La Covid19 ou la dictature hygiéniste

Après le déconfinement, pas de rapport avec les cerveaux confits qui le restent, on attendait tous la seconde vague. Au mois de mai, rien. Au mois de juin, rien. Au mois de juillet, … on change pour la seconde fois la définition du mot « pandémie ». Ah, cette fois, ça va coller avec la réalité. Ouf !

Oui, il y a 12 ans, une pandémie était encore la propagation d’une maladie grave dans le monde entier qui entrainait des décès, en nombre ! En d’autres termes une maladie qui cause un accroissement significatif de la mortalité mondiale.

Depuis 2008, l’accroissement de la mortalité significative n’est plus une condition, il suffit d’être malade.

Et depuis le mois de juillet, comme la réalité ne colle toujours pas aux fantasmes de nos catastrophistes confits, il suffit d’observer l’accroissement du nombre de cas positifs à un test validé par nos autorités, sans voir forcément l’accroissement du nombre de malades, et encore moins de morts, pour déclarer être en situation de pandémie.

« Le nombre de cas positifs explose ». Bouh, j’ai peur.

Jusqu’alors, on n’avait jamais parlé de « pandémie » de grippe qui fait pourtant 500 000 à 800 000 morts par an !

Comme quoi, selon ce que l’on veut faire passer comme message, la sémantique a de l’importance !

Et oui, à peine plus d’un an après la première modification de la définition du mot « pandémie », c’était à l’hiver 2009-2010 qu’est née la soi-disante grippe qui allait tous nous tuer, selon les mêmes protagonistes qu’aujourd’hui, faire des millions de morts, la grippe porcine H1N1. Comme au début de la crise Covid19 ! Post crise financière de 2008, qui n’avait sans doute pas atteint profondément le moral des populations, la tentative d’intoxication a fait un flop. Pas pour tout le monde rassurez-vous.

Passé d’une crise financière à une véritable crise économique, acquise bien avant 2019, la plupart des pays occidentaux avec un ratio dettes/PIB (PIB qui ne veut pas dire grand-chose soit dit en passant (cf mon premier article du 20 mars : https://www.temoignagefiscal.com/cest-lhistoire-du-petit-coronavirus/), la Covid19 servira de prétexte. On y reviendra.

Bon, alors comme ça, toute la pandémie de la Covid19 ne tient aujourd’hui qu’à un simple test. Eh bien, testons sa pertinence…

Le test le plus communément admis est le fameux test PCR, celui dont la tâche est de détecter la présence d’ARN viral dudit virus.

Mais voilà, le problème est que l’ARN viral de la Covid19 ressemble à beaucoup d’autres type de Coronavirus y compris celui d’un simple rhume. Et puis il faut prendre en compte les mutations. Ainsi, il est rigoureusement impossible à partir de ce seul test de dire ou non si l’on est infecté.

Il y a un vrai dilemme, si on abaisse le seuil de détection, on peut passer à côté de cas positifs et s’il est un peu trop élevé, on détecte des rhumes ! Le 29 août, le New-York Times publiait une étude qui disait que 85 à 90% des personnes qui avait été mises en quarantaine n’étaient ni contagieuses, ni malades !

Pour anecdote, cet été à Saint-Tropez, un restaurant a brutalement fermé. Toutes les personnes avaient été testées positives en une soirée. La presse parlait de super cluster. Ouuaaahah ah ah… C’est Marcel qu’avait mis la clime trop forte. Oooh leeeeu con !

Ainsi donc, notre administration, pour être efficace et « parfaite », parce qu’elle s’est donnée une mission qu’elle est incapable de gérer, comme les autres d’ailleurs (elle veut vraiment servir à quelque chose) et donc ne pouvant faire autrement, se base uniquement sur ce test foireux pour décréter la situation de pandémique. Bien. Avec la nouvelle définition svp.

Ainsi donc, s’en va en guerre contre la Covid19 pour nous pondre tout un tas de règles aussi imbéciles que destructrices, comme elle a l’habitude de faire.

Le port du masque obligatoire par exemple, celui que l’on voit partout. Le fameux masque de papier. https://www.youtube.com/watch?v=oxgW8YNtP_w (Drôle, Les Guignoles il y a 11 ans, 1m34s)

Il ne faut le dire à personne mais il est utilisé principalement par les chirurgiens, pour éviter les projections de bactéries ou microbes dans leur patient quand ils opèrent. Ils sont utilisés à une température de 8°c. La densité d’oxygène est forte… tout va bien.

Les virus sont volatiles, aéroportés. Le masque ne sert donc presque à rien puisque l’air que l’on inspire passe pour la grande majorité par les voies d’air sur les côtés, dessus, dessous… et donc la contamination dépendra de la charge virale contenu dans l’air localement autour de vous.

L’utilité en extérieur ? À moins de se faire cracher dessus… pfff

Et à l’intérieur ? Ben pfff aussi finalement. Il suffit d’aérer largement !

Le point négatif est qu’avec le port du masque dans la vie de tous les jours l’oxygénation est beaucoup moins bonne puisque l’on inspire plus facilement, pour partie, l’air que l’on a expiré. On affaiblit son corps qui se défendra moins bien contre les agressions virales… Et pof ! Un rhume transformé en Covid19 ! Parce qu’il y a des virus, microbes, bactéries partout en permanence tout autour de nous. Notre système immunitaire est là pour ça.

Le cerveau a besoin d’oxygène, pour les neurones, tout ça… peut-être que ceux que ça ne gêne pas de porter un masque en ont moins besoin que les autres… Ah ben oui ceux qui ont une mentalité administrative justement… suis-je bête !

Le point positif pour eux est peut-être qu’ils fabriqueront plus de globules rouges.

Mais une chose est sûre, c’est que le virus est extrêmement poli. Ben oui, quand on mange, pas besoin de masque, quand on boit, non plus, dans les bars, restaurants, cantines… et quand on fume… non plus ? Ben fumez pour mieux respirer, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ! Après, le virus se transforme comme le font les Gremlins après minuit, ils se transforment en crès crès méchants virus avec de grandes dents qui font crès peur.

Les gels Hydroalcooliques ?

Même topo ! Pour les coronavirus, tout le monde, les scientifiques, tous, même les confits, ont admis que les savons gras, comme le savon de Marseille, étaient 4 fois plus efficaces que les gels hydroalcooliques, mais sous certaines conditions…

Et oui, il faut avoir déjà les mains propres, et que le gel hydroalcoolique ait une concentration d’environ 70% d’éthanol pour être efficace. Oui, il faut aussi un peu d’eau pour les protéines…

Mais en pratique, comment c’est ti que ça se passe ? Et bien plus personne ne se lave les mains. Donc tout le monde a les mains dégueulasses. Pour être propres les mains, il faut du savon et les rincer. Gel hydroalcoolique sur gel hydroalcoolique, avec des mains sales, sécrétions, transpirations, les virus… ils rigolent !

N’aurait-il pas mieux valu dire aux gens qu’il faut se laver. Il y a 10 ans, dans le métro, il y avait 3 personnes sur 10 qui prenaient une douche tous les jours et 2 qui en prenaient une 1 fois par semaine. Ben ça n’a pas changé.

Alors un point positif, c’est qu’avec les mains poisseuses toutes collantes et qui puent, on a moins envie de se mettre le doigt dans le nez. Mais surtout, il vient une solution hyper efficace : il suffit d’agiter ses mains devant son visage pour coller les virus sur nos mains comme le font avec les mouches les papiers tue-mouches. Et hop, on ne respire plus de virus. Ce n’est pas intelligent ça ? Ça va être drôle quand notre ministre Véran va rendre ce geste, en plus de ceux qui sont « barrières », obligatoire. Vous imaginez le tableau ?! https://www.youtube.com/watch?v=ZM5nx6YVPgs (Drôle, Tais-toi, 29s)

Voyez-vous, quand j’étais enfant et un peu sot, j’appelais les vieux les PPH, l’acronyme pour désigner les Passera-Pas-l’Hiver.

Les causes de mortalité des vieux sont multiples : grippes (10 000/an), maladies respiratoires virales (60 000/an) et même un simple rhume (sans doute des dizaines de milliers encore) peut tuer une personne âgée et bien d’autres… C’est triste et en même temps quoi de plus naturel ? Quand on vieillit, on s’affaiblit. Il faut l’accepter.

Aussi pour mettre tout ça en perspective, il faut quand même réaliser que la France compte par an 800 000 morts soit 2200 morts/jours.

Jusque-là, on ne s’est jamais inquiété de rien. Et pourtant, « 30 000 supposés » morts du soi-disant Covid19, ce n‘est finalement pas tant que ça…

En cette année 2020, tout le monde il est mort du Covid19, dis-donc ! In-Croy-able !

Seulement 72 morts de la grippe ! Le rhume ? Disparu ! Donc revenons un peu sur les tests.

Les tests PCR, on l’a vu ne sont pas fiables. Attention, un test PCR positif accompagné d’autres symptômes peut devenir pertinent mais le test seul ne l’est que 1 fois sur 10 !

Mais qu’en est-il pour les tests sérologiques ? Là aussi, rares sont ceux qui sont vraiment fiables selon les critères de l’agence nationale de référence mais il en existe à plus de 95%. Très bien.

Mais en quoi consiste les tests sérologiques ? Ce n’est non pas pour détecter le virus mais l’anticorps.

Donc après avoir était malade ou pas, parce qu’asymptomatique, vous avez développé des anticorps. Pour autant si vous mourez et que vous êtes testé positif, peut-on conclure que vous êtes mort des suites du Covid19 ? Non.

Si on faisait le même genre de test pour détecter des anticorps contre le tétanos, pourrait-on conclure que vous êtes mort du tétanos ? Ici pour le Covid19, on le fait sans problème !

Toujours est-il que pour lutter contre ce virus « extrêmement grave de la mort qui tue » pendant « l’épidémie » quand un parent était admis aux urgences et bien vous ne l’avez plus jamais revu. Direct au four ! Pas d’autopsie possible. L’administration est aussi « parfaite et efficace » qu’ « inhumaine ». Et je suis prêt à parier ma chemise que pour ceux qui étaient impliqués dans ce process, cela leur aura fait autant d’effet qu’aux soldats de la wehrmacht qui envoyaient les juifs en train dans les camps de concentration. Ils ne s’en sont même pas rendu compte.

Aussi, ceux pour lesquels l’autopsie a été possible, elle a révélé pour la majorité de déclarés « mort du Covid19 » qu’en réalité, ils ne l’étaient pas.

L’explosion de cas positifs à la rentrée de septembre était simplement dû à l’explosion du nombre des tests pratiqués. Est-ce que cela rend pour autant le Covid19 plus dangereux ?

Les malades qui remplissent nos lits d’hôpitaux aujourd’hui, en 2019 auraient été chez eux. Mais si vous êtes testé positif au test PCR, selon le simple effet mange-cailloux (cf https://www.temoignagefiscal.com/le-coronavirus-ou-le-mange-cailloux/), le protocole inventé par notre administration vous étiquette de « pestiféré Covid19 » et on met en branle tout le cinoche qui va avec pour agiter le chiffon rouge de la peur avec zèle.

En bref, il est donc à n’en pas douter qu’il y a eu une large substitution de morts d’origines diverses en morts Covid19 et c’est toujours le cas.

On ne reviendra pas sur la gestion calamiteuse des hommes de l’État qui de par le confinement auront provoqué plus de morts qu’il n’aurait dû y avoir. Ce n’est quand même pas compliqué à comprendre. Malade, renvoyé chez vous avec rien pour faire baisser la charge virale, vous finirez bien par contaminer votre famille. Et si certains d’entre eux travaillent prennent les transports…

https://www.youtube.com/watch?v=4gPNZMDGEAk  (sympa et instructif, L’OMS en flagrant délit, 4m49s)

Aussi, on pourrait voir les choses autrement. Le Covid19, « Le virus court toujours » avec ses petites baskets. Depuis le temps, une large majorité de la population a déjà eu à faire à lui !

Alors entre, les immunisations croisées, celle donnée par les cellules T, ceux qui ont fabriqués des anticorps… cette explosion de cas positifs avec aussi peu de morts du Covid19, sinon zéro, malgré la meilleure volonté de nos hommes de l’État et de leurs médecins affidés, sans être complotiste, non, pour nous faire croire qu’ils en sont, n’y aurait-il pas finalement déjà une immunisation collective ? Le virus, avec ses 33 souches, à il y a une semaine, ne serait-il pas devenu inoffensif comme attendu ?

33 souches ! Pour ceux qui attendent un vaccin… grand bien leur fasse. Aussi inutile et impossible le vaccin, c’est juste du Connerievirus dont on parle là ? https://www.temoignagefiscal.com/le-connerievirus/

Cette immunisation collective, souvenez-vous, c’est bien ce qu’espérez tout le monde pendant l’épidémie en avril, les vrais médecins et même les médecins et scientifiques confits… TOUS.

En définitive, quand on fait une cartographie de tout ce qui a été dit précédemment, ne pourrait-on pas conclure qu’aujourd’hui les autorités justifient la dangerosité du Covid19 seulement et uniquement par les conséquences des mesures prises contre la Covid19 elles-mêmes ? Là c’est très très fort. Et le plus dingue, c’est que ça marche ! Bravo les médias ! Et ça coute un pognon monstre. Ça ruine tous nos commerçants, artisans, professions libérales…

J’aime ce qui est simple mais je déteste les raisonnements simplistes.

Pour se défendre, la nomenklatura, notre élite française, divise le monde en deux catégories. Ceux qui sont « pour » les mesures contre la Covid19, les dociles, les gentils et ceux qui sont « contre » taxés de complotistes, les méchants.

Le profil des « contre » étant dans tous les journaux, je vais faire l’essai de celui des « pour ». Mais avant je voudrais préciser une observation essentielle pour qu’il n’y ait pas de malentendus. À observer les gens, je pense que l’on peut définir en réalité trois grandes catégories de personnes.

  • Les « contre », il y a bien des complotistes mais pas « que » (10 à 15% de la population)
  • La masse, où l’on peut distinguer les « moutons » mais aussi ceux qui ne veulent tout simplement pas d’ennui ou encore ceux qui n’ont pas le temps d’y penser réellement… (70% à 80% de la population)
  • Et puis les vrais « pour », avec zèle (10 à 15% de la population encore). Alors qu’on se le dise tout net, pour moi, ce sont des fachos.

Les fachos, ceux qui ont une croyance forte en l’État. Ceux qui vouent une haine à celui qui ne porte pas de masque, à celui qui allait courir pendant le confinement, qui donc les considèrent comme des assassins, mais qui pour le coup rêvent de pouvoir leur mettre une balle dans la tête ou dans le genou pour qu’il ne puisse plus courir… le plaisir sadique à la délation…

Des monstres d’égoïsme, animés par la peur cèdent aux plus vils et bas instincts.

Pour rappel, sur la seule volonté d’Hitler de se « débarrasser » des juifs, considérés comme le mal absolu de l’économie, responsables de la crise en 1933 en Allemagne, c’est bien l’administration qui petit à petit en est venue à construire des camps de concentration. Ça fait écho, là, hein ?! Seuls ceux qui ont une vision administrative des choses et qui ont le pouvoir peuvent arriver à ces horreurs. On les croise principalement dans la fonction publique mais aussi dans les grandes entreprises à divers niveaux hiérarchiques.

Dans cette crise sanitaire, j’y vois les mêmes principes, les mêmes causes et dans certains pays du monde, déjà les mêmes conséquences.

Tout ça pour ne pas admettre que nos administrations qui se sont développées comme le cancer sont incompétentes. Ce n’est pas forcément à cause des personnes qui la composent, même si les concours administratifs sélectionnent un certain type d’individu, la fameuse épreuve de dissertation de culture générale, bien marxiste, donc inhumain, puisqu’il considère les hommes comme tous identiques, des commodités.

La peur, le pire de tous les maux qui empêche tous raisonnements, esprits critiques… mène à la folie.

L’origine du problème, à bien y réfléchir, est le manque de confiance en soi.

Savez-vous que dans les villes où il n’y a ni stops, ni feux rouges, non seulement il y a beaucoup moins de bouchons mais il y a surtout 60% à 4 fois moins d’accidents mortels ?

Se déresponsabiliser est dangereux. Dans cet exemple, vous confiez la responsabilité à un feux, un stop (représentation symbolique de l’État) de vous dire quand vous pouvez passer de quand vous devez vous arrêter !

Ici, dans cette crise sanitaire, nous avons confié le pouvoir aux hommes de l’État lesquels à titre individuel ne supportent aucune conséquence de leur décision. Comment confier un pouvoir de décision à quelqu’un qui n’en supporte aucune responsabilité ?

Tous ces cerveaux aussi instruits que confits poussés par l’orgueil de vouloir résoudre une “crise sanitaire” sans précédent… comme le catastrophisme est tentant. Ils vous ont sauvé la vie, bordel. Il va falloir leur dire merci. Et tout ça en mettant tout le secteur privé et libéral de côté !

Un complot ? Je ne sais pas. Personnellement je pense qu’il y a plus d’idiots que de complots.

Les fonctionnaires ont tellement envie de servir à quelque chose.

Les élus ont tellement envie de servir à quelque chose et eux y sont même contraints de par le système en responsabilité mais aussi pour donner l’illusion de leur utilité pour se faire élire.

Les pseudos chercheurs et organismes de santé qui veulent briller en sauvant le monde…

L’industrie pharmaceutique qui veut vendre des masques, du gel, des médicaments, des vaccins…. Depuis plus de 20 ans pas une seule grande découverte en matière de remède ! Alors ?

Comme pour la circulation automobile, la population préfère l’illusion d’une protection à l’efficacité. En l’absence de feux ou de stops, en cas d’accident, ceux qui ont une vision administrative des choses, se plaindront qu’il n’y en a pas. Et dans ce système bien administré, le maire, pour ne pas être en responsabilité s’exécutera pour cette petite minorité d’imbéciles.

Des morts de cette crise, il y en aura eu de toutes les formes : Covid19, grippes et rhumes estampillés Covid19, tous ceux qui n’ont pu se faire soigner ou opérer pendant cette période, les morts économiques et ailleurs dans le monde déjà des exécutions sommaires. Et ce n’est pas fini.

Conséquence, une pluie d’interdictions, de règles attaquant nos droits inaliénables et fondamentaux, contrôle de l’information sur les réseaux sociaux… dont l’issue probable est la dictature ferme et définitive. Nous avons déjà un pied dedans.

Les pays les plus activistes en matière de mesures contre la Covid19 sont ceux-là mêmes qui ont les résultats les plus médiocres en termes de nombre de morts par millions d’habitants. Et devinez quoi, ce sont ceux-là aussi qui ont un rapport dette/PIB les plus élevés et/ou les indices de liberté économiques les plus faibles. L’Allemagne étant un cas à part. Pour comprendre, il faut avoir vu la vidéo suivante.

Si vous êtes encore là, peut-être aurez-vous le courage de regarder cette vidéo, de mon point de vue instructive du côté du droit : https://www.youtube.com/watch?v=q62Z6ay8YCo

(C’est 49mn, mais nécessaire pour être bien informé de ce qui se fait

PS : En Allemagne, Dr est un titre acquis quand on est diplômé d’un doctorat, ici en droit et non en médecine)

Demain, si l’OMS vous dit qu’elle va monter une commission pour lutter contre la mort suite aux arrêts cardiaques, vous y croyez ? Non ? Parce que c’est la prochaine étape pour imposer encore plus de règles et d’interdictions…

Ici, le rappel des droits de l’homme que je vous invite à lire :

https://www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-citoyen-de-1789

L’article 2 mentionne : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. ». On est toujours en France ou s’agit-il d’une fiction ?

La question est : que feront nos hommes de l’État si un évènement fait basculer la masse en faveur de ceux qui sont pour la liberté ?

Ma conclusion est que l’on est tous con, on est tous un peu nazi sur les bords, mais ça va mieux quand on le sait !

Ne l’oubliez pas, l’État est un ami qui vous veut du bien, surtout à ceux qui prétendent en être les légitimes représentants, parce que la réalité, c’est que l’État n’existe pas. Il n’y a que des hommes.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « La Covid19 ou la dictature hygiéniste »

  1. Voilà une description très réaliste de ce que nous vivons actuellement.
    Presque tous les ingrédients sont réunis pour faire monter la mayonnaise révolutionnaire si tant est que que le mot révolution ait encore un sens.
    Mais l’humain est moutonnier en général…..et rien ne dit qu’il passera à l’action avant d’avoir subi l’insupportable….dont on ne sait ou il commence réellement…mais un jour cela se produira…c’est une probabilité qui augmente tous les jours davantage..
    Car a prendre les gens pour des demeurés sans le moindre neurone actif….c’est une profonde erreur de ceux qui soi-disant nous dirigent.
    Isolés dans leur tour d’ivoire intellectuelle…ils ne voient rien venir tous absorbés qu’ils sont a préparer les prochaines mesures coercitives….en vue de mettre définitivement au pas les citoyens avant la mise en place tout aussi définitive de cette mondialisation dont ils sont les exécutants pour compte d’autrui….ce fameux autrui qui agit dans l’ombre pour le moment …..
    Le covid19 est le prétexte idéal pour cadenasser le peuple en restreignant le plus possible ses libertés de parole et d’action surtout ..,lui insuffler au maximum le sentiment d’insécurité…et enfin lui faire croire que le salut ne peut venir que de la solution proposée (en fait imposée) par le, pouvoir en place pour résoudre tous les problèmes qui se posent,(notamment pour les maladies covid,grippe,etc) et cela grâce à la mondialisation salvatrice.
    Le vaccin en préparation s’imposera à tous sans aucun moyen d’y échapper….si personne ne réagit..car un vaccin peut inoculer bien d’autres choses qu’un produit de prévention d’une maladie…ce serait faire injure aux grands spécialistes mondiaux de l’éléctronique ,et de la miniaturisation des puces électroniques, dont l’utilisation déjà très soutenue va exploser dans un avenir proche…(robots divers et variés,Intelligence artificielle, puces d’identification ,de donnée perso médicales et autres… ,etc…)
    La science-fiction devient une réalité…la nier serait la pire des erreurs…celle que ne font pas ceux qui dans l’ombre tirent les ficelles des marionnettes politiques qui gouvernent….
    Ils en usent et vont en abuser pour atteindre leurs buts. sans aucun état d’âme.
    A chacun donc de prendre ses responsabilités….

    1. N’est-il pas plus probable que ces pauvres élus courent bêtement derrière le Covid et derrière le souhait de la population d’éloigner l’autre ?
      L’autre qui gêne le moi, l’autre cause de tous les problèmes du moi.
      Le masque n’est-il pas souhaité par la majorité, le confinement et le rester chez soi aussi ?
      C’est leur faire beaucoup d’honneur d’imaginer que les élus auraient suffisamment d’ambition pour envisager autre chose — même de délirant — que de plaire pour être réélus.

  2. Quel est le secteur où ce gouvernement (et ceux qui l’ont précédés) montre une compétence particulière reconnue par tous ? Un politicien n’est pas apte à gouverner, c’est un candidat perpétuel à de plus hautes fonctions et rapidement il en arrive à démontrer de façon éclatante le principe de Peter. Le seul candidat qui vaille c’est celui qui ne se présente pas aux électeurs, qui n’appartient à aucune liste (fallacieuse) mais qui de par ses qualités sera choisi ainsi que d’autres dans le même état d’esprit, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *