Japon : une plateforme pour signaler les excès de bureaucratie ferme au bout d’un jour, victime de son succè

En France, elle sauterait en 1 heure…

«Veuillez nous envoyer des informations sur des réglementations inutiles, qui entravent votre travail», avait demandé à ses concitoyens le ministre de la Réforme administrative.

Le ministre de la Réforme administrative japonais Taro Kono.
Le ministre de la Réforme administrative japonais Taro Kono. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Un jour à peine après son lancement, une plateforme en ligne créée par un ministre au Japon pour permettre à chacun de signaler des excès de bureaucratie a dû être suspendue : elle croulait déjà sous les plaintes.
https://www.temoignagefiscal.com/liste-des-impots-et-taxes-en-france-prenez-votre-souffle-et-votre-temps-calez-vous-bien-sur-votre-fauteuil/

Taro Kono, devenu mercredi 16 septembre ministre de la Réforme administrative, une priorité du nouveau premier ministre japonais Yoshihide Suga, avait annoncé jeudi le lancement de cette plateforme. «Veuillez nous envoyer des informations sur des réglementations inutiles, qui entravent votre travail», avait-il écrit sur son compte Twitter japonais. Mais M. Kono a suspendu l’opération dès vendredi. «J’ai reçu beaucoup plus de courriels que ce à quoi je m’attendais», a-t-il expliqué. «Je suspends la réception de nouveaux courriels afin d’examiner ceux que j’ai déjà reçus».

La paperasserie et les tracasseries administratives sont un problème notoire au Japon, dont l’administration publique accuse par ailleurs un retard patent dans les technologies numériques par rapport à d’autres pays industrialisés. Avant M. Suga, son prédécesseur Shinzo Abe avait lui aussi promis de s’attaquer au vaste chantier de la simplification administrative.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/japon-la-plateforme-internet-d-un-ministre-contre-la-paperasserie-victime-de-son-succes-20200918?fbclid=IwAR2dk_IFuPaex3HS1j92Rt9xHlvAf3jgrFEqqF7_XJ3FUXJbDVt

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « Japon : une plateforme pour signaler les excès de bureaucratie ferme au bout d’un jour, victime de son succè »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *