L’héritage et le Droit de succéder


Le Droit de succéder ? Il n’y en aucun sauf celui donné par le potentiel défunt pour qui pourrait lui succéder. Cela appelle l’intelligence et le cœur de la filiation. L’intelligence va dire qui est capable de succéder ? La filiation est un peu importe en respectant le droit commun. Une manière de botter en touche.

L’intelligence s’enquière d’une survie de ses affaires ou de ses prolongations. La filiation simple ne s’en n’inquiète pas.

Advient l’Etat pour réglementer ce type d’affaires et fixer des règles à son grand profit.

Tout le monde sise France connaît un Notaire, un notable assermenté pour travailler dans des registres au profit du grand inquisiteur, capable de dénonciation selon Tracfin.

Mais pas toujours. Le mien a été capable de contourner les lois, ou plutôt de les interpréter pour faire en sorte que son client s’en sorte du mieux possible, ou plutôt un peu plus que beaucoup moins.

Reprenons notre propos sur le Droit de succéder. Vous n’êtes pas sans savoir que l’Etat a inventé à son profit, les droits de successions. C’est en toute logique car on, ils, eux encouragent une politique familiale pour financer un système collectiviste de retraites. Ainsi les enfants paient toute leur vie pour leurs ailleux – pas seulement les leurs mais aussi les autres, et repassent à la caisse pour succéder cette fois à leur arbre génétique. N’est-ce pas le principe la double Gabelle ou du rasoir « Gilette double lame », ne trouvez-vous pas ?

Pour ma part, j’ai 650000 € de droits de succession à payer sur dix ans, soit 65000 € à trouver en cash chaque année au premier janvier, une dette créée de nulle-part qui repose sur ma tête du jour au lendemain, selon le fameux Droit de succéder.

Pour payer un tel cachet, il faut créer beaucoup et payer les impôts et taxes récurrents en plus au fur et à mesure de la genèse de ces revenus, ou décider de vendre à l’encan pour ne pas être redressé sur une plus-value réalisée par rapport à l’évaluation notariale. L’enfer fiscal dans ses grandes œuvres !

Comprenez-moi bien ! Je n’ai pas fait un emprunt de 650 000 € pour développer ou restructurer une affaire, acheter une maison, ou payer des artisans pour la rénover et par là offrir du travail à des gens qui ont besoin de travailler pour gagner leur pain. Non c’est une dette créée de nulle part pour le bénéfice de l’Etat qui va bien entendu en faire tout ce vous savez : Du clientélisme, des salaires de fonctionnaires inutiles, des investissements dans des causes perdues bref jeter cet argent pour une bonne partie par la fenêtre, car le rendre compte n’existe pas pour ces affairistes quand ils font mine d’être responsables alors qu’ils ne le sont en aucun cas, sauf devant leur carrière et des effets de scènes .

Vous allez me rétorquer que si Bercy a estimé ma dîme ainsi, c’est forcément que je pouvais la payer en regard du patrimoine acquis. Mais un tel raisonnement est un quitus pour la spoliation en série que surenchère notre « ami » Mélenchon, l’afficionado du régime de Maduro sis Venezuela par l’inquisition, la nationalisation, la spoliation et la réquisition.

La chose que ne regarde pas Bercy, c’est l’état du patrimoine dans lequel je l’ai trouvé. Il ne faut attendre aucun audit sérieux de l’administration fiscale en la matière : Elle va se baser sur les dires du Notaire et peut-être vérifier ensuite dans des délais sous prescription, susceptibles d’être reconduits, non pas pour diminuer la sanction mais l’amplifier, avec sa grille de lecture iconoclaste. Le diable est dans les détails des lois d’inquisition édictée à cet effet. N’oubliez jamais que le système fiscal français est le plus performant au monde pour recouvrer l’impôt et ses prolongements de taxes en tout genre, ce qui rassure évidemment les prêteurs internationaux, mais pas les créateurs de richesses pour se développer sur le même territoire.

Le but de Bercy est de prendre, de rogner sur la propriété privée autant que possible non pas pour la protéger comme inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais pour installer sa prédation irréductible par ATDs, par la peur comme il est en train d’agir avec le Covid-19.

Ce qui me sidère dans cet état de fait est l’indifférence générale : Tu dois et tu paies, point barre, sans réfléchir. Personne ne se révolte collectivement, sauf les affiliés collectivistes patentés pour défendre leurs murs qui se fissurent. Les primal Gilets Jaunes ont fait une tentative de se grouper enfin pour une action divergente, mais vous avez bien remarqué l’assommoir du pouvoir en place, des collectivistes rameutés en bandes de pré-carrés, des agitateurs de seconde zone pour finir de réfuter toute rébellion sensée et crédible.

Monde sans lendemain qui va se fracturer de plus en plus dans l’incompréhension généralisée par la sous-culture économique et financière professée parmi nos écoles et nos médias subventionnés.

Par ce désastre qui arrive à toute vitesse, je ne vois vraiment pas comment un tel système peut survivre à moyen terme. Le Covid est peut être leur dernière tentative de dresser un rideau de fer, mais je doute qu’ils y parviennent à moins d’un vaccin promis et rendu obligatoire pour y infuser leur contrôle et « en même temps », la disparition des masses, selon la partition de la décroissance de nos écolos radicalisés. Un peu théorie du complot cette chute, mais quand on lit Orwell ou Ayn Rand, ils avaient écrit depuis bien longtemps ce qui est en train de se produire. On ne peut guère qualifier ces auteurs de complotistes devant la réalité de leurs prédictions, contrairement à l’astrologie et la Française des jeux qui ne sont que des opiums parmi d’autres pour ne rien faire.

Bien à vous.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « L’héritage et le Droit de succéder »

  1. La spécificité de l’état et des élus français : des spoliateurs sans vergogne ne pensant qu’à recouvrer ou, rarement, investir mais surtout à perte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *