Critique Objective de la Fin du monde (Pour Jugement Dernier Magazine) par Fabien Nivaggioni.

Trouvé sur FB.
Un joli résumé rigolo par Fabien Nivaggioni.

C’est une fin du monde sans le moindre panache à laquelle nous assistons. Parlons des décors. C’est franchement bof. Des hôpitaux vétustes, des vitres cassées qui tiennent avec du scotch des fils électriques qui pendent dans les couloirs, des néons qui clignotent…. Poncifs éculés du registre de l’angoisse qui n’amusent plus personne… (Non non j’ai bien dit éculé). Une apocalypse fade qui nous mène de Charybde en Scylla et d’écueils en clichés. Quant au casting parlons en… Un ramassis d’enculés…. (Là j’ai bien écrit enculé par contre…) Un président qui n’est définitivement pas convaincant… Il ne sait pas jouer… Une palette d’émotions et de jeu d’acteur à peu près identique à celle d’un Koala… Personne n’y croit… Même quand il prend son air grave…. Ou constipé on ne sait pas trop… Un peu le même que celui qu’il a quand il se fait fister dans les backroom de Guyane ou dans les sous-sols du château de Chambord. Les seconds rôles sont tout aussi consternants… La porte parole du gouvernement dont je ne lui ferai pas l’honneur de retenir son nom s’illustre par son indigence… Un scénario cousu de fils blancs écrit sans doute par un auteur qui doit picoler du gel hydro alcoolique… Qui semble improviser…. Un médicament existe mais on veut pas le donner… ensuite le stock du dit médicament a été volé… Un confinement qui cache la misère… Bref… Rien n’est crédible… Ça ne veut rien dire… On dirait une chanson de Jul mise en scène par Maurice Béjart… Un fiasco qui évoque une production amateur au budget Hongrois…. Des masques pour le personnel soignant périmés depuis 2013, des brancards de la guerre de 14..
Ma note est sans appel. Je ne mets que deux champignons atomiques sur cinq…. Uniquement parce que c’est en 4K… Ça ne mérite vraiment pas plus.

Un mot sur l’auteur: Fabien Nivaggioni est spécialiste en fin du monde, il a déjà couvert le Bug de l’an 2000, l’apocalypse Maya de 2012, l’éclipse solaire totale de 1999, le Brexit, Fukushima, le H1N1, le trou dans couche d’Ozone, le réchauffement climatique et le dernier EP de Larousso.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « Critique Objective de la Fin du monde (Pour Jugement Dernier Magazine) par Fabien Nivaggioni. »

    1. Surtout que pour « Walking dead », suffirait de faire une bonne fosse bien profonde, de mettre un haut parleur criard, et tous viendraient s’y précipité… tiens ça me dis quelques chose… lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *