UN DÉPUTÉ L.R (BIEN SEUL) CONTRE L’AUTO-AMNISTIE DES POLITIQUES.

Sera t-il seul jusqu’au bout?
L’avenir nous le dira…
Il ne faut pas que nous lâchions l’affaire!

Le débat sur l'amnistie du gouvernement est indigne

Le débat sur l'amnistie du gouvernement est indigne et déplacé alors que 26.000 Français sont morts du COVID19.Le gouvernement ne doit pas s'exonérer de ses responsabilités. Si cette mesure d'amnistie est maintenue je voterai contre la prorogation de l'État d'urgence sanitaire.

Publiée par Eric Ciotti sur Jeudi 7 mai 2020

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « UN DÉPUTÉ L.R (BIEN SEUL) CONTRE L’AUTO-AMNISTIE DES POLITIQUES. »

  1. J’ai été mal informé par les médias. Le projet des sénateurs comprenaient le thème d’amnistie pour l’urgence sanitaire alors que le gouvernement veut pouvoir se dédouaner de toute responsabilité de la crise et avait mentionné à la place dans la crise sanitaire. Les sénateurs n’ont donc pas voulu rendre irresponsables les membres du gouvernement. C’est une grosse manoeuvre de diversion qui a été orchestrée avec l’appui des médias. https://www.valeursactuelles.com/politique/les-mensonges-du-gouvernement-pour-sauto-amnistier-de-sa-gestion-du-coronavirus-119102

  2. Ce sont les Sénateurs qui veulent faire voter l’amnistie, pas uniquement des maires pour leurs responsabilités après le déconfinement, mais également des employeurs et des fonctionnaires avec effet rétroactif à compter du 24 mars. Force Républicaine dont le président est Bruno RETAILLEAU, président du groupe LR au Sénat, n’a pas su me donner d’explications cohérentes, alors que ce dernier crie haut et bien fort depuis mars que les responsabilités de la mauvaise gestion de la crise devront faire l’objet d’une enquête! L’extension de la loi par rapport au projet initial, a, à mon avis aucune chance de passer puisque le premier ministre avait proposé un amendement rejeté à la presque unamité qui limitait le texte à son objet de départ. Les députés LREM qui ne font suivre Macron et le gouvernement sans aucune liberté de débattre, signeront la loi initiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *