pure.
Nos énarques pédalaient dans la semoule à qui mieux mieux
Le bateau France était devenu complètement ivre.
Le summum fut atteint par la fameuse Sibête,chargée de l’enfumage du bon peuple. En quelques jours elle devint la risée des réseaux sociaux.
Le reste du gouvernement ne fut pas en reste et tous les ministres énarques y allaient de sa petite contradictions.
Plus les jours passaient, plus les morts par incompétence s’accumulaient.
L’enfumage qui avait bien fonctionné pour la « Grand Débat » ne donnait plus les résultats escomptés, cela se voyait sur les réseaux sociaux, seuls vrais baromètres non truqué de l’opinion.
Le bon peuple des moutons commençait à gronder et lèse majesté absolu à parler de justice.
Justice, vous avez dit justice quelle drôle d’idée et pourquoi pas de responsabilité ou de tribunaux ?
Dans le pays de l’énarchie cela est un non sens pour nos dirigeants.
Sentant une mauvaise odeur
monter vers leurs narines délicates, ils ont redoublé d’effort, n’ont pas ménagé leur peine : points presse quotidiens, blabla sur toutes les chaînes de télé, montées aux créneaux d’une flopée d’experts toutes catégories.

Des tonnes de plaintes avaient été déposé contre eux et l’idée qu’ils passeraient en justice pour les morts qu’ils avaient provoqué commença à leur bouffer les tripes. La panique commença insidieusement aussi à leur ronger la couenne.
Les sondages avaient disparus depuis plusieurs semaines et cela valait mieux pour eux.
Et puis patatra, la Kolossal tuile.
Un sondage commandé par le Cévipof leur assène le coup de grâce.
J’en suis moi-même surpris : 84 % des français pensent qu’ils devront rendre des comptes.
http://www.sciencespo.fr/cevipof/sites/sciencespo.fr.cevipof/files/OpinionWay%201pour%20le%20CEVIPOF-Sowell-Barome%CC%80tre%20de%20la%20confiance%20en%20politique%20-%20vague11b%20Comparaison%20(1)-1-1.pdf

Ce sondage est long et complet et nous apprend beaucoup d’éléments intéressants en nous comparant aux allemands et aux anglais.
Grosso modo notre gouvernement a été le pire pour gérer cette crise.
On s’en doutait, non ?

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

22 réflexions au sujet de « COVID: COMME UN BESOIN DE JUSTICE? »

  1. Aucun ministre ne sera jugé comme pour tous les autres scandales sanitaires des quarante dernieres annees. Le château veillera a faire débouter toutes les plaintes. Plus un groupe est protégé, plus il est solidaire : vous verrez comment des gens repugnants seront defendus par leurs collègues.

    Un sachant de la race supérieure ne se trompe jamais, même après avoir causé la mort de 25 000 personnes.

  2. C’est cela, puisque la Locomotive de l’économie est actuellement à l’arrêt et roule à vide,

    C’est l’occasion de lire et de faire la promo de la Loco, celle qui vous emmène dans la vraie vie et non en ‘Enarquie’ !

    En tout cas, ce mode de résistance me plait davantage :), me semble plus efficace, qu’un affrontement direct, plus sournois 😉

      1. Je passe la commande aujourd’hui sur Amazon sur le compte de ma petite entreprise 😉
        Je pense que ce livre, en plus d’être formateur et un bon divertissement constituera à mon humble niveau, un acte de résistance
        puisqu’il réduira mon bénéfice, ma TVA à décaisser et donc l’IS que je veux surtout pas verser à Bercy 🙂

        1. le ministre de l’économie a dit ‘plus que d’épargne, nous avons besoin aujourd’hui d’investissement’, comme il a pas précisé la nature de l’investissement, j’imagine que la résistance en fait partie !

          1. Pour la TVA vous avez raison, pour le reste c’est un livre qui a été publié avec un contrat bâtard style compte d’auteur. Il m’a coûté 750€, m’a rapporté 240€ et impossible d’avoir les comptes mais ça je m’en doutais dès le départ. Pour moi l’important était de confier mes souvenirs et de les graver dans le marbre. Je n’ai pas été déçu et je ferai pareil pour un deuxième que je suis en train de finir.
            Désolé, tout cela est “hors sujet” mais Marc et vous m’avez entraîné bien loin de ce papier…

        2. Prenez-en donc une petite dizaine pour en faire profiter vos amis(ies) de plus vous ferez un acte citoyen en faisant rentrer un peu plus de TVA pour Bruno…

          1. Ah non, si je suis acheteur et peu importe le nombre d’ exemplaires sauf erreur de ma part, c’est de la TVA déductible…

            Quant à la TVA collectée par ‘AMAZON’, je me fais pas trop de souci pour eux, à mon sens ils ont surement des avocats fiscalistes à leur service pour veiller à ce qu’il en tombe le moins possible dans la caisse de Bercy.

          2. A moins que ce ne soit ‘vous’ qui collectiez la TVA ?

            Dans ce cas, que suggérez -vous pour qu’on le lise ? qu’on se le procure dans une médiathèque ?

            Rassurez -nous quand même…Vous tirez bien quelque profit (au sens noble du terme) pour vous et vos proches de la vente de ce livre ?

            Le cas échéant, j’annule la commande 😉

      2. Je n’ai pas lu le livre mais j’ai été a la Loco fin 2003 pour un festival de metal dit extrême. J’avais passé une excellente soirée.

        1. Il faut lire ce livre. C’est le récit d’une vraie aventure entre amis (sauf à la fin) financière et bien sûr fiscale ( à la fin).
          Je me suis régalé (sauf à la fin)…

      3. Quelle aventure la loco. Manu, Fred et Kelly savaient animer les nuits parisiennes. Sans oublier les frères Flandrak au Boy puis à l’Elysée-Mat, Maurice Molina à la Scala, Philippe Fatien l’incontournable, et le regretté Paul Taiclet du Garage et Jardin de la Boétie. Sacrée époque.

          1. Sûrement mais sans doute aujourd’hui l’aventure remarquable de Rosebud et la Loco seraient encore plus difficiles à mener sur le long terme

          2. J’oublie Michel Bertolino, Armel Issartel et Sophie Rochas, Olivia Valère, Régine, Jean Castel, Fabrice Emaer et d’autres encore. Pardon pour cette plongée dans mes souvenirs d’ancien combattant, bien loin des considérations fiscales. J’étais très souvent fourré à la Loco et j’aimais bien Fred

          3. Oui, s’il vous plait.
            Pour moi cette nouvelle est vraiment terrible.
            Je n’aurais pas eu le temps de le remercier…
            N’étaient ils pas deux frères.
            Je les avais connu lorsqu’ils “tenaient” une boite/cave dans les halles…

        1. Merci Marc de m’avoir rappeler Bertolino qui m’avait réellement sauvé la vie un jour à l’aube dans un resto où je passais un très très mauvais quart d’heure..
          Impossible pendant des années de me souvenir de son nom. Je vais essayer de le retrouver pour enfin le remercier.
          Merci infiniment Marc.
          Amialement

          1. Hélas Manu et à moins d’une erreur de ma part, je crois bien que Michel n’est plus parmi nous. Je vais me renseigner auprès des vieux boitards. Amitiés

          2. C’était pas Jean son frère ? Je ne savais pas qui’ls étaient dans les Halles avant, j’ai connu Michel dans le 8e à côté de l’Elysée-Mat, le nom de la boîte pourtant archi connu m’échappe…

  3. Bravo pour votre mise au point, vous nous conseillez un livre, personnellement je conseille votre livre “la locomotive”, à ceux qui ne l’ont pas encore lu, nous avons le temps de lire.

  4. Tout cela est vrai et très bien dit, mais ce qui est à craindre, c’est que la crise sanitaire prolongée en drame économique ne donne les moyens aux oligarques de prolonger indéfiniment les pleins pouvoirs qu’ils se sont octroyés. Mon avis : je ne suis pas sûr qu’ils y parviendront, mais en revanche, je suis sûr qu’ils en ont bien l’intention.
    Bravo en tout cas pour cette vigoureuse mise au point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *