Vivement la faillite qui éliminera cancrelats et collabos

Il est malheureux d’en arriver à souhaiter la faillite de son pays, j’en conviens.

Mais y a-t-il une autre solution pour arrêter la folie destructrice, le vol, la délation et la terreur organisés par Bercy au profit d’une secte d’illuminés de l’égalitarisme ?

Tout cela est mis en œuvre à l’aide d’une majorité naïve achetée en flattant ses défauts jusqu’à lui faire croire qu’elle aurait un intérêt à éliminer les forces vives minoritaires qui créent la richesse et entretiennent le capital, sans lesquelles pourtant il ne peut exister d’économie et règne la misère.

Je n’ai pas d’autre réponse que l’abrègement de nos souffrances par l’euthanasie sociale face à cette étrange obsession d’éliminer les porteurs du capital économique. Obsession strictement limitée à l’économie pendant que la même majorité naïve respecte, à juste titre, tous les autres porteurs de capital : intellectuel, scientifique, philosophique, culturel, etc… Toutes activités où personne n’attend l’égalité, où les meilleurs sont légitimement reconnus et couverts de médailles, où donc le progrès est avéré, constant, accompagné du respect naturel dû aux spécialistes qualifiés.

A une époque lointaine la censure jouait, en certaines de ces activités, le rôle tenu aujourd’hui par Bercy en économie : l’éradication perversement sélective, c’était aussi au nom d’une morale et porté par la même majorité naïve.

Heureusement, le zèle de Bercy devrait abréger nos souffrances, les dernières tontes avant la faillite générale sont en cours….

A cet effet, la nouvelle combine des escrocs de Bercy est la suivante.

Cela me revient de contribuables terrorisés, actuellement en contrôles fiscaux.

Depuis Octobre 2018, la “fraude fiscale” est pénalisée au-delà de 100.000€.

Sur ce blog j’avais espéré que cette pénalisation mettrait la “fraude fiscale” au même niveau que les autres délits, que donc les enquêteurs fiscaux s’arrêteraient à la porte des tribunaux. Que l’accusé serait réputé innocent jusqu’à ce que la justice, à l’occasion d’une audience publique où l’accusé aurait pu présenter sa défense librement, le condamne ou l’affranchisse, tel que le prévoient les droits de l’homme.

Non seulement ce n’est pas le cas, non seulement les contrôleurs fiscaux sont toujours à la manœuvre pour prononcer la sanction de leur contrôle, ce qui est anticonstitutionnel, mais ces tortionnaires s’arrangent pour que le montant de redressement soit inférieur au seuil fatidique de 100.000€, mais que les pénalités pour mauvaise foi — qu’ils gèrent à leur guise — fassent dépasser cette somme pour l’ensemble du redressement.

Ainsi le contribuable vérifié arrive à la discussion de sa proposition de redressement avec la perspective de se retrouver au pénal avec une condamnation déjà au compteur, donc présumé coupable.

Pas facile la discussion dans ces conditions de menace.

Tout cela est un déni de justice hors du commun. Comment un pays peut-il être ainsi pris en otage, comment ses forces économiques peuvent-elles être sans cesse menacées par des escrocs, en faillite, qui les pillent sans vergogne, en se donnant même le beau rôle ?

Quel mystère, quel échec, quel drame.

Rien à l’horizon ne laisse supposer que ces gangsters paieront un jour la facture, tout au contraire tend à ce que leur impunité soit renforcée.

Les magistrats, seul espoir, ont fait faux bond, ils participent au carnage, ils rajoutent une couche.

Je confirme : vivement la faillite. Qu’ils crèvent tous. Nous saurons bien nous relever, nous n’avons pas besoin de ces cancrelats.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

8 réflexions au sujet de « Vivement la faillite qui éliminera cancrelats et collabos »

  1. Que diriez vous d’organiser un exode massif contribuables vers le Portugal ?

    C’est un pays où il fait bon vivre à ce qu’il parait….

    J’ai découvert Porto et Faro cette année, j’en reviens à chaque fois ravie

    Difficile d’imaginer qu’il y a quelques années, ce pays était parmi les plus pauvres d’Europe.

    Il est semble t’il également le pays élu le meilleur à l’expatriation en Europe.

    L’obstacle de la langue me semble par ailleurs surmontable : les portugais sont TRES accueillants, accourent vers les étrangers en détresse et parlent souvent plusieurs langues : le francais, l’espagnol, l’anglais bien sur.

    Je passe naturellement sur les avantages fiscaux et le tapis rouge qu’ils déroulent devant les retraités francais.

    A étudier à mon sens, je me laisserai bien tenter.

    Si la vie le permet peut-être bientôt 🙂 Après tout qu’ai-je encore à perdre ici ?

  2. le problème soulevé par l’article correspond à un mode de gestion étatique qui prendra de plus en plus de place à l’avenir : LA GOUVERNANCE PAR LA PEUR !

    J’ai un article en préparation à ce propos à paraitre prochainement

    Amitiés

  3. Il est évident que leur fin viendra, et qu ils paieront… Malgré leurs certitudes et leurs œillères, la vent souffle, et la tempête arrive .
    La justice, la vraie , leur rendra la monnaie de leur pièce.
    Comme dirait l autre : nous sommes légion, nous n oublierons pas…..

  4. Comme je suis d accord!? Ils détruisent la france et les citoyens pourquoi
    Nous serions tendre avec eux c est normal ils veulent nous faire crever alors
    Qu’ils crèvent?! Regardez les pompiers les giletsjaunes les urgences les vieux
    Etc pourquoi les respecterions nous il faut qu ils dégagent tous ces escrocs
    Qui ruinent la france?!

  5. En ce moment en France =
    ‘Etre gouverné, c’est être à vue, inspecté , gardé, espionné, dirigé,légiféré, réglementé, parqué,endoctriné,prêché,contrôlé,estimé,apprécié,censuré, commandé,
    par des êtres qui n’ont ni titre, ni la science, ni la vertu…Etre gouverné, c’est être à chaque transaction ,à chaque mouvement,noté,enregistré,recensé,tarifé,timbré,toisé,coté,cotisé, patenté, licencié, autorisé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé.
    C’est sous prétexte d’utilité publique et au nom de l’intérêt général être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné , pressuré, mystifié ,volé ; puis ,à la moindre réclamation, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé , assommé,
    désarmé,garrotté,emprisonné,fusillé,mitraillé,jugé,condamné,déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble , joué, berné, outragé, déshonoré.
    Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voila sa morale! Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon; des politiques qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie.
    ». Il n’y a pas entre les salariés d’égalité devant la retraite, les avantages sociaux, les congés, le temps de travail. Il n’y a pas de fraternité chacun défend son intérêt . Il n’y a pas de liberté les GJ le démontrent . Les Politiques depuis 1970 sont responsables de cette médiocratie !
    Si rien n’est fait, la population du secteur privé devra encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre pour nourrir cette médiocratie . Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

  6. Les lois sont toujours utiles à l’ administration pour piller les citoyens.
    “C’est le moment de se déclarer en désobéissance jusqu’à ce que La FRANCE redevienne un état de droit , qui sera retrouvé sa souveraineté militaire , monétaire , territoriale ainsi que la démocratie : le pouvoir du peuple , pour le peuple ,par le peuple . Quand le gouvernement viole les droits du peuple , l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs “Déclaration des droits de l’homme et du citoyen”
    OBÉIR – DÉSOBÉIR – DES LOIS – UNE CONSCIENCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *