HERVE BRABANT est une sous-merde.

Evidemment, vous vous en doutez, le titre de ce billet n’est pas une insulte. Je m’en garderais bien.

Il s’agit d’une caricature écrite, car malheureusement je n’ai pas le don du coup de crayon permettant la caricature dessinée.

Cette caricature, qui représenterait un plat de merde posé sur la tête d’Hervé Brabant, visant ainsi son statut de sous-merde, est dans la droite ligne de mon droit au blasphème face aux Dieux vivants que sont les agents des Services Fiscaux et les magistrats qui couvrent leurs agissements.

Hervé Brabant est le sous-directeur des Services Fiscaux de la Charente-Maritime, chargé des recouvrements. Tel XXXL pendu, il exécute, peaufine, améliore sans cesse l’efficacité dans son activité principale : faire entrer dans les caisses de l’Etat des sommes indues, ruiner les sous-hommes, que nous sommes, issus de ses accusations de fraudes fiscales imaginaires.

Il est parti de loin. Obscur petit comptable d’un camping dans les Vosges, il a gravi tous les échelons des Services Fiscaux grâce à son zèle réputé de serveur de merde.

Pourquoi user de mon droit au blasphème par la caricature, que nous accorde dans sa grande bonté le chef de ces sous-merdes, notre Président de La République B. Macron ? (B pour Bon).

Et bien c’est très simple

La photo ci-dessous est le bouquet qui finit une jolie table, à laquelle Hervé Brabant s’apprête à mettre la dernière main chez moi, en servant à toute ma famille son assiette de merde.

Il s’agit de la vanne trois voies et de la pompe d’accélération de mon chauffage central.

L’ensemble vient de rendre l’âme après vingt ans de bons et loyaux services. Je n’ai plus de chauffage, plus d’eau chaude.

J’ai 76 ans, je m’attends aux pires conséquences. Je n’ai plus d’argent, ni pour manger à la fin du mois, ni maintenant pour me chauffer.

Merci aux sous-merdes.

Rappelons brièvement les faits.

Hervé Brabant et ses complices divins me poursuivent pour des dettes dont j’ai la preuve qu’elles sont imaginaires.

Il est possible que je me sois mal défendu, mais un fait est certain, alors que tout le monde sait que ces dettes n’existent pas, Hervé Brabant a reçu l’onction des magistrats spécialisés dans cette œuvre destructrice, de sa hiérarchie, de l’opinion publique, et il paralyse, lui et les siens, ma trésorerie depuis 15 ans.

Je suis au bout de mes capacités de résistance, des capacités d’aide de la famille ou des amis qui m’entourent, je vais donc crever.

Dieu soit loué, il me reste le droit au blasphème. Piètre consolation, mais quand même…autant en profiter.

Pouvez-vous imaginer cela ?

Hervé m’empêche de vendre trois maisons, sans aucune raison.

Il a largement de quoi couvrir sa fausse dette par la vente forcée qu’il a engagée sur sept autres maisons, toujours pour sa dette imaginaire.

Il piétine et ravage le capital que j’ai mis de côté en cinquante ans de travail, pendant que ses amis fonctionnaires, prétendants à la fonction divine de représentant de l’Etat, m’ont pompé pendant quarante ans des cotisations, pour me verser aujourd’hui une retraite de 420€ par mois !!!

Mon écœurement est massif, il me donne envie de vomir, voir plus si affinité.

Comment j’arrive à limiter ma haine à cette simple caricature ? L’éducation sans doute…

Il est cinq heures, je retourne me mettre sous les couvertures, j’ai froid, on verra demain…

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,55 sur 5)
Loading...

8 réflexions au sujet de « HERVE BRABANT est une sous-merde. »

  1. Je tombe sur ce texte par hasard (comme le site) et m’amuse. Si je lis bien, un monsieur se plaint d’un fonctionnaire qui bloque la vente de 3 de ses 10 maisons, acquises par un travail herculéen. On aimerait connaitre le détail de ce travail : moi qui, à Bac + 8, touche 1000 euros par mois de retraite pour cause de chômage et idées de gauche, j’avoue que cela me laisse rêveur !
    Ensuite, le monsieur voue aux gémonies le fonctionnaire qui lui verserait 420 euros de retraite par mois. Mais, s’il a 10 maisons, il n’a jamais été fonctionnaire et ce n’est donc pas l’Etat qui lui verse sa retraite, mais plus probablement, vu le montant, le RSI. Donc le fonctionnaire en question n’est pour rien dans sa retraite.

    Cela me rappelle une anecdote : visitant une maison il y a 15 ans en arrivant à Limoges, celle d’un modeste commerçant vendeur de voilages à Limoges, qui venait de mourir, son neveu, qui s’était occupé de lui et était l’unique héritier, était déçu d’apprendre par le notaire qu’il ne toucherait rien de son oncle, qui par ailleurs avait légué la bagatelle de 1,5 millions d’euros à la SPA en souvenir de son chien.
    Ah ! Si les Français savaient tout ce qui est planqué dans ce pays immensément riche qui défie l’imagination, contrairement à ce qu’on raconte partout !
    F. EMERY

    1. Sacré hasard.
      Vous voilà en pleine forme, je suis heureux de vous faire du bien.
      Très embêtant votre chômage à bac + 8, je suppose que vos diplômes n’étaient pas tournés vers l’économie. Ce qui excuse vos erreurs assez grossières sur l’organisation des retraites, mais qui n’excuse pas cette manie, assez répandue, de parler de ce que l’on ne connait pas.
      Vous me jugez, je ne vous juge pas. Pas même vos appels à peine voilés aux perquisitions et à la force pour découvrir tout cet argent caché qui vous fait rêver. Bercy fouille et torture pour vous, ne vous inquiétez pas.
      En ce qui vous concerne, permettez-moi de vous rappeler la fable du laboureur et de ses enfants? Allez-y, cherchez le trésor caché…
      Quand à votre gauchisme… nul n’est parfait. Pour votre jalousie, c’est plus grave, ça fait souffrir et ça ne s’arrange pas avec le temps.
      Bien à vous

    2. Bac +8. Aviez vous traversé la rue?
      A vous lire on présume que vous n’aviez jamais travaillé ,comme nos chers dirigeants. Comment pouvez vous savoir ce qu’est un travail herculéen?
      Pour cela il vous aurait fallu vous lever de bonne heure?
      Les bac+8 se lèvent-ils à l’aube? Ont-ils des idées d’entreprendre?
      A vous lire je ne le pense pas.

  2. aussi bien avec le jets d’objet ou de crayons ..
    n’oubliez pas avant l’envoi des flots-raison de dissocier le CON-tenu avec le contenant sinon a la réception ca peux faire mal !!

  3. En France la corruption de l’administration et des politiques est l’arme des médiocres. La réalité du moment le démontre!
    Mais Cher Henri en lisant ce post la colère est nécessaire. Face à l’irresponsabilité des administrations françaises, des politiques , deux manières de résoudre les problèmes en France, car la colère génère un besoin de justice =
    -On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un révolver, qu’avec un mot gentil tout seul. Al Capone
    -Le plus grand mal , à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice ne paie pas sa faute. PLATON
    Pour ma part j’ai choisi la 1ere solution celle que ma famille a utilisée pendant la résistance de 1940 à 1945!
    Ma famille des résistants de la 1ere heure, décoré en particulier de la Grand-croix de la légion d’Honneur des noms de rues et avenue témoignent du sacrifice, m’ont appris que si quelqu’un te jette une pierre , jette lui une fleur…. Mais n’oublies pas le pot avec ! On peut pardonner, mais oublier non !

    Rappel = La France depuis quelques décennies est une suite de mensonges sur lesquels beaucoup trop de citoyens sont d’accord et cela rend son redressement et notre combat pour une justice équitable, contradictoire, impossible ou très , très difficile.

    « Plus une société se détourne de la vérité, plus elle déteste ceux qui la disent comme nous » Extrait de George Orwell

    Amitiés!

    1. La France est un pays mafieux et corrompu , son administration fonctionne comme la Mafia . Beaucoup de citoyens et journalistes naissent aveugles , et ils ne s’en aperçoivent que le jour ou une bonne vérité leur crève les yeux.

      Le fonctionnement démocratique de la france est une dictature et Fasciste, il suffisait d’écouter France 5 dimanche 25 octobre AM, sur les agissements de la police pendant la 2eme guerre mondiale pour l’affirmer. Les fascistes de ce jour s’appelaient eux-mêmes antifascistes “La démocratie sans contrôle, c’est la dictature de la loi.” La justice, c’est la dictature des magistrats.”

      ‎” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”

      Je me souviens d’une anecdote, du vécu, ma Maman, qui a reçu la Grand-Croix de la légion d’Honneur après l’assassinat par la GUESTAPO de son 1er époux (un grand Résistant, des noms de rues et avenue témoignent du sacrifice et du courage de la résistance de ma famille), avait interpellé par courrier le Général De Gaulle pour un abus de pouvoir d’une administration qui lui avait supprimé sa pension de veuve de guerre sans justification. Et bien Le Général De Gaulle lui avait répondue dans les 2 semaines suivantes par un mot manuscrit : » Chère Madame cela est rétablie ! ».
      Mais qui maintenant est capable de faire régner la justice dans ce pays à la dérive. En fait l’esprit de collaboration a repris le pouvoir peu à peu depuis 1970 et Jacques Chaban Delmas ami de ma famille de la résistance me l’avait indiqué en 1987 l’or de l’inauguration du centre culturel Gaston Defferre à Haiffa et m’avait conseillé de m’engager pour lutter, ce qui m’a conduit à un engagement citoyen. Il faut donc maintenant plus que jamais agir pour changer cet état d’esprit pour retrouver le goût de l’absolu et du risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *