Carlos Ghosn: LA CUREE !

Après ses ennuis, qui loin d’être finis avec la justice nippone, on apprend qu’”exceptionnellement” le fisc français, jamais en retard d’un pillage possible va essayer d’arracher un bon morceau de bidoche bien saignante à Carlos Ghosn moribond, quitte à l’achever.
Il va le finir avec un bon petit contrôle fiscal de derrière les fagots avec certainement des contrôleurs « assermentés » choisis aux petits oignons pour leur zèle égalitariste.

« Cette procédure, qui devrait durer plus d’un an, s’apparente à un examen de situation fiscale personnelle, «rarement engagé» contre un contribuable français. Ni la direction générale des Finances publiques ni Bercy ne commentent cette information, «sous peine de contrevenir à la loi».(source le Figaro)

Cette « procédure » qui sent à plein nez la future et imparable « lettre de cachet » fiscale, Carlos Ghosn ne s’en relèvera pas.
Nos incorruptibles, certainement affiliés au syndicat des impôts, vont lui trouver une montagne de « fraudes » diverses et lui coller un redressement astronomique, bien sûr justifié par ses innombrables malversations.

« Après sept mois de déboires du côté du Japon, Carlos Ghosn serait maintenant dans le collimateur du fisc français. Dans ses colonnes de ce 24 juin, le quotidien Libération assure que l’administration fiscale française s’intéresse très sérieusement au cas de l’ex-dirigeant de l’alliance Renault-Nissan. Selon des informations «recueillies et recoupées» par le journal, un «examen de situation fiscale personnelle (ESFP) concernant le PDG déchu (…) a été lancé par le ministère du Budget». Il s’agit en d’autres termes d’un «contrôle fiscal approfondi». C’est une manœuvre assez «rare», concède un avocat en droit fiscal.

Carlos Ghosn et son épouse Carole en auraient été informés par voie postale à toutes «leurs résidences connues», que ce soit en France, au Liban voire aux États-Unis. Le quotidien ajoute que de la Direction nationale des vérifications de situation fiscale (DNVSF) pourrait être chargée de ce dossier, qui devrait durer plus d’un an. De son côté, le ministère de l’Économie et des Finances ne fait pas de commentaire sur cette information. «Nous n’apportons jamais de commentaire sur des cas individuels», précise-t-on au ministère. Idem à la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). «Soumise au secret professionnel et fiscal, elle ne peut s’exprimer (ni commenter) sur un dossier particulier sous peine de contrevenir à la loi», note-t-on.

D’autres enquêtes en cours

Sur la période, tous les revenus et les activités de Carlos Ghosn depuis l’abandon de son statut de contribuable français en 2012 seront minutieusement examinés. Pour citer le quotidien, le fisc français serait «dubitatif» quant à la résidence fiscale déclarée de l’ex-empereur de l’automobile, située aux Pays-Bas. Il avait à y vivre 183 jours par an pour justifier ce statut, c’est donc sur ce point que d’importants contrôles devraient être menés. «Toutes ces personnes sont en permanence surveillées», nuance un connaisseur de ces manœuvres.

Outre ces nouveaux soupçons, deux enquêtes préliminaires concernant l’ex-PDG sont en cours au parquet de Nanterre. L’une pour des transferts de fonds entre Nissan et le sultanat d’Oman qui auraient pu lui bénéficier et l’autre pour le financement d’une soirée démesurée au Château de Versailles, en octobre 2016. » (source le Figaro)


Pauvre Carlos, je le plains réellement car il ne se doute pas de ce que sont capables ces hyènes qui vont l’attaquer en meute et le dépecer vivant.
Le bon peuple français, bien sûr pas jaloux pour un sous, applaudira des deux mains la chute de cet homme, qui devait malgré tout, être exceptionnel pour avoir réussit la fusion Nissan/Renault.
Que deviendra Renault ?
Ils sont déjà à se battre entre eux pour le pouvoir, pas pour la pérennité de Renault dont tous ces énarques ou affiliés se moquent comme de leur première culotte.

Les « il n’y a pas de fumée sans feu », « il en a bien profité ce salaud de riche » etc… vont refleurir à tous les coins de rues.
Son compte est bon.
Il a déjà été jugé et condamné.
Bercy va employer sa fameuse procédure tueuse qui a fait ses preuves et dans laquelle il lui suffit de pondre des affirmations fumeuses pour qu’elles deviennent des preuves incontestables pour la justice administrative.
Bercy peut compter sur le soutien inconditionnel de ces bons français pour l’abattre.
Ces mêmes français qui se réjouissent que Bercy rémunère la délation.
Comme au bon vieux temps.

Bon voyage, Carlos, sur le chemin de l’enfer fiscal français.
Nous, on le connait, on a déjà « donné »…

E.Bolling

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Carlos Ghosn: LA CUREE ! »

  1. « Bon, de toute façon, il va avoir beaucoup de mal pour ce défendre, et si les délais ne sont pas respecté, c’est la bérézina pour l’un, le pactole pour l’autre… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *