Bercy ou la perpétuité réelle. (vidéo)

Bonjour,

Cordialement. H. Dumas et E. Bolling

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Bercy ou la perpétuité réelle. (vidéo) »

  1. La France un pays dirigé par des politiques de combines et des comportements dignes de la maffia qui rendent aveugles les citoyens. En France l’injustice est un métier.
    La France ?; si l’on se dit que c’est simplement un pays dans lequel, en un peu plus d’un an, on a tiré sur la rédaction d’une revue , d’un magasin et les passagers d’un train, fait exploser une usine et décapité son directeur et, finalement, tiré sur des passants dans la rue, dans un café, dans un restaurant, dans un stade et dans une salle de concert, on peut facilement penser qu’il s’agit d’un pays la France ,situé du côté obscur de la planète mentale. (…).En effet il faut que certaines démocraties occidentales sortent du côté obscur dont la France est tombée.. La France ne fait plus rêver..

  2. Bsr,

    Je reprends Francis « Soyez persuadés qu’ils sont eux mêmes persuadés de bien faire et contrairement à ce que vous disiez dans notre 2ème vidéo commune , ne le font pas ( en général) par perversité. »

    Ceci est erroné car si les kapos fiscaux étaient surs de bien faire:
    -ils n’auraient pas besoin de mentir
    -ils n’auraient pas besoin de piétiner nos preuves, ni les textes légaux même leurs propres B.O.I.

    Non Francis, ils sont tous pervers afin de garder leurs petits avantages et de « bien lécher » leurs chefaillons!

    Il faut rappeler que tout fonctionnaire peut refuser d’appliquer les ordres surtout quand ils menacent le public (condition n°2)

    @+

  3. bonsoir ..
    toujours le mot pour rire .. « moi qui fait aussi pleins de fotes « !!

    voyons …Henri ….. « Réelle » c’est comme Bescherelle avec 2 LL 🙂

  4. Chers Emmanuel et henry

    Votre dernière vidéo est extraordinaire .
    C’est vrai le malheur est infini surtout lorsqu’il est occasionné non en conscience et volontairement par le bourreau , mais surtout lorsque ce dernier se voile la face et veut se donner bonne « conscience » justement ( pardon pour la redondance)
    En réalité le fisc tout comme les « chasseurs » des organismes sociaux se justifient au nom du bien public en prétendant que leur objectif est de mettre tout le monde à égalité au plan contributif .
    Soyez persuadés qu’ils sont eux mêmes persuadés de bien faire et contrairement à ce que vous disiez dans notre 2ème vidéo commune , ne le font pas ( en général) par perversité.

    Vous connaissez la méthode « Coué » ? C’est exactement ça .
    Les agents du fisc et surtout la chaîne intégrale des niveaux qui part du contrôleur , de l’inspecteur au Directeur , ont pour principe qu’ils ne peuvent pas se tromper et qu’ils sont des « sachant » . Il est vrai que la plupart du temps , les contribuables lambda ont autre chose à faire que d’acquérir des compétences fiscales , donc , le fisc n’a pas de réplique qu’il ait tort ou raison et il ne raisonne non comme vous en vertu de considérations de la réalité ou tout simplement du « REALISME3 mais en fonction de textes obscurs et surtout opaques , rédigés dans le langage « énarque » auxquels personne ne comprends rien ni eux , ni vous ni même le juge tant , les textes en question se catapultent et disent le contraire parfois les uns contre les autres .
    En fait il y a bien entendu des PREDATEURS tels que M. PONS , mon dernier Directeur du Vaucluse , mais ce sont malgré tout des gens rares , et la réalité est que ce monde de l’administration fonctionne en « vase clôt » dans lequel tous les poissons sont rouges et par définition ne peuvent que réagir de la !même manière que celle qui est conforme aux « gènes » qui sont en eux .
    Pour les agents du fisc , la formation et le raisonnement sont issus d’un processus voulu par l’Etat pour que cette administration soit composée par des gens ayant une uniformité de réaction et de fonctionnement .

    Tout métier est l’aboutissement d’un apprentissage.
    Les agents du fisc n’échappent pas à la règle . Leur CAP ( capacité à persécuter au nom de l’Etat) est le résultat d’une formation et d’une longue chaîne d’ordres qui descendent d’en haut pour que le plus petit soit dans le moule prévu .
    Croyez vous vraiment qu’un homme ou une femme normaux ayant un peu de bon sens , ne ferait pas une analyse des actions faites ayant un aspect néfaste ?

    Non , le postulat comme je le dit plus haut issu de la méthode « Coué » est que l’administration ne peut se tromper.
    Pour simplifier ma démonstration Quand j’étais étudiant pour rigoler j’avais affiché dans le bureau des surveillants ( j’étais pion) Article 1 le chef à toujours raison ; article 2 ; même quand il a tort voir l’article 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *