LA GRENOUILLE QUI SE PENSE BŒUF. petit conte d’avocat pour la route…

Aujourd’hui, je me sens d’humeur plaisante.
Comme vous le savez, si vous me suivez sur ce blog, j’ai été ruiné par ce que l’on peut appeler un « abus fiscal ».
Je suis donc dans une situation financière des plus précaires (et le mot est faible).
J’ai pour cela, sur le gaz, deux procédures devant le Tribunal Administratif de Paris.
Je suis en train, avec l’aide d’amis d’en initier une concernant le fameux « Non Bis In Idem », reconnu par la CEDH mais dont le fisc se fout comme de sa première chemise.
Il faudra bien qu’un jour la France, toujours à la traine, se conforme à ce droit européen.
Ce n’est qu’une question de temps…

Bref, aujourd’hui pour le fun, je vais vous raconter une histoire à deux balles.
Deux balles, car la somme en jeu est de 500€.
C’est vraiment deux balles par rapport à ce que me demande le fisc.
Néanmoins elle est tellement sordide qu’elle en devient rigolote.

Pour des raisons personnelles, ma femme et moi décidons une séparation de corps.
Je prends donc un avocat du barreau d’Alès (région dans laquelle je vis actuellement), pour mettre en forme cette séparation par consentement mutuel.
Procédure des plus simples et des plus rapides puisque le consentement est mutuel.
Pour ce simple tour de piste, ce cher (le mot est bien choisi) avocat me présente une note d’honoraires de 1800€ et des brouettes !

Moi, qui au temps de ma « splendeur » ai connu des grands avocats comme Mes Temin, Guilloux, Metzner et d’autres, je sais faire la différence entre des bons et des “moins bons”. J’ai aussi des notions concernant le montant des honoraires en fonction du boulot demandé et de la notoriété de l’avocat.

Pour ce consentement mutuel, je n’avais vraiment pas besoin d’un ténor du barreau, et c’est pour cela que j’avais choisi cet avocat au seuil de la retraite.
C’est ce que l’on peut appeler un petit avocat de province avec comme principal défaut un bagout des plus fatiguant et sans intérêt, sur ses « exploits » passés, qu’il vous fait subir lorsque vous le rencontrez à son cabinet.
Il vous faut une bonne dose de patience et de courtoisie…

Revenons à notre histoire et résumons :
1) J’écris au bâtonnier d’Alès pour contester sa facture que je trouve disproportionnée.
2) Le bâtonnier d’Alès m’envoie une ordonnance de taxe de 1080€. Il réduit donc la somme demandée par notre « baveux »de 1800 à 1080€
3) J’accepte cette décision sans la contester (j’ai, comme vous, autre chose à faire que de me battre pour des queues de cerises), et envoie cette somme au bâtonnier.

Pour moi, comme pour vous, je pense, l’affaire est close.

Eh bien pas du tout !
Ce vieil avocat qui n’a sans doute rien de mieux à faire, et qui connait toutes les astuces procédurières digne de Molière, va m’assaillir d’une logorrhée de procédures et sommations diverses.

1) Sans me prévenir (bravo l’artiste), il obtient une ordonnance de taxe rendue exécutoire par le TGI d’Alès de la somme initiale qu’il avait demandé, sans tenir compte de celle définie par le Bâtonnier d’Alès. Comme cette ordonnance n’est pas contradictoire, il a arrangé sa demande à sa sauce et a obtenu “gain de cause”. CQFD!
2) Il me fait délivrer cette ordonnance par huissier.
3) Je la dénonce, comme j’en ai le droit, puisqu’elle n’était pas contradictoire.
4) Quelques jours plus tard, rebelote,  sans tenir compte de ma dénonciation il me fait signifier, encore par huissier, que mes voitures sont « indisponibilité du certificat d’immatriculation »…
Maintenant, je ne dors plus que d’un œil, je m’attends à tout instant qu’il m’envoie le GIGN dans les prochains jours !
Ah, s’il défendait ses clients aussi bien qu’il les attaque, il mériterait les honoraires qu’il demande, voir plus.
Mais c’est une autre histoire l

 

Bon mois de juillet.

E.Bolling

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

4 réflexions au sujet de « LA GRENOUILLE QUI SE PENSE BŒUF. petit conte d’avocat pour la route… »

  1. Mon père se suicide car il a une dette envers une entreprise familiale, donc ses enfants.

    Sa dette réduit la masse taxable, donc elle n’est que le fruit de notre imagination
    (Malgré les liasses fiscales et comptables experts et agréés).
    7 ans de procédures et en “Appel” avec Juges concussionnistes ils nous feront donc payer des taxes de succession sur un déficit.
    Notre père, n’avait donc aucune raison de se suicider, c’est un fou……CQFD!

    On a eu aussi un Procureur qui ment…..puis qui s’excuse. C’était la faute de ses Services.

    Mon frère a un contrôle fiscal en Guyane et donc un redressement fiscal à 700 000 €. Ils se serviront sans vergogne sur son héritage. Beau “Casse” en col blanc.
    (Boulangerie industrielle, il était facile de compter la farine achetée).

    J’en ai d’autres, mais j’abrège pour le respect de votre temps.

    “Ils pillent en temps de paix (paie) et désertent en temps de guerre”.

    Les migrants passent leurs lignes Maginots Porte avions Rafales subventionnés +++++ et fausses monnaies ++++++ avec commissions et rétro-commissions……

    Anecdotique::
    J’amène ma vieille mère aux “Urgences”.
    SIC: “Qu’est-ce qu’il vient nous emmerder celui-là avec sa vieille?”.
    Ils me rendront le cadavre bleu d’ecchymoses……..

  2. Bonjour je crois que ce qu il faut c est résister et ne pas abandonner hé suis comme vous je n ai rien fait de répréhensible et je suis traitée..??!!! Comme
    Criminelle. Je viens de relire votre texte cela m écœuré comment la France peut elle en être la remarquez avant nous n y étions pas donc comment cela se passait il peut être de la même manière il y a toujours eu les délinquants en col blanc
    Je m intéresse a la genealogie et il y a de fameuses histoires aussi notaires et
    Avocats véreux de tous les temps.??!!!

  3. Bonsoir je viens de lire votre texte décidément ils sont tous pareils l avocat qui
    Normalement doit plaider pour moi a la cour d appel contre la banque et le faux juge pour mes dommages et intérêts a bien encaissé mon chèque mais est incapable d intervenir auprès du mandataire afin d obtenir le droit de me défendre
    Croyez vous que cela le dérange. J ai tout perdu et il ne répond même pas a mes
    Mails les conclusions sont en suspens il ne fai rien je le sollicite il ne répond pas
    Ce sont des gens incroyables il sait que je suis veuve. Que les femmes veuves
    On leur tombe dessus comme pas possible nous sommes de plus en plus nombreuses a qui il est arrive des arnaques comme a moi effectivement juste
    Après le deces de leur conjoint et bien ils s en foutent heureusement je me
    Fais aider par une association et nous irons plaider sans lui mais c est égal il sait
    Que je suis en difficultés financières que je pense retravailler en septembre la je
    Règle le plus possible de choses mais il faut être solide j avais contacté Toubon
    Defenseur des droits ??!!!! “Vous avez un avocat” m a t il dit ??!!! Alors que ce que
    J annonçais c était une discrimination en abus de faiblesse psychologique en
    Période de deuil ou cinq hommes ont chacun fait ce qu il fallait pour que j en arrive la avec une orchestration qui ne m a même pas permis de me faire aider
    Par BPIfrance et le mediateur de la banque de France alors que tout était en cours
    Pour moi c est une liquidation abusive pour satisfaire a vil prix un couple d asiatique mais pas pour rien certainement.??!!! Les plaintes sont chez la procureure de Créteil mais aucune nouvelle il y a eu instruction d une plainte
    Contre le banquier “abus de confiance” mais la 2 e partie elle n a pas bouge
    Pour l instant donc je pense qu elle veut se débarrasser de ce dossier. Tous ces
    Gens sont courageux mais pas téméraires?!!! Et bien nous repartirons vers le
    Procureur général de paris tout est pret donc ayant tout perdu ???!!ils me volent
    Dix ans de ma vie ??!! Je l ai un peu amère et je me retiens pour ne pas leur dire
    Ce que je pense de leur cote ignoble je lisais un article ou Mme la procureur était
    Très satisfaite d elle car 50 ans procureur et qui plus est mère de 4 enfants que
    Demande le peuple lorsque des magistrats se décernent eux mêmes le trophée
    De la réussite après le reste ??!! Bonne soirée et bon mois de juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *