Les magistrats exigent la peau du ministre Dupont-Moretti

J’ai répondu hier à un lecteur : “Les magistrats sont des imposteurs à 80%, seule la transparence les débusquera”

Dans cette réponse d’hier j’avais aussi imaginé que Dupont-Moretti était en difficulté et qu’il lâchait son idée lumineuse de filmer les débats comme une signature de départ.

Tout cela n’a pas tardé….

La magistrature nous a gratifié de l’affaire Outreau, du mur des cons, et bien d’autres, sans que jamais il ait été jugé utile de repenser notre système judiciaire.

Or ce système ne marche pas pour la même raison que tout le reste, les magistrats sont irresponsables.

Nul ne peut décider sans être responsable, or les magistrats décident journellement de la vie des gens qui leurs sont présentés, sans aucune responsabilité.

Ils réclament l’indépendance judiciaire, qui consisterait d’après eux à pouvoir faire tout et n’importe quoi sans rendre de compte.

Cette impunité les amène, depuis quelques décennies, à se voir en organisateurs de la société. Ils ne rendent plus le droit mais l’idée qu’ils se font de ce que devrait être le droit. Au point qu’ils sont en décalage complet avec la constitution.

La plupart du temps ils agissent à la marge, sur une population sortie du système qui n’a pas les moyens de faire état de la situation. Leur dérive ne saute donc pas aux yeux du plus grand nombre.

Mais Dupont-Moretti, lui, il sait et les magistrats savent qu’il sait. J’avais dit Décembre au mieux pour son départ, il semble que cela va aller plus vite.

Les magistrats n’agissent pas en symbiose avec la population, mais sous le couvert de l’administration, dont ils sont un rouage essentiel, qui les cajole.

La magistrature me fait penser aux architectes qui, après avoir défiguré la France en la tartinant d’hideuses barres de HLM dont ils avaient l’exclusivité constructive, ont obtenu le monopole général de l’acte constructif, en se posant comme les garants de la beauté…

Que le magistrat soit, par essence, une fréquentation à éviter est un fait acquis partout. Le magistrat est un outil du pouvoir, stalinien ou autre, la drôlerie en nos contrées est que le magistrat soit philosophiquement un ennemi idéologique du pouvoir en place

Ne le cachons pas le magistrat français est globalement collectiviste, en ce qu’il hait la propriété privée et le capital, qui sont quand même les deux socles de notre constitution et du fonctionnement réel de notre société.

L’homme a un respect et une aspiration naturels pour la justice, malheureusement en France y aller pour dénouer ses conflits est l’équivalant d’une douche froide après un sauna.

En fait notre justice inquisitoire est à l’agonie, la justice ne peut être qu’accusatoire.

La justice inquisitoire laisse l’accusation aux seuls magistrats qui se trouvent donc engagés et ne sont plus simplement juges mais aussi partie, elle pousse la défense aux mensonges visant à tromper le juge accusateur.

La justice accusatoire traque la vérité que ce soit du côté de l’Etat, du côté des victimes ou de celui des accusés, la juge n’étant alors qu’un observateur chargé de dire où est la vérité.

La justice qui dérape et se met au service d’idéologies ou de dictateurs est toujours inquisitoire.

La justice accusatoire, plus complexe, est à l’abri des dérapages de ce type. Il lui est reprochée d’être sensible au poids des moyens utilisés, donc à la fortune des comparants. C’est vrai, mais beaucoup moins grave que les dérapages idéologiques ou politiques qui assaillent inévitablement la justice inquisitoire.

Les magistrats ne devraient pas oublier que leur système les a conduits à tous voter la soumission au gouvernement de Vichy.

Il n’y a rien à rajouter à cela si ce n’est que l’histoire est un éternel recommencement.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Les magistrats exigent la peau du ministre Dupont-Moretti »

  1. Il ne faut plus parler de juges mais de commissaires politiques qui envoient au pilori des gens pour ce qu’ils sont, non pour leurs actes. Vychinski n’est pas mort pour tout le monde.

  2. Rappel =« Il y a deux histoires en France, l’une que l’on enseigne dans les médias et qui ment, l’autre que l’on tait parce qu’elle recèle l’inavouable ». Certains ne veulent pas lire et entendre la vérité par ce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent.
    Pour les mensonges il faut de la mémoire pour la vérité il faut du « COURAGE » !
    « La justice en FRANCE pour votre curiosité un peu d’histoire mais pas seulement » cliquez pour lire la suite : https://developpement-mental-semantique.com/rappel-historique-de-la-justice-en-france/

    La France est devenue médiocrate , la démocratie, est devenue la dictature de la loi et La justice, est devenue la dictature des magistrats. La France est devenue un pays mafieux et corrompu , son administration fonctionne comme la Mafia . Beaucoup de citoyens et journalistes naissent aveugles , et ils ne s’en aperçoivent que le jour ou une bonne vérité leur crève les yeux. La démocratie , médiocratie, française a atteint ses limites , il faut impérativement apporter les changements nécessaires. Tout cela nuit au développement économique. La démocratie qui reposait sur le contrôle, s’est endormie sur la complaisance. L’administration et la Justice non indépendante ont un rôle économique évident = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
    https://www.temoignagefiscal.com/ladministration-et-la-justice-non-independantes-en-france/

  3. Une reforme complète du système judiciaire s’impose depuis longtemps….c’est évident.
    Le plus dur est à faire…. pas sûr qu’un ministre aussi doué soit-il y parvienne…il lui faudrait des appuis importants et notamment celui du peuple tout entier.
    Au point ou en sont les choses une réforme sereine relève de l’utopie….quant une caste s’est approprié de tels droits…
    Il ne reste plus que la force de l’autorité pour remettre la justice sur les bons rails …..car cette caste renoncera toujours à se réformer.. d’elle-même….
    C’est au plus haut niveau de l’Etat que l’impulsion principale doit être donnée…
    Encore faut-il en avoir le courage….et ne pas attendre que ce soit un très large mouvement populaire qui oblige à bouger……car nos députés auront besoin d’être “stimulés” pour enfin assumer correctement le mandat qui leur a été confié par les électeurs…ce que beaucoup oublient allègrement en cours de route….hélas!
    Une réforme serait la bienvenue notamment pour une représentation plus équitable……et plus active réellement!
    Quant aux sénateurs qui se disent être l’émanation des territoires ce sera l’occasion pour eux de prouver leur ‘sagesse” en écoutant les citoyens et en prenant toutes leurs responsabilités à un poste particulièrement prisé..non pour l’action qui y est attachée…,mais plutôt pour les avantages .qui en découlent
    .Ici aussi une réforme devient plus que nécéssaire……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *