Energie naturelle

Un ami-lecteur de longue date, ma envoyé il y a quelques jours un message pressant : “Lisez “Eloge de la Force” de Laurent OBERTONE.”

J’ai suivi son conseil, commandé l’ouvrage, je viens de le finir.

Je n’ai jamais rien lu de pareil. Un tsunami intellectuel. Chaque phrase est lourdement chargée d’énergie, de la part de l’auteur et pour le lecteur, comme je ne l’ai jamais vu.

Séduit dès les premières pages, je suis resté dubitatif jusqu’à la fin craignant de me faire embarquer  vers une organisation extrême, violente, totalitaire, se dissimulant sous le faux-nez de la liberté.

Pas du tout. Le message reste pur jusqu’au bout. C’est une déclaration de confiance dans la liberté individuelle, le mérite, la compétence, le travail.

Procurez-vous cet ouvrage, le plus vite possible, il justifie votre peine, il effacera vos doutes.

Quant au résultat final… l’auteur n’en dit pas plus qu’il ne faut.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « Energie naturelle »

  1. J’ai lu la “France Orange Mécanique” de l’auteur cité. Déjà factuel et désespérant de lucidité. Sans lendemain bien sûr de notre administration la “meilleure du monde” qui “gère” mais en fait pour ne rien faire à rassurer.

    C’est triste à dire mais mieux vaut avoir une arme à feu ou suivre des cours de Ninja ou de Krav Maga intensifs pour se protéger d’une telle violence possible !

    Le problème ensuite pour le défenseur est la case prison automatique, pour un bon moment, alors qu’il n’aspirait qu’à la liberté de vivre de son travail et d’agir en paix, par défaut d’un droit régalien exigé en contrepartie de ce qui est versé.

    Bien à vous

    R. Bukinov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *