Les barbares ne vont pas arriver : ils sont là.

Les barbares qui sont réputés pour tuer et piller, pour détruire gratuitement, à leur seul profit immédiat, ne sont pas un danger à venir mais un fait acquis, une présence actuelle dans notre société.

Ils sont partout, dans les tribunaux, dans les administrations, dans les collèges d’élus, dans les entreprises en connivence. Ils nous pillent, nous harcèlent et violent nos consciences.

C’est effarant. C’est démoniaque, car ils se prétendent nos protecteurs, la sagesse, la précaution, la météo, l’avenir, la maîtrise du monde, de l’univers qui nous entoure, et bien plus encore au fil des opportunités de séduction qui se présentent à eux.

Ils manient la peur et la terreur, comme aux plus sombres heures de notre pays.

Ils ont le culot de prétendre être un rempart contre la barbarie, alors qu’ils sont la barbarie.

Rien ne vaut un exemple pour décortiquer ces situations cachées.

Les faits que je vous rapporte ne sont pas nouveaux, mais ils arrivent à leur terme.

En gros, le maire de La Rochelle se prétend décideur en tout. Il se trouve que je suis porteur d’un grand projet pour cette ville que j’aime beaucoup, j’ai des attaches familiales et de très bons amis à proximité.

Le maire s’est opposé à mon projet, sans autre motif que de réserver les activités économiques de la cité à ses amis.

C’est donc sans vergogne qu’il a entravé mon projet et les propriétaires des sols sur lequel il était envisagé, pour aujourd’hui favoriser des amis à lui sur ces terrains, sans grand projet, juste en tartinant du béton avec uniquement le lucre en perspective.

Au passage, pour se rendre intéressant et faire semblant d’être porteur d’un projet, il a engagé la réalisation d’une nurserie géante pour moustiques tigres en plein centre de sa ville.

Mais il n’avait pas la compétence pour engager ce projet stupide.

En deux liens vous allez pouvoir accéder à la procédure que j’ai engagée, aux réponses pharisiennes des barbares.

Mes mémoires en requête et en réponse : https://ahp.li/b69a3cc6726b0c653622.pdf

Le mémoire en défense de la mairie : https://ahp.li/bae77c0a89ca8849fb2d.pdf

D’un côté l’exposé d’un abus de droit, d’un problème de société, de l’autre une diarrhée jurisprudentielle pour justifier l’injustifiable et déguiser la connivence entre barbares.

Bonne lecture. Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Les barbares ne vont pas arriver : ils sont là. »

  1. Quand j’entends de toutes part la pluie de saloperies et d’impostures que les français “normaux” subissent, l’advenue d’une guerre civile me semble de plus en plus probable.

  2. Cher Henri au sujet des propos injurieux pourquoi la Mairie de la Rochelle n’a pas déposé une plainte contre vous, ce qui démontre que les propos ne sont donc pas si injurieux que La Mairie de la Rochelle l’a prétendu et enfin comment un juge peut-il interdire des arguments contradictoires. Je pense que par contre vous devriez déposer une plainte contre la mairie de la Rochelle cela donnerait du poids à vos arguments.
    D’autre part si j’ai bien compris sur le fond, la Mairie de la Rochelle défend son projet et demande au Tribunal de se prononcer en sa faveur mais ce n’est pas le sujet me semble-t-il, car le sujet c’est le respect du droit et je me demande si c’est la bonne juridiction. En effet peut-on saisir au préalable la Cour de cassation ou le conseil constitutionnel ou autres pour faire respecter la loi.

    1. Ne parlez pas de juges, ce mot est devenu en France une injure. Encore plus depuis que leur ministre de tutelle est un ardent défenseur d’un assassin d’enfants antisémite.

      Les victimes des barbares sont prévenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *