L’Astrologie mondiale

Introduction

Dans mes jeunes années, je m’étais intéressé à l’Astrologie pour comprendre. En effet lire mon horoscope dans mon journal préféré ou l’écouter sur une radio, ce n’était que du passif. J’avais donc acheté des éphémérides pour me rendre capable de dresser une carte du ciel d’une naissance selon le lieu et l’heure de ladite naissance, à la main, car à l’époque, je ne pouvais le faire sur un ordinateur.

Je me suis vite rendu compte, que ce n’était qu’une grille de lecture psychologique comme tant d’autres, avec ses points de repères comme pour le Myers-Briggs (https://www.16personalities.com/fr/types-de-personnalite ).
Mais vous en retrouverez encore dans le domaine du RH.

M’en étant complètement désintéressé depuis, j’ai reçu ce lien par hasard, vraiment : https://youtu.be/Dl1omoSNjYo

Mes réflexions par rapport à cette vidéo

– Faire correspondre l’histoire à des aspects planétaires rares, pour nous dire que ceux-ci prévoyaient des chamboulements sociétaux relève d’un prisme d’observation virtuel ou subjectif dans la tentative d’être objectif, mais qui est indémontrable sur le plan scientifique et rationnel, sauf qu’on cherche à donner par là un lieu de causalité à effet ;

– Que ces planètes alignées prévues en avance – Septembre 2019, pour l’année 2020, sont bien vues de par la prévision – l’anticipation du futur immédiat, mais ne font encore que réciter une équation qui n’a aucun sens pour moi ;

– Que l’aboutit de cette présentation par la description ainsi faite du Néo-libéralisme et de la loi des marchés, est une supercherie. Le bouc émissaire est désigné d’emblée, mais sans comprendre les arcanes qui l’ont perverti : Capitalisme de connivence et impérialisme socialiste adossé dessus pour fabriquer des moutons en batteries ;

En effet, à toute personne qui m’interpelle sur la cause de ses malheurs par rapport au « Néo-libéralisme », Je lui pose deux questions :

– Pourquoi « Néo » devant « libéralisme », ce dernier ne suffit-il pas en lui-même ?

– Pouvez-vous me définir ce qu’est le «Libéralisme » ?

Poser ces deux questions à vos gens, mais plus vers vos journaleux ou à vos ministres, va vous surprendre par leurs réponses, ou plutôt vous faire comprendre comment nous prêchons ici par ce blog et par ailleurs dans un désert.

Je voudrais vous présenter une autre vidéo, visitée sur le site Objectif Eco par le taulier qui est un peu sulfureux et décalé. Je n’ai aucune action chez lui, mais le site reste intéressant, et d’autres comme Cédric Froment, Charles Sannat ou Samuel Rondot y ont longuement séjourné avant de voler de leurs propres ailes – vous trouverez leurs sites facilement. Mr Dumas y est même référencé : http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/capitalisme/un-berger-qui-s-amuse-a-decrire-les-francais-qui-en-ont-d-ailleurs-pour-leur-argent-avec-leur-macron.html

Je vous laisse vous faire votre opinion sur la matière.

Des religions toujours en place

Les idéologies sont des religions. Le libéralisme n’en fait pas partie, pour la bonne et simple raison qu’il n’oblige pas qui que ce soit, sauf à respecter la propriété privée, l’échange dans le respect de contrats librement choisis avec tous leurs risques, avec une responsabilité assumée, puis un cadre pour protéger la sécurité des personnes, des biens, à l’intérieur comme vis-à-vis de l’extérieur.

Les peuples adhèrent par inculture, propagande, instruction dévoyée, à des prébendes de manipulation pour dénoncer le doigt qui leur est montré, sans jauger celui qui porte ce même doigt, sauf par des sondages sans intérêt qui ne valent que parce qu’on peut les manipule. Churchill s’était d’ailleurs exprimé en la matière : « Je ne crois aux statistiques lorsque je les ai moi-même falsifiées. »

Sauf par encore une pseudo-culture orientée qui détruit la réflexion. Coluche nous disait aussi : “Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit.”

Le syndicalisme français est aussi une religion, et est aussi un rentier. Il vit non pas des cotisations de ses adhérents, mais du versement opaque de toute la population qui travaille sans être capable, pour bon nombre, de faire la correspondance entre une ligne de réduction de sa fiche de paie et son devenir.

Car voyez-vous, même si vous n’êtes pas syndiqué, voir même en total opposition avec un quelconque syndicat, sur votre fiche de paie, vous allez abonder pour leurs non services, voir des services qui vous desservent. Vous pourrez lire dans le registre le Rapport Péruchot – https://www.lepoint.fr/html/media/pdf/rapport-perruchot.pdf . C’est magique ! Et ces suppôts dénoncent les rentiers ! Pffff … Pathétique !

Conclusion

Notre pays, la France, souffre de toute l’incurie de ces rentiers qui dénoncent à longueur de temps d’autres rentiers. Sauf que ces derniers ont souvent pris des risques pour vivre dans l’incertitude de créer de la richesse, alors que ces autres les pillent, sans prendre le moindre risque.

Ces mêmes rentiers incompétents par leurs offices rêvent encore du grand soir pour certains, avec l’appui des gauchistes et affiliés, très organisés, afin de profiter de l’actuelle faiblesse très claire de nos institutions et d’enfoncer le clou dans les mois qui viennent, profitant du désœuvrement d’une bonne partie de la population – bruits de couloirs qui remontent au Ministère de l’Intérieur.

Pour l’autre catégorie de rentiers issus de la technostructure, il s’agira de tenir la Bastille – Bercy en l’occurrence.

Pour nous autres, je n’en sais rien, il nous restera juste à prendre des fusils puisque ne nous ne devrons compter que sur nous-mêmes …

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *