Gloubiboulga de questions qui appellent des réponses

1.) Pourquoi fermer nos centrales nucléaires ?

Le danger ? Le que faire des déchets radioactif ? Une inefficience économique et d’approvisionnement à bas coût ?

La décision politique est de les fermer les unes après les autres sans faire évoluer la technologie sous-jacente pour les rendre plus sûr – alors qu’elles le sont déjà. En effet le processus développé à travers le monde qui maîtrise cette technologie est de les démultiplier en unités plus réduites et plus performantes.

2.) Soutenir la population par l’Etat quoiqu’il en coûte dans une crise sanitaire ?

Avec quel argent ? L’endettement « Open Bar » qui appelle le soutien de la BCE ?

La décision politique, forte de l’imposition maximale et du taux de recouvrement le meilleur au monde rassure, mais pour combien de temps vis-à-vis de l’extérieur qui comprend bien notre écosystème en route vers celle de la servitude.

3.) La route de la servitude et de la décroissance ?

La « vertitude » doit-elle devenir notre nouvelle attitude ? Nous réduire pour connaître la pénurie et l’indigence ?

La décision politique a acté dans ce registre pour nous limiter dans nos moyens, c’est-à-dire réduire l’individu qui était autrefois le ferment naturel de notre évolution exponentielle : Le quidam qui cherchait à dépasser sa condition pour lui et ses enfants

4.) Le Transgenre via des féministes radicaux (radicales) ?

Cette haine des hommes que vous trouverez dans l’ouvrage de Pauline Harmange fait le lit d’une rivière entre les hommes et les femmes en confondant tout, c’est-à-dire l’exploit d’imbéciles et de gens sans histoire.

La décision politique est de s’adapter à cette liberté d’expression. Et cette femme a le droit de dire ce qu’elle pense et soutient, ce que permet notre « démocratie », sans contrepartie.

5.) Une Presse en mode propagande ?

La Presse doit nous informer, et avec elle tous les moyens pour cela. Sa déontologie devrait être l’objectivité : Rapporter les faits tels qu’ils se présentent.

La décision politique est de passer de l’objectivité à la subjectivité : Comprendre que personne n’est responsable mais qu’eux ils on vont agir quand le désastre a passé avant ! Inopérant et le « juste » circonstanciel, sans vision, sans rien sauf l’échec du vide de ce socialisme ambiant !

6.) Le Covid ?

Les jeunes, notre avenir, sont cantonnés et parqués alors qu’ils s’ébrouent sans rien contre nous entre eux, sauf peut-être pour leurs aînés, dont la propagande nous le sert en ligne et en boucle – Spot TV actuel via France Télévision.

La décision politique est de les sacrifier dans leur avenir pour protéger les élites et les « Papy Boomers » qui partent avec la caisse !

Ces jeunes devraient se révolter ! Pas pour des bourses, mais pour avoir des opportunités de prendre un quelconque ascenseur social !

7.) Le Gang de l’administration

On ne sait plus qui fait quoi dans cette mafia qui a pignon sur rue, mais nos œuvres technologiques développées dans le privé leur ouvrent des espaces de pouvoir sans commune mesure.

La décision politique est de formater chaque individu sous son empire par des Data Basis recoupées sans faille.

Conclusion de ces sept

J’ai envie de dire que le meilleur est devant nous, tant j’ai la foi en l’intelligence humaine, et non en quelconque religion dont le socialisme fait partie. Ces régulateurs de la pensée se veulent des avocats contre la liberté d’aimer de penser et d’entreprendre, ce qui a fait pourtant le lit par lequel ils se babinent en toute impunité.

Leur seule légitimité est qu’ils annoncent sans fard leurs destins à leurs citoyens, sans les prolongements qui vont s’ensuivre, car incapables de poursuivre, sauf devant leur miroir  aux alouettes qui prononce à un peuple qu’il doit manger de plus en plus de pain plutôt que de la  brioche.

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *