LA VICTOIRE FINALE SUR LA MORTELLE SECU REVIENT A CLAUDE REICHMAN

Bravo Monsieur Reichman pour cette superbe victoire dont le mérite vous revient.
25 ans de lutte, d’avanies, d’insultes ou de moqueries à votre encontre.
Bien sûr aucun politique, aucun médias ne vous a aidé.
Votre victoire est belle et nous vous en félicitons de tout notre coeur.

Vous êtes et vous resterez un exemple d’opiniatreté pour nous.
Notre lutte à Henri et moi même ne dure que depuis 20 ans.
Il nous reste donc 5 ans avant notre victoire.Ou peut-être moins.
Quand un  mur de Berlin s’écroule…

  

Monopole : le cauchemar se termine !

Il y a six mois jour pour jour éclatait la crise des gilets jaunes. Six mois de manifestations et de répression, six mois de bavardage présidentiel, six mois sans solutions.

Cette crise était facile à prévoir. Plus de 20 millions de Français se sentent laissés pour compte et n’ont plus d’espoir pour l’avenir. Une étincelle a tout embrasé.

D’interminables débats médiatiques n’ont apporté aucune lumière sur les causes profondes de la crise et encore moins sur les solutions à mettre en œuvre.

Répétons donc ce que nous disons depuis des années. La France vit encore dans des structures vieilles de trois quarts de siècle. La plus nuisible d’entre elles est la Sécurité sociale, qui mine l’économie du pays et l’empêche de s’adapter aux conditions modernes de production.

Le chômage de masse qui frappe la France depuis des décennies n’a pas d’autre cause. Non plus que le sentiment de délaissement d’un nombre sans cesse croissant de nos compatriotes.

Une chance s’était offerte à notre pays : l’Europe, et sa politique de concurrence qui allait libérer la France de ses chaînes collectivistes. En 1986, le traité dit de l’Acte unique avait fixé la date de la libération au 1er janvier 1993, où devait voir le jour un espace européen sans frontières intérieures, où les hommes, les produits et les services pourraient circuler librement.

La condition était évidemment que les systèmes sociaux des Etats membres ne fassent plus obstacle à cette liberté et abandonnent donc leur monopole. Tous y étaient prêts … sauf la France, qui a fini –grâce à notre action – par transposer dans son droit national les directives libératrices de 1992, mais s’est refusée depuis à les appliquer, réduisant à néant le grand élan réformateur qui devait donner à l’Union européenne toutes ses chances dans la compétition internationale.

On ne fustigera jamais assez les politiciens français et la haute administration nationale pour le véritable crime qu’ils ont commis contre les 500 millions d’Européens. La crise qui déchire aujourd’hui l’Union est leur œuvre. Et ils n’ont fait cela que pour sauver la Sécu ! Cette Sécu dont le général de Gaulle disait qu’elle n’avait d’intérêt que pour un million de pauvres types ! Et nous voilà avec notre Sécu vouée à la faillite et la construction européenne en loques.

Heureusement, nous n’avons jamais baissé les bras et le cauchemar se termine. La justice française a jugé que les personnes assurées par des assurances privées dans un pays autre que celui de leur résidence relèvent du règlement européen de 1984 sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, autrement dit sont dans la même situation que les personnes qui ont exercé leur droit à la libre circulation. Par un arrêt du 14 mars dernier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a confirmé ces dispositions.

Il ne reste plus qu’à informer les Français de ce droit enfin acquis après plus de 25 ans de combat du MLPS et à les persuader que la cage où ils sont prisonniers vient enfin de s’ouvrir.

Ne comptons pas, pour cela, sur les partis politiques. Ils ont partie liée avec le système de 1945 et savent qu’ils vont disparaître avec lui. Ne comptons pas non plus sur les médias mainstream, qui obéissent aux mêmes règles. Comptons sur nous-mêmes, sur l’intelligence du peuple, et sur ce qu’il reste d’hommes et de femmes libres dans notre pays.

Pour Schopenhauer, « toute vérité franchit trois étapes. Tout d’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition, Puis elle est considérée comme ayant toujours été évidente ». Je m’attends à rencontrer prochainement de nombreux Français qui se flatteront d’avoir toujours combattu le monopole !

Claude Reichman

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « LA VICTOIRE FINALE SUR LA MORTELLE SECU REVIENT A CLAUDE REICHMAN »

  1. Bravo Mr Reichman,
    Je suis gréviste de mes cotisations depuis 1985. J’ai suivi longtemps Christian Poucet qui malheureusement a payé de sa vie son combat. J’ai une grosse pensée pour lui aujourd’hui.
    C’est Une GRANDE VICTOIRE !
    À nous de faire passer le message afin de faire changer l’Idée inscrite dans l’esprit des Français « la sécu c’est gratuit, et tous les pays envie notre système social!! » pourquoi le l’ont Ils jamais recopié…
    Encore merci et bravo pour votre courage et votre pugnacité.
    Ce combat vous l’avez gagné pour nous tous.

  2. Bien gentil tout ça mais je n’ai pas trouvé les références de l’arrêt du 14 mars en question sur le site de M. Claude Reichman. En dehors d’un effet d’annonce, j’aimerai bien en savoir un peu plus.

  3. Dans cette affaire, je suis bien contente de voir REICHMANN réussir son combat.

    Cependant, de voir enfin ce jugement applicable sous forme de décrets et l’Assurance Maladie ainsi réformée je crains que nous en sommes encore loin.

    Encore que l’Allemagne ayant un système plus ancien (BISMARCK), jamais en déficit, demandant 15 % de moins à ses cotisants, payant deux fois mieux ses professionnels de santé et même les Heilpraktiker (des guérisseurs diplômés après trois ans d’études), tout en payant tous les médicaments à 100 % à ceux qui les délivrent pourrait nous faire des reproches.

    Il est possible que les allemands, irrités de voir que nous ne respectons pas les clauses de Maastricht, nous demandent de recopier leur système. Ce qui signifierait la destruction du nôtre et la dispersion des termites qui vivent dans ses bureaux sous couvert du ticket modérateur amoindri par des mutuelles complémentaires santé.

  4. J’aime bien ces 2 citations =
    – N’abandonnes pas. Vous risqueriez de le faire une heure avant le miracle.
    -« Les Batailles de la vie , ne sont pas gagnées par les plus forts , ni par les plus rapides , mais par ceux qui n’abandonnent jamais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *