La fin de partie du tacheté de gris et de blanc

Préambules

Celui-ci visait la Mairie de Paris pour renverser Anne La Dingo, mais son gris lui a coupé les ailes vers son blanc.

Mais que s’est-il passé finalement ? Notre homme, bienséant dans les arcanes des socialo-pétainistes qui dirigent son pays, a fini par être lynché sur place publique.

Un nouveau Ravaillac, estampillé Russe et réfugié politique de l’emprise du Tsar de toute la Russie a dénoncé le gris. Notre presse Mainstream s’est évidemment insurgée contre cet excommunié devant de telles facilités de moyens pour agir de la sorte, et aussi les interférassions de la Russie dans notre « bon débat démocratique. »

Pauvre victime, celui qui n’aimait ni les clopes et le diesel de ceux qui le payaient et manifestaient sur les ronds-points à se geler les côtes.

Disparaît !

Prolongements

La plupart d’entre nous qui glissons un bulletin de vote pour tous ces VRPs de la politique, sont des culs serrés avec des hémorroïdes attenantes : Le conservatisme et la peur de changer :

– Aujourd’hui, Madame Michu, vous allez devoir payer plus !
– Ah bon ? Bon si c’est comme ça …

La plupart d’entre nous ne comprennent pas que ces VRPs sont là pour amuser la galerie avec leurs copains journalistes employés par des Big Boss en connivence avec le pouvoir, le réel pouvoir.

Ce réel sceptre, c’est qui ? Il y a deux connexions. La première est celle de Bercy avec ces technocrates non-élus, inamovibles qui ont cerné notre pays, petit à petit avec l’entremise de VGE et qui ont prospéré ensuite sous tous ces faux culs de représentation de la coure.

La deuxième connexion est cette Europe mal vissée avec des perdus incompétents comme Mr Barnier qui a le charisme d’une huître et l’intelligence d’un soldat de plomb pour négocier la sortie de l’Angleterre de L’Europe. Ou cette nouvelle Lagarde qui ne comprend rien à l’économie pour revitaliser la zone Euro…

Je ne vais pas faire plaisir à Philos, mais que les anglais se soient détachés de l’Europe est le premier signe d’une démocratie du peuple respectée. Et dans le fond, c’est très bien ainsi, car l’Angleterre par ses réseaux Commonwealth et sa City, une mairie dans une mairie a l’opportunité de pouvoir alors engendrer un Singapour sur la Tamise de l’autre côté de la Manche et attirer nos réfractaires au socialisme.

Peut-être pour cela que nous emmagasinons du Brexit Bashing à foison par nos pseudos journalistes Mainstream.

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « La fin de partie du tacheté de gris et de blanc »

  1. Assez blablaté sur la médiocrité qui se déploie depuis 1974 et nous mène à …n’étant pas devin, je ne sais donc pas. Mais le politiquement correct, les libertés d’expression, des lois liberticides, des lois sociales, la prééminence des inégalités qu’il faut combattre chantée par OXFAM et ses consœurs socialo-révolutionnaires associées aux chantres du climat qui veulent la décroissance pour vivre comme ils le souhaitent, ne serait-il pas temps de faire entendre cette voix de la société silencieuse qui ne vote plus parce que trop consciente d’être spoliée et rendue complice de l’élu.
    Cette société silencieuse prise en otage par une Philippe Martinez doit se lever maintenant avant qu’une espèce de “dictature” réelle ne prenne la place

  2. Et encore un article qui dit qui est son auteur et rappelle que beaucoup de Français ont des souhaits communs en termes de liberté générale. Mais comme ils sont “naturellement” libres, ils ne font pas le nécessaire pour se réunir, réfléchir et constater qu’ils ont la loi de la République de leur côté ! Les lois ont comme premier objectif de protéger nos libertés; et en premier notre liberté qui n’a de limites que par : “d’abord ne pas nuire”. Le seul chômage fait 14 000 morts par suite du détournement de l’argent gagné, mérité, échangé, vers les poches d’individus qui se votent “le droit ” de voler… et de tuer… au pays de l’égalité de droits.
    Merci à l’auteur ; mais Henri qui s’est beaucoup battu, serait inspiré de dépasser le simple fait de “manifester”contre l’extorsion de fonds. Ce n’est qu’une incantation comme nous sommes conditionnés à le faire. Il faut passer à : un problème bien posé est en partie résolu. Et ne pas poser les crimes actuels comme les crimes qu’ils sont, c’est légitimer ces crimes puisqu’ils interviennent dans notre système de “droits communs”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *