Le Covid, ou la mort administrative ! 

Le Covid, ou la mort administrative ! 

Comme souvent dans l’histoire, c’est en France que bien des catastrophes ont pris naissance. Par exemple nous avons inventé la Terreur en 1793 et tous les gouvernements communistes des siècles suivants s’en sont inspirés.

De même, nous avons inventé en 2020 « la mort administrative », et elle sévit aujourd’hui dans bien des contrées de la planète.

L’expression « mort administrative » n’est pas de moi mais du général Jean-Claude Gallet. C’est lui qui, à la tête de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris a sauvé des flammes la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ayant pris sa retraite, il est rappelé pour coordonner la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Et c’est dès son arrivée au ministère de la Santé qu’il prend conscience du caractère dramatique de la situation. « La plupart des étages ont été désertés, confie-t-il au Figaro, je ne retrouve pas l’atmosphère d’une ruche bourdonnante qu’une telle situation commande. » Et de mettre en cause la technostructure qui a tué toute idée d’initiative, laissant « les victimes mourir administrativement ».

La France a le privilège de bénéficier de l’existence d’un institut universitaire de pointe dans la lutte contre les épidémies, celui de Marseille, dirigé par un spécialiste de réputation mondiale, le Pr Didier Raoult, qui a mis au point un traitement capable de juguler l’infection en la combattant dès son début, mais elle a commis l’invraisemblable folie de refuser l’extension de son protocole à l’ensemble du pays. Les moyens employés par le gouvernement pour discréditer le Pr Raoult ont été, eux, empruntés aux pratiques de l’Union soviétique (qui les avait elle-même empruntés au Tribunal révolutionnaire) et ont donné l’occasion à nombre de médecins fonctionnaires de faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle qui donne le frisson quand on pense à leur responsabilité à l’égard de la science et des principes médicaux.

De nombreux pays ont heureusement choisi de ne pas suivre le mauvais exemple français et leurs citoyens s’en sont bien portés. Mais de nombreux autres, eux aussi infectés par le mal administratif, se sont joints à nos délires et ont laissé sans soins appropriés les personnes contaminées par le virus.

Si l’on ajoute à ce tableau l’existence de l’intense réseau mondial de communication qu’est Internet, on obtient les composants de la catastrophe mondiale du Covid 19 qui, rappelons-le, ne tue pas plus qu’une grippe habituelle (et qui d’ailleurs choisit les mêmes victimes, à savoir les personnes âgées souffrant de plusieurs pathologies), mais qui, pour la première fois de son histoire, a mis l’activité humaine à l’arrêt.

Mais pourquoi la France ? Pourquoi ce désastre ? Dans « La révolution des termites », alors que l’offensive de ces insectes semble enfin terminée, un journaliste interroge le professeur Berger, un vieil homme aux cheveux blancs :
« – Monsieur le Professeur, il est tout de même extraordinaire de constater que nous avions dans notre pays le plus grand spécialiste mondial des termites et que personne ne le savait.
– Oh ! plus grand spécialiste mondial, dit le vieil homme, il ne faut rien exagérer. Je connais un peu les termites, c’est vrai, mais vous savez je ne suis pas le seul. »
Et comme le journaliste lui demande ce que notre pays pouvait avoir de si particulier pour que l’invasion des termites l’eût choisi pour cible, et dans notre pays les bâtiments officiels, le savant répond :
– Nous avons tous, dans le règne animal, une odeur particulière. Il se peut fort bien que celle qui se dégageait dans les lieux que vous venez de citer ait été à l’origine de la mutation des termites. »

Voilà, tout est dit : La France officielle a une odeur particulière. Et c’est cette odeur qui attire sur elle toutes les catastrophes que le règne animal peur produire.

Un ministre  de la IIIe République disait : « La réforme de l’administration est à l’ordre du jour, et elle y restera ». Nous attendons donc l’avènement d’un ministre, ou plutôt d’un président, qui soumettra au référendum ce texte simple : « Ne peuvent être fonctionnaires que les personnes dont le métier ne peut être exercé sous statut privé. » Et vous le verrez, en France, la mauvaise odeur disparaîtra.

Claude Reichman

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,91 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « Le Covid, ou la mort administrative !  »

  1. Mais je crains que le plus scandaleux est à venir avec la “stratégie vaccinale” qui est mise en place avec un organisme créé spécialement, un de plus, alors que les études sur la mise au point des différents vaccins ne sont pas encore disponibles, que l’éventuelle contagion des vaccinés et la période de l’immunité obtenue semblent encore à découvrir, que les labos, avec l’accord de l’UE, se sont mis à l’abri de toute poursuite judiciaire suite à l’utilisation de ces vaccins et que, du même coup, les citoyens n’auront aucun recours contre les autorités sanitaires!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Comme en 1939 Chamberlain et le monde entier dont la France ne combattaient pas HITLER, en France il y avait la ligne Maginot (AhAhAhAh), seul donc Charles De Gaulle et Winston Churchill et un petit nombre avait un avis combatif.
    Celui qui oubliera l’histoire sera condamné à la revivre.
    “Je conseille donc aux médecins et aux chercheurs de trouver un vaccin contre la peur”!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *