« Giletjaunisation » de l’opposition

Pour faire court en  préambules 

L’horizontalité de l’expression permise par les réseaux sociaux, les Blogs etc ouvrent une liberté d’attribution du débat à quiconque veut réagir sur quelconques sujets. Comme une boîte de Pandore qui s’ouvre enfin pour court-circuiter les canaux Mainstream d’informations, et se ré-informer par un flow d’autres sources …

Pourquoi cette recherche de l’horizontalité ?

Car une bonne frange de notre population laborieuse ne comprend plus rien à cette verticalité de nos institutions.

Rappelons-nous : La 5ème République, celle qui court toujours en exercice depuis 1958, a voulu rompre avec l’instabilité parlementaire de ses précédentes. L’exemple flagrant d’une telle instabilité est sous nos yeux, avec la question du Brexit au sein de la Chambre des Communes anglaise – en aparté, élue selon le suffrage uninominal majoritaire à un tour. Mais il y a débat, même si cela dure.

Chez nous cette verticalité du pouvoir s’est exprimée frontalement en 2005 par le dernier référendum proposé au peuple que permet notre Constitution, sur le Traité de Lisbonne. Inutile de rentrer dans la foire de si ce projet est bien pour nous ou pas. Mais vous le savez, le « Non » du peuple a été transformé en « Oui » de par nos institutions. Il n’y a pas eu de débats … On décide et vous exécutez ….

Et c’est tout le problème aujourd’hui, sise France, de qui veut s’opposer à cette lecture verticale du terrain, pour ceux qui ont les pieds dans la glaise. Qui va les représenter dans nos institutions ? Des de nos députés ? Font-ils partie de la majorité au pouvoir ? Ont-ils eux-mêmes un sceptre dans leurs fonctions ?

La radicalité de la rue

La rue crève de ne pas trouver de boulot, car le coût du travail avec toutes ces normes et charges sur un salaire coûte décidément cher.

Le petit patron crève de payer pour toutes ces normes et ces charges pour un temps plein, et quand il peut faire le travail lui-même, moins de problèmes il aura.

La rue par ces biais se paupérise et s’énerve.

Logique. Quand notre démocratie travaille en cavalerie pour déshabiller Pierre au profit de Paul, sans assurer les droits régaliens d’une quelconque sécurité physique ou de droit de propriété privée …

Quand en toute « «Socialie », les fontaines de valeur ajoutée vont se rétrécir au profit de rien …

Quand, la rue va peut-être monter vers les avenues, puis par les boulevards et enfin les routes. Mais hélas, en tant qu’aliénés de la “Socialie” avec laquelle ils ont convolés en noces …

En conclusion

La verticalité des décisions va se traduire par de plus en plus de répression pour se légitimer. Chant du cygne, pas sûr et même pas du tout. Nos élites vont tout faire pour nous réduire ….

Quoiqu’il en soit, évitons-nous la barbarie, car c’est clairement ce qui nous menace … Et j’ai envie de dire, si c’est la cas, faisons y face ….

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « « Giletjaunisation » de l’opposition »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *