Les respirateurs artificiels

Ce qui se dit sur les réseaux et dans la presse c’est que les hommes de l’Etat auraient commandé des milliers de respirateurs artificiels. Cette commande serait assurée par un pool de nos entreprises françaises. Double satisfaction, le gouvernement fait preuve d’énergie, il favorise l’industrie locale.

Las, la profession médicale s’étouffe, malgré ou à cause de ces respirateurs.

Leur technologie date de vingt ans, ils sont mécaniques, peut-être encore utiles dans l’urgence mais nuisibles dans la continuité. Or un malade du covid-19 doit être aidé continuellement. Donc incompatibilité entre l’appareil et la pandémie.

Tout le monde se gosse, ces énarques sont vraiment des cons, des incapables…

Il me semble que la situation est beaucoup plus grave.

Certes, les fonctionnaires qui ont capté, à titre exclusif, le pouvoir que nous leur avons confié imprudemment ne sont pas des décideurs. Sans quoi ils ne seraient pas fonctionnaires. Cette crise en fait la démonstration grand public.

Les initiés l’ont constaté depuis longtemps, et depuis le même temps ils se demandaient comment le faire comprendre à la population, c’est donc fait. On y voit plus clair.

Mais ce qui n’apparait pas c’est l’écrasante responsabilité d’une partie des acteurs économiques face à cette situation de dictature au profit des fonctionnaires sur le pays.

Cette histoire de respirateurs en apporte la preuve absolue.

Les industriels fabriquant ces respirateurs ont en leur sein des ingénieurs de haut niveau qui ne peuvent pas ignorer que ces respirateurs sont inaptes à l’usage pour lequel ils sont achetés. Et ils les fabriquent quand même !!!

Depuis quand un industriel qui se respecte fabrique et vend à un client — même à petit prix, même gratuitement — un produit dont il sait qu’il ne remplira pas la fonction que l’on attend de lui ?

Depuis que l’économie de connivence lie pouvoir politique et entrepreneurs cyniques.

La responsabilité des entrepreneurs peu scrupuleux est écrasante dans le maintien de la dictature des fonctionnaires, ainsi que dans son établissement.

Dans mon activité personnelle, je suis peut-être le seul en France à refuser les diktats débiles des fonctionnaires des services d’urbanisme. Il y a longtemps que j’ai fait une croix sur l’idée d’obtenir un permis de construire. La plus grande part de mes confrères s’incline et vend à leurs clients des produits dévalorisés dès le départ par les exigences des fonctionnaires, des services techniques des mairies.

L’acteur économique, qu’il soit industriel, commercial ou prestataire de service, doit remplir un besoin, mais de la façon la plus correcte et la plus efficace possible, c’est ce qui justifie sa marge dont la limite ne peut être dictée que par l’acte d’achat volontaire du consommateur. Toute action économique dont le gain est l’unique moteur, qui ne remplit pas correctement un besoin, est contraire à l’économie, car irrespectueuse du consommateur.

Or fonctionnaires et entrepreneurs multiplient à l’envie les actes commerciaux à but unique de gain, au détriment des consommateurs, au seul bénéfice de l’achat de voix pour les fonctionnaires au pouvoir, de la création de richesses personnelles indues pour les acteurs économiques.

C’est l’enterrement de l’économie, le génocide des entrepreneurs sincères, un crime économique contre la France, avec à la manœuvre évidemment Bercy qui devra payer.

Je vous propose, dans la vidéo qui suit, de parler du livre de Didier Picot : “Vendons les Parisiens”.

Ce livre est extraordinaire.

Une fois passé le titre, qui prête un peu à confusion, vous découvrirez comment la caste des fonctionnaires a pris le pouvoir, comment elle le conserve, pourquoi nos libertés se réduisent, notre paupérisation s’accélère.

Rien n’est dû au hasard. C’est une dictature qui s’est mise en place insidieusement, en quarante ans.

On trouve ce livre sur Amazon, mais comme la boutique est fermée par décision de justice – économie de connivence – voici l’adresse mail de la maison d’édition chez qui, je pense, on doit pouvoir commander cet ouvrage : contact@vendonslesparisiens.com

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Les respirateurs artificiels »

  1. La pandémie fonctionnarienne est la pire de toute puisqu’elle augmente celle du virus chinois qui pourtant est extrêmement grave. Quel va être le vaccin à utiliser pour éradiquer les ponx nuisibles, c’est à dire les trois quart ? La situation actuelle montre paradoxalement que la paralysie du pays ne produit aucun effet sur ces virus parasites infectieux ? L’étouffement additionnel du à ces constrictors nécessiterait des appareils respiratoires éliminateurs de souches mortelles, nan ?

  2. Cher Henri, j’invite en effet à lire ce livre qui résume la pandémie qui peut de personnes nomment. Pour ma part je ne cesse de le dire et de l’écrire. Donc Rien à ajouter le nom de la pandémie Française qui est clairement identifiée, le poids du pouvoir des administrations et la caste. Mais actuellement cette caste prépare son maintient . Je ne peux dire qui va s’imposer ?
    Rappel :De 1940 à 1945 le gouvernement, composé d’élus de droite et de gauche, de Vichy dirigé par Pétain, a profité de la situation pour imposer des lois qui ont réduit la liberté et augmenté le contrôle des citoyens en particulier du secteur privé et ces lois sont toujours en vigueurs. La situation actuelle permet de créer donc de nouveau des lois qui donneront encore plus de pouvoir à cet ETAT donc Bercy pour asservir encore les citoyens du secteur privé.
    Je crois donc qu’il est intéressant pour ces pouvoirs politiques de gauche et de droite d’avoir une situation de peur qui permet ces abus afin de maitriser les esclaves du secteur privé. Vous comprendrez plus-tard pourquoi les soit disant dysfonctionnements, erreurs, mensonges ont un but caché.
    « Il y a toujours deux histoires en france, l’une que l’on enseigne dans les médias par les politiques et qui ment, l’autre que l’on tait parce qu’elle recèle l’inavouable »
    Pour ceux qui nous dirigent ils utilisent la loi des 80-20 de Pareto. C’est à dire qu’il faut à nos gouvernants privilégier 20% des citoyens, des entreprises, de l’économie pour asservir les 80% restants. Et cela fonctionne depuis deux siècles.
    Mon coup de colère et mon analyse de la situation actuelle en France = cliquez pour lire la suite : https://developpement-mental-semantique.com/mon-coup-de-colere-et-mon-analyse-de-la-situation-actuelle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *