L’exécution fiscale

La terreur fiscale implique l’injustice.

Une organisation, même dans sa phase répressive, ne peut pas générer la terreur si sa mise en œuvre est juste.

La justice n’inspire jamais la peur dont la terreur a besoin pour se répandre. Sauf si cette justice n’a de justice que le nom alors qu’elle est en réalité l’écran de fumée qui prétend cacher et justifier l’injustice la plus crasse.

L’injustice fiscale n’est pas un hasard, elle est le socle de la terreur fiscale.

Ce ne sont ni la compétence des contrôleurs, ni l’ignorance du pouvoir ou je ne sais quel hasard qui déclenchent sans vergogne le redressement d’innocents, qui facturent des sur-impôts, qui pratiquent la concussion à grande échelle, il s’agit d’une stratégie délibérément voulue par Bercy.

Chacun a en mémoire ces babouchkas russes à qui l’on faisait dire : “Si Staline savait…ces horreurs cesseraient…”, alors que tous les meurtres du NKVD étaient décidés par Staline lui-même, maître incontesté de la terreur communiste assise sur l’injustice des “procès staliniens”.

Nos tribunaux administratifs ne sont là que pour dissimuler l’injustice fiscale, qui engendre la terreur, qui fait que les français acceptent de payer n’importe quel impôt, même le plus ridicule, tant ils sont terrorisés.

En effet, à quoi sert de résister si à terme une justice complice doit vous condamner ?

Mais, pour que toute cette pantomime reste à minima crédible, il faut prendre quelques précautions.

Ainsi le fisc peut notifier de faux redressements fiscaux, de fausses pénalités pour des reproches inexistants, pratiquer à foison hypothèques ou saisies paralysantes et destructrices, mais il s’arrange pour ne jamais apparaître en première ligne lors de l’exécution finale.

En effet si le fisc exécutait tous ceux qu’il condamne sans raison, la masse des dégâts apparaîtrait et il serait pointé du doigt. Les tortionnaires ont besoin de discrétion, il ne faut pas que leur responsabilité soit apparente.

Les choses se passent donc ainsi.

Le fisc édite toutes ses cochonneries, paralyse vos biens et vos comptes, vous laisse dans l’indigence la plus complète. Alors vous ne pouvez que pourrir sur pied. C’est le remake de l’empoisonnement à l’arsenic. Votre implosion que vous ne pourrez expliquer à personne.

Les factures impayées s’accumulent, un jour un créancier plus exigeant que les autres vous pousse au dépôt de bilan où à la vente forcée de vos biens, et le tour est joué.

Le cas du dépôt de bilan

Pas de problème, le tribunal va enregistrer votre situation de cessation de paiement et vous donner quelques mois de répit, pendant lesquels vous aurez une impression d’accalmie alors que vous serez dans l’œil du cyclone. Le mandataire nommé va vous endormir en vous infantilisant, en vous persuadant qu’il va s’occuper de tout, notamment de votre problème fiscal.

Il n’en n’est rien, il va se contenter de passer le conflit fiscal en totalité au compte de vos créances, transformant ainsi un désaccord fiscal en acquiescement judiciaire.

Le tour est joué, vous serez liquidé par le tribunal et non par le fisc, mais au profit du fisc.

Votre image ne sera plus celle réelle d’une victime de la terreur fiscale, mais celle fabriquée de toute pièce d’un mauvais gestionnaire qui a fait faillite.

De victime vous voilà devenu une sorte de délinquant économique, ou à minima un incompétent. Ce sera très dur et irréversible.

Le cas de la vente forcée de vos biens par un autre créancier.

Le créancier zélé ou nécessiteux va donc demander à la justice le recouvrement de sa créance. Celle-ci ne peut guère s’y opposer. Elle n’en n’a pas les moyens juridiques puisque cette créance et celle du fisc ont l’air indépendantes.

Alors que, si le fisc n’avait pas bloqué votre trésorerie, vous n’auriez évidemment pas fait défaut.

A terme, à l’issue des différents recours qui vous serons facturés pour mauvaise foi, vos biens seront vendus, et là, miracle diabolique de l’injustice, le fisc créancier privilégié sera payé de sa fausse facture et votre créancier peut-être pas. Mais il sera soulagé de vous avoir occis.

Conclusion

Dans les deux cas, le fisc n’apparaîtra pas comme votre meurtrier économique alors qu’il le sera.

Pour que cela soit possible, il faut quand même que tous ceux qui vous entourent aient été, au préalable, pollués par la croyance communiste, celle-là même qui permet de passer en pertes et profits de l’humanité les millions de morts de cette idéologie.

Sans cette intoxication nous serions dans le cadre classique du despotisme et des tortures qui l’accompagnent. Le résultat immédiat serait le même pour vous, mais la population vous traiterait en héros résistant, alors que là vous passez pour un minable escroc refusant de participer à l’effort collectif, auquel le plus grand nombre échappe de fait.

Oui, je suis bien placé pour le savoir, c’est insupportable et insoluble.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,78 sur 5)
Loading...

8 réflexions au sujet de « L’exécution fiscale »

  1. Tellement vrai … mais l espoir de voir ce système enfin mis à jour , et voir ses sbires payer pour leur forfaiture me fait tenir

  2. Bonjour Quand on voit les esçroqueries du grand duc de luxembourg avec les
    Esçroqueries de juncker ét meme criminel et Quand meme élu pdt de La
    Commission européenne on ne peut que penser révolution?! Lire ét voir La video
    De Franck Coustet ét Raphaël Halley sur tout l argent volé aux états européens
    Ét dont macron est le grand copain de juncker c est ignoble donc les ordres au fisc
    Ont du etre donnes bien avant Macron ét c est pourquoi le fisc nous torture
    Ainsi que les mandataires judiciaires juges consulaires faillis magistrats. Tous ces
    Gens qui nous ruinent qui nous détruisent qui nous tuent?! Regardez les
    Réticences de macron pour le RIC il est évident qu il ne l acceptera pas car il
    Irait à sa perte?! Donc tout se tient il faut sortir de l Europe aller voter
    Pour ne pas laisser la place à Macron ét à cette Nathalie l’oiseau mais retrouvons
    Notre souveraineté un autre à la place de macron serait du meme tabac.
    En revanche ric ét souveraineté. Ainsi que gouvernance par le peuple pour
    Remettre un peu d honnêteté. De miracle dans cette france du désordre et de
    Mafieux qui ne pensent que fric et rune des autres. Juncker n est pas un modèle
    De vertu c est un voleur escroc comme tous ces dirigeants qui devront rendre
    Des comptes ét rendre l argent aux citoyens qu ils ont pille. Tout est à reprendre
    À reconsidérer et à reconstruire. Sinon nous ne pourront plus vivre dans ce pays
    Le Notre Notre france dont le pourrissement de toutes les institutions nous
    Entraîné à la perte de La france deja bien décadente.

  3. Tortionnaire, sadique, méthodes de la Gestapo ou du KGB (au choix) mais voilà seul le résultat compte du moment que la victime crache au bassinet !

    Il y a des agents du fisc qui jouissent littéralement de la souffrance qu’ils infligent

    Il y a même des cas ou le désespoir fait croire au (in)justiciable qu’il va s’en sortir en payant untel qui est “bien placé” pour faire abandonner les poursuites au prix d’une amende symbolique qui se révèle par la suite être la totale majorée des frais de retard d’amendes forfaitaires (de forfaitures) qui n’avaient jamais été précédemment évoquées : vous êtes fini !

  4. “pays de liberté”
    une disposition méconnue en France du droit américain qui autorise un citoyen à défendre son domicile contre toute intrusion qui constituerait une menace vitale et l’absout de toute poursuite en cas de recours à la force. Depuis 2005, un nombre grandissants d’Etat ont inscrit cette mesure dans leur législation. Certains ont même élargi son champ d’application aux voitures, aux entreprises ou aux terrasses des habitations. Actuellement, trente-et-un Etats, dont l’Oklahoma, appliquent cette «Castle doctrine» (la doctrine du château).
    Pour se justifier, plusieurs d’entre eux soulignent la nécessité depuis les attentats du 11 septembre d’offrir la possibilité aux gens de se défendre.

    n’y aurait t’il pas une jurisprudence en France ou quelqu’un se serait suicidé ou défenestré comme a France télécom .. et qui pourrait faire que :
    une personne vous menaçant ou que l’issue de son intrusion vous soit fatale nécessite le besoin impérieux de vous défendre …
    tel 12 compagnie de crs défendant le palais de l’Elysée contre l envahisseur jaune .
    🙂

  5. Cher Henri et , Chers concitoyens pour votre sagacité et pourquoi pas obtenir votre soutien si possible, vous pouvez partager=
    Il faut plus de courage de dire ce que tu penses que de te taire et Si vous me dites , j’ai confiance en la justice française , c’est que vous avez beaucoup d’humour . Il n’y a pas le pouvoir , mais l’abus de pouvoir !
    Je vous invite à lire cette supplique : Monsieur Le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, MONSIEUR Emmanuel MACRON, accordez moi une audience =
    Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante : https://www.temoignagefiscal.com/monsieur-le-president-de-la-republique-accordez-moi-une-audience-1-sur-2/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *