Le vaccin non obligatoire

Premiers mots (maux)

La dernière allocution de Mr MACRON nous le rapporte. Ce Roi et ses comités Théodule ont bien compris qu’il ne fallait pas forcer les gaulois réfractaires, en « bonne  connaissance » de leur peuple.

Officieusement, cela va se traduire dans les nécessités : Pour prendre une compagnie aérienne et voyager, puis pour passer n’importe frontière par quelque autre moyen de locomotion, mais encore par plus tard afin d’entrer peut-être in situe dans n’importe quel bâtiment qui brasse des gens : musée, théâtre, concert, cinéma, bar, restaurant, discothèque et je passe …

L’idée n’est pas d’imposer la vaccination aux français, mais qu’ils la demandent par choix implicite, pour vivre comme avant, ce qui se traduit par une vaccination obligatoire indirecte.

Rien ne change : Faire accepter à la population un bénéfice impopulaire pour qu’il se transforme en plébiscite populaire.

Seconds mots (maux)

Vous le savez tous, il y a concurrence de vaccins proposés. Ce qui est bien car qui fait concurrence appelle optimisation et efficience.

Dans le domaine de cette recherche, je dirai que nous avons trois blocs géographiques : L’Occident, la Russie et l’Asie. Les processus et les méthodes d’implémentation de ces vaccins devraient pouvoir se comparer entre ces trois zones disparates de recherche, selon une publication documentée claire. Rien, nada ! En Russie, par exemple, on n’applique pas la modification génétique dans la production d’un vaccin.

Donc, il nous sera très probablement inoculé un vaccin certifié, validé, agrémenté par nos caciques de notre « démocratie représentative », dans l’urgence par des choix de laboratoires proches du capitalisme de connivence occidental. Effets secondaires ?

N’oubliez jamais une chose : La nature trouve toujours son chemin, pour éliminer les faibles et imposer les plus forts. Le virus peut aussi muter, donc quid du vaccin ?

Troisièmes mots (maux)

J’en ai assez du complotisme. Notre monde interconnecté est complexe et bouge sans cesse avec de plus en plus d’humains à gérer, avec peut-être « l’Eldorado » de l’Occident.

Quand on s’essaye à l’économétrie, la « science » de prévoir selon des modèles paramétrés sous Software et Hardware puissants via algorithmes, comme pour notre météo, l’évolution d’une quelconque économie de société d’humains, cela part en vrille systématiquement. Il n’y a pas de dieux, mais des forces objectives et diverses non modèlisables avec lesquelles il faut gouverner.

On entend dans le registre Bill Gates, Georges Soros, les Francs-Maçons, Macron ou encore le « Grant Reset » du cercle de Davos, ou plus loin Christine Lagarde à la tête de la BCE. Ceux–ci ne sont que des interprètes d’une réalité qui les dépassent complètement.

Le seul procès que nous pouvons leur faire est de gérer leur pouvoir de représentation, et par là de décision sans contre-pouvoirs pour leur dire qu’ils n’ont pas forcément raison.

Mais à un moment, il faut toujours diriger et décider en responsabilité contre vents et marées, ce qui est loin d’être évident. L’Histoire s’en charge.

Quatrièmes et derniers mots (maux)

Notre paquebot France vieillit dans ses cales qui le tiennent encore un tant soit peu. Les faux prix administrés par les rivets du Trade Mark @Social fondent sous la concurrence d’un océan de forces opposantes.

Ces rivets étaient notre sécurité, nous l’a-t-on répété en boucle depuis des décennies, sans chercher à les modifier, les faire remplacer pour d’autres, sauf pour des causes perdues, l’écologisme punitif et décroissant. C’est tout le verrou de notre société qui coule par ce paquebot.

La France est devenue une vieille dame où ses assujettis sont effrayés de changer, tout simplement parce qu’un Etat totalitaire leur a ouvert les ponts de la servitude pour réfuter l’envers du décor : la liberté.

Mais la liberté, cela se mérite, car son alter ego est la responsabilité avec la prise de risque. Chose qui ne s’enseigne plus depuis bien longtemps à l’EdNat.

Bien à vous.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « Le vaccin non obligatoire »

  1. Si le vaccin est obligatoire, l’état engage sa responsabilité. Macron n’a pas envie d’engager sa responsabilité avec des produits conçus à la va-vite, Macron n’a pas envie de se retrouver avec des accusations pour effets secondaires graves comme il y en eu avec le vaccin contre l’hépatite B. Si les compagnies aériennes ou autres jouent aux idiots utiles et imposent le vaccin, c’est alors de l’exercice illégal de la médecine.

    1. Vous faites erreur. Il est irresponsable et inattaquable devant un tribunal tant qu’il est en fonction. Il imposera le vaccin “quoi qu’il en coûte”. Il le fera aussi pour une autre raison : ce type est un grand malade.

      95 % des plaintes covid auprès de la CJR ont été déboutées du fait qu’un fonctionnaire ne risque strictement rien pénalement, protégé qu’il est par son statut.

      1. Il ne sera pas en fonction éternellement, les ennuis judiciaires éventuels seront pour plus tard, de plus il est jeune cela laisse du temps pour de longues années de procès, un certain Nicolas en sait quelque chose. La roue tourne.

        Voyez la loi sur la sécurité globale et son article 24, hier encore il était presque certain qu’elle allait être adoptée en l’état, aujourd’hui même, avec la fameuse “bavure” c’est beaucoup moins probable.

        Par ailleurs les médias consensuels commencent déjà à prendre leurs distances avec la vaccination qui engendrerait forte fièvre, courbatures, maux de tête et épuisement :

        https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-se-faire-vacciner-ne-sera-pas-agreable-previennent-les-medecins-7800928908

        90% des personnes infectées par le coronavirus sont asymptomatiques. Si une bonne partie des personnes ayant servi à tester la vaccination antiCOVID ont ressenti des effets indésirables sérieux et on peut supposer que les laboratoires ont choisi des cobayes jeunes et en bonne santé, qu’en sera t-il avec les personnes les plus âgées et fragiles que le vaccin est censé protéger ?

        1. Les personnes âgées mourront et les notaires iront encaisser leur succession.

          Les sovétiques savaient depuis 1920 que le communisme ne fonctionnait pas. Leurs gouvernements se sont entêtés pendant 70 ans à essayer d’avoir un résultat contraire jusqu’au jour de 1991 où un décret a mis fin à tout ça.

  2. Je pense qu’en fait , il y aurait de la difficulté à vacciner 67 ou 45 millions de personnes en un jour pour pouvoir ensuite verbaliser les réfractaires, comme pour les commandes de masques la réponse de nos gouvernants est donc adaptée à l’impossibilité de vacciner dans des délais raisonnables. Il était donc impossible d’obliger à la vaccination générale voir de mettre des verbalisations comme certains abrutis l’ont proposés.
    Par contre l’Allemagne se prépare depuis des semaines à la vaccination, et La France attendra le dernier moment pour agir.
    Dans la vie il y a ceux qui pensent aux changement comme l’Allemagne et ceux qui changent les pansements comme la France.

  3. Macron, le gouvernement et l’armée des cloportes des ministères doivent montrer l’exemple : se faire vacciner sous contrôle d’huissier.

    Comme disent les anglais : s’ils sont saufs, le vaccin est bon.

    S’ils en crèvent, la France est sauvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *