Le partage du butin au sommet européen

Le petit Macron se frotte les mains : Il a baisé ses associés.

Le moment dit-il est historique : L’Europe emprunte, c’est grâce à lui et la première fois.

Il me fait penser à ces parents d’une autre époque qui fêtaient le premier “calva” de leur gamin de huit ans, futur alcoolique.

Pour parfaire sa joie et sa fierté, Macron ajoute que ce ne sont pas les bénéficiaires de cet emprunt qui le rembourseront.

Je ne sais pas dans quel manuel scolaire ce garçon a appris l’économie, mais il y a une urgence à le mettre au pilon.

Soyons clairs, il s’agit d’une escroquerie, de niveau mondial, dont les retours de flamme seront évidemment terribles.

Le point positif ? L’idée pour nos fainéants de se mettre à être responsables de leur vie, à prendre des risques et à les assumer s’éloigne encore un peu plus. Ils sont rassurés et probablement majoritaires.

Le prix à payer ?  La ruine économique et sa cohorte de folies se rapprochent. Ecologie mal maîtrisée, devenue religion stupide. Égalitarisme aveugle éradiquant toute initiative de progrès. Pillage généralisé du capital sans lequel nulle économie ne peut exister. Autant de dérives qui vont plomber les années à venir.

Et la presse, unanime, nous annonce une victoire alors que c’est “Munich” et la fin de l’Europe.

Les petits sont sur le départ. Ils ont obtenu la minoration de leur participation financière, ils n’accepteront pas leur élimination lors de décisions importantes par la règle de la majorité en remplacement de l’unanimité. Donc c’est cuit.

Le pire est l’habillage sociétal de la combine.

Les droits de l’homme seront protégés ? Entendez par là les droits de quelques minorités fantasques, ou les piaillements de ceux qui n’ont jamais assez en compensation de leur inutilité.

N’allez pas imaginer que la propriété privée va être protégée, alors que ce droit fondamental est bafoué par Bercy sans vergogne et sans aucune réaction de la Cour Européenne, qui se trouve, par cet emprunt, associée de fait au pillage.

Oui, Macron, croque mort de la France, étend son influence à l’Europe, du moins c’est ce qu’il annonce.

Est-il stupide ? Nous devons alors le pardonner et tout simplement accepter l’idée que c’est nous qui l’avons élu, qu’il n’est pas responsable, que nous avons délibérément installé la stupidité à la tête du pays.

Est-il conscient ? Alors c’est grave. Ces mensonges sont une fuite en avant, une absence de courage, une initiative malhonnête qui ne peux qu’amplifier les pillages de Bercy et la ruine totale de notre pays, la perte de son indépendance, un statut d’esclave imminent pour nous tous.

Voilà la réalité. Nous n’y pouvons rien, sauf se préparer pour le pire qui approche à grands pas.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Le partage du butin au sommet européen »

  1. Les assistés professionnels, les irresponsables ont toujours besoin d’aide : “les masques anti-coronavirus devraient être remboursés par la sécu, un euro c’est scandaleusement beaucoup trop cher”.

    Simple question à toutes les associations infantilisatrices de bisounours : Avez vous déjà vu un cas social sans un litre de gnôle, un paquet de clopes si ce n’est un joint, un gros clébard qui mange comme quatre et un smartphone haut de gamme ? Moi pas et bien quand on sait s’offrir tout ça, on sait aussi se payer un masque en tissu.

    La sécu, la France ont déjà suffisamment de dettes, pas besoin d’en rajouter.

  2. Pardon mais je n’ai pas voté pour cet adolescent attardé. Ni au premier ni au second tour. L’ayant vu à la manœuvre avec Culbuto, je savais qu’il serait pire que son mentor. Mais je vous rassure, d’autres comme Marie La Pine et Jean-cul Melenchiasse attendent sagement dans l’espoir de pouvoir enfoncer encore plus le pays dans la pauvreté.

  3. jusqu’à presque 50% de la part de la France sera confisquée par les habituels prévaricateurs non! pardon! bienfaiteurs pour des causes “nobles” : élus, hauts fonctionnaires, intermédiaires et autres organissssses financiers (pour “frais”)

  4. Risque non négligeable d’éclatement de l’Europe, les pays du nord bons gestionnaires ne vont évidemment pas vouloir rester dans une union européenne dont ils sont les dindons de la farce

  5. La France a transmis le virus à l’Europe mais certains ont accepté en réduisant leur contribution à l’Europe et en demandant par exemple à la France la réduction de moitié de l’aide aux paysans français qui est actée avec d’ autres contraintes dont nous n’avons pas encore connaissance.
    En fait il y a deux clans en Europe, ceux qui gèrent au mieux leurs pays et ceux qui sont de mauvais gestionnaires. Les 1ers ne veulent pas financer les mauvais gestionnaires. L’écart entre les deux va encore se creuser!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *