En réponse à lol-lol

Bonjour à vous

Lol-lol a placé un commentaire assez long en réponse de mon dernier article du 2 août dernier – Le Communisme 2.0. Je constate que sur le fond, il ne remet pas en cause mon propos, mais je vais essayer de préciser certaines choses.

« J’ai toujours été étonné de la façon dont les gens de droite peuvent s’acharner à défendre le nucléaire et EDF et en disant cela je précise que je n’ai absolument aucune sympathie pour la gauche et j’ajoute aussi que pour moi le réchauffement de la planèt »e dû au CO2 c’est de la foutaise. »

Je vous réponds d’abord que je ne suis ni de droite et encore moins à gauche. Mais si vous voyez une différence entre ces deux étiquettes, cela relève du jeu des sept anomalies à repérer sur une carte qui est la même.

Pour ce qui est de la théorie du réchauffement de la planète, à mon sens c’est cyclique, non pas en fonction de nos activités humaines mais de choses qui nous dépassent comme la météo que nous ne sommes pas capable de prévoir à 15 jours sur un Spot précis. Dans le registre, j’aurai beaucoup plus confiance dans des carottes glaciaires effectuées pour mesurer des taux d’isotopes en relation avec ce qui s’est passé pour l’expliquer par rapport à des mesures conduites dans l’atmosphère et la stratosphère. N’oubliez jamais que dans des temps pas si anciens, on a pu traverser le lit de la Seine à pieds.

« EDF est une saloperie collectiviste, un repère de rouges qui ne fait que coûter de l’argent aux contribuables : comité d’entreprise pléthorique, construction calamiteuse de l’EPR de Flamenville, idem pour le fameux surgénérateur Superphénix qui a été abandonné (un circuit de refroidissement au sodium fondu : une pure folie tellement le sodium est explosif au contact de l’eau), je passe sur ITER juste bon à enrichir les marchands de cuivre et qui ne fonctionnera jamais et je n’en rajouterai pas sur Framatome et Areva et Lauvergeon. »

J’ai un pilonne sur une de mes propriétés d’où s’est décoché le câble d’alimentation toujours en service. J’ai appelé l’EDF et ils sont intervenus dans l’urgence deux jours après pour sécuriser la situation.

Ce que vous contestez, en fait, c’est le statut des agents de l’EDF, et c’est un autre sujet qui nous occupe sur ce blog. Ce que vous ne savez pas, c’est que l’EPR fonctionne en Angleterre et en Chine. En France, ce qu’il faut comprendre parmi tous ces développements est que nous avons été pilotes d’innovations en la matière, et qui dit pilote dit aussi échec et succès, mais surtout perverti en surcoût par nos ineffables responsables politiques, responsables de rien, sauf de leur cul. Et d’autre pays l’ont très bien compris pour en tirer bénéfice d’une énergie à bas coût et pérenne.

« Les ingénieurs des grandes écoles parce que cela leur donne de confortables pantoufles. Je ne vous cache pas que j’ai une profonde détestation pour les grandes écoles qui ne sont pour moi que des machines à décérébrer et formater les individus. L’ENA forme des individus obtus mais Polytechnique, les Mines et Centrale aussi. L’Allemagne se passe de grandes écoles, elle forme ces ingénieurs dans les universités, on ne peut pas dire pour autant que ceux-ci soient mauvais. »

Pour aller dans votre sens, la décérébration des cerveaux dans notre pays part de bien plus tôt, dès le collège. Les cours d’économie qui sont relatés, parfois là-bas, mais plus souvent au Lycée, sont des antichambres aux marchés. L’Etat providence y est alors érigé comme le gardien du temple face à toute concurrence.

« 80% des reçus au concours de Polytechnique sont issus de Louis le Grand. Cherchez l’erreur, il n’y aurait que des imbéciles dans les classes de maths sup maths spé en province ? Non en fait certains professeurs enseignent à la fois à Louis le Grand et à Polytechnique : perméabilité entre les deux structures, concours plus ou moins bidonné, là est la réalité. »

Madame Thatcher est fille d’épicier et de mère couturière à Grantham, un trou du cul du monde en Angleterre. Elle entre à Oxford avec une bourse. Puis vous connaissez la suite, elle réforme son pays en cognant sur des syndicats bien plus virulents que chez nous qui sabordaient leur outil de travail, non pas en le bloquant mais en le mettant hors état de fonctionner.

« Techniquement la formation est mauvaise, des ingénieurs de papier qui ne connaissent rien à un atelier et qui pour la plupart ne sont même pas fichus de tenir une lime ou un fer à souder. »

L’ingénieur c’est le mec ou la fille qui cherche. Il est payé pour cela, mais il va rarement entreprendre. En principe, il doit connaître tous les reliquats du métier. Bien sûr qu’il ne va pas souder, mais pour se faire accepter de ses subalternes, il doit leur démontrer qu’il en est capable.

« Peut-on se passer du nucléaire ? Assurément oui puisque l’Italie s’en passe depuis toujours et que l’Allemagne s’en écarte.
Le nucléaire est-il rentable ? Certainement pas lorsqu’on inclut le risque de catastrophe radioactive. Il faut vraiment avoir une paire d’oeillères pour ne pas comprendre cela après Tchernobyl et Fukushima. »

L’énergie nucléaire est notre meilleur garde-fou pour continuer de nous alimenter à bas coût et de façon non aléatoire en s’adaptant à nos pics ou nos reflux de consommations, mais de toute façon dans un Trend croissant du fait du consumérisme émergeant. Non seulement cette source d’énergie est rentable et sécurisée, mais elle épouse la loi du marché qui la rendra moins cher que toutes les utopies de nos Kmers Verts. Tchernobyle et plus sur Fukoshima, cela a été géré.

« Les déchets gérables vraiment ? Il n’y aurait qu’à les enterrer et les oublier ? L’Allemagne l’a déjà tenté dans une mine de sel à Asse, une catastrophe : fuites et pollution de la nappe phréatique : »

Fatigué après les deux points ? Cela sent l’alcool infusé quand écrit ces lignes : Les enfouissements sont parfaitement gérés, en sachant que le nucléaire est déjà proéminent parmi les entrailles de la Terre, sous forme de coques ou gangues de retenues. Il ne suffit juste que comprendre ce pourquoi et de le répliquer.

« Michel Gay ? Voilà quelqu’un dont je n’avais jamais entendu parlé mais qui n’attire pas ma sympathie. Ingénieur issu de Supélec, lieutenant colonel et pilote d’avion de chasse, son opinion sur le nucléaire ne m’étonne guère. Le genre qui aurait pu sans sourciller se retrouver aux commandes de L’Enola Gay (d’ailleurs il en porte le nom , quelle coïncidence). »

Vous n’en avez jamais entendu parler par ce que je vous l’ai cité. Vous êtes alors à vous enquérir d’un « Who’s who » pour dire absolument n’importe quoi ! Vous pensez vraiment ce que vous dites de cette personne, qui a son parcours propre, qui n’a aucune intention de vos évolutions.

J’en termine là, mais je pourrais continuer…

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 4,60 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « En réponse à lol-lol »

  1. François Gervais ( L’urgence climatique est un leurre) est vraiment à lire pour comprendre l’état de nos connaissances et ce que veulent transmettre le GIEC et quelques gouvernements (de moins en moins) sur la question du climat.
    Écouter Jean-Marc Jancovici sur la question de l’énergie consommée et disponible dans le monde est tout aussi important. Avec ces deux là, on peut juger à partir d’une argumentation très solide les délires des climato-fanatiques et des gouvernements qui les suivent.
    Quant aux grandes écoles, ayant eu l’occasion de travailler en recherche avec un jeune polytechnicien, je peux témoigner que certains d’entre eux peuvent être d’une efficacité extraordinaire pour le développement d’un projet complexe, demandant le recours à une large gamme de techniques, à aller glaner aux quatre coins du monde. J’ai bien au delà de cet exemple beaucoup de mal à mettre tout le monde dans le même panier, qu’ils soient issus de la même formation ou membres du même métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *