L’ambiance du temps et ses prolongements

Tout le monde ici connait sans doute « Télématin » sur France 2. Un réveil matin qui débute à 6h30 pour se prolonger jusque vers 9h00 – pendant longtemps, c’était plié à 8h30. Cette émission a introduit le JT insipide et répété toutes les 30 minutes. Chose reprise par les BFM TV, CNews ou encore LCI.

Je ne sais pas combien sont payés les journaleux pour faire ce travail d’usine, sans valeur ajoutée à chacune de leurs interventions, mais peu importe, je ne voudrais vraiment pas être à leur place.

Avant Télématin sur France 3, ante l’ère Macron, il y avait Euronews, de 6h00 à 6h30. Avec leurs informations, on sortait un peu des sentiers battus pour s’ouvrir sur le monde en décalé, avec un panel relatif aux marchés financiers. Cet entracte a disparu pour laisser place à un pré-Télématin sur France 2 pour faire la revue de presse des copains, se faire filmer dans l’entre soit en vrai-semblant de s’affairer : Le néant. Samuel Etienne pour sa revue de presse du matin est même rappelé sur le JT de 13h00 pour nous réciter encore la leçon.

Vous allez me dire que beaucoup de gens n’en ont rien à foutre de tout cela, probablement parmi les plus jeunes et dieu merci. Mais combien encore de leurs aînés s’y perfusent pour une opinion de l’instant T, en boucle pour bien infuser. N’oubliez pas que ces mêmes gens sont des bulletins de vote comme vous et moi.

Malheureusement, l’abêtissement des jeunes en masse sise France par ce gauchisme édulcoré en vert, pour la sauvegarde de la planète, fait qu’ils ne comprennent plus le marché, la prise de risque et son acceptation. Il est clair qu’en sous-entendu, dans notre culture, l’échec est suspect, mais la réussite aussi.

Le plus dérangeant est que les soixante-huitards qui ont connus la prise de risque pour tenter d’élever leur condition, sont à présent pour la plupart en retraite et à sauver leur cul avant la grande faucheuse.

On a donc un problème : Une génération qui paie de moins en moins pour une autre de plus en plus nombreuse qui crée certes une valeur ajouté non marchande – garder les mômes des enfants qui bossent encore, etc, mais qui reste quoiqu’on en dise une charge, car vous l’avez compris les caisses de précaution sont en partie vides.

Le phénomène de ce dernier problème est sans doute la dernière allocution de Mr Macron 1er : Il n’est même plus dans la décision mais l’incantation selon l’hypothèse que l’Europe, unanimement solidaire sans condition va épouser son plan de vol. Un plan qui n’est pas une remise en cause d’un système franco-français qui ne marche plus, mais qui est pour le poursuivre en contraignant toujours plus ses concitoyens.

Aux jeunes qui ont encore un peu de cervelle, de l’ambition et l’envie de bosser : Barrez-vous hors espace Schengen en laissant cette hydre soviétique derrière vous, pendant que vous le pouvez. Il n’est plus question de patriotisme, tant la déraison ambiante galvaude cette notion. Cassez-vous !

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,57 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « L’ambiance du temps et ses prolongements »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *