Bientôt le 14 Juillet. Et si on allait raser Bercy ?

Si on allait pendre haut et court cette caste privilégiée : la noblesse administro-bureaucratique et ses serviteurs. Dieu que cela nous ferait du bien de leur rendre le millième du mal qu’ils nous font.

Chaque jour sur ce blog apparaît, petit à petit, l’incroyable dimension des horreurs fiscales et leurs cortèges de drames humains.

Toutes ces choses sont tues parce qu’elles ne déclenchent aucune empathie, tant chaque français a été moralement acheté, a vendu son âme à ceux qui prétendent piller pour son compte, dans son intérêt.

Les victimes se taisent. Comme les homosexuels en Tchétchénie.

Quand prendra-t-on conscience que Bercy pratique la vengeance familiale, la prise d’otage, comme dans les sociétés les plus reculées ?

Admettons : votre mari assassine ou vole votre voisin, voire les deux. Ce n’est pas bien. Mais, après une enquête sérieuse, lui seul sera condamné. S’il meurt entre sa mise en examen et son procès, il ne sera même pas jugé, l’action va s’éteindre. Vous ne serez pas condamnée à sa place, et la famille de la victime ne sera pas autorisée  se venger sur vous, encore moins sur vos enfants.

Admettons maintenant : votre mari a un problème avec le fisc. D’abord il est très peu probable que le fisc cherche à en faire réellement la démonstration, pas besoin de preuve, il lui suffira de l’affirmer. C’est ainsi dans 80% des cas.

Nous avons vu et revu les cheminements scandaleux de la procédure fiscale.

Le mépris des preuves, de la présomption d’innocence, du procès libre et public devant une justice indépendante avant toute condamnation, toutes ces choses qui sont la marque d’une justice démocratique et que le fisc ignore superbement.

Mais il y a pire

Une fois votre mari condamné par la « justice fiscale », vous serez solidaire de sa condamnation. Mais pas que vous, vos enfants aussi. Vous serez maudite pour plusieurs générations.

C’est par milliers que des familles sont ruinées du fait d’une accusation fiscale, le plus souvent moralement injustifiée, en principe qualifiée indûment de tricherie de mauvaise foi.

Les choses se passent ainsi : le chef de famille, entrepreneur ou autre, a maille à partir avec le fisc. Il se défend, y laisse sa santé et son entreprise ou son travail. Plus de revenu. La misère s’abat sur la famille. Le chef de famille meurt, désespéré.

Son épouse, ou inversement si c’est elle qui était aux manettes, est considérée comme responsable par le fisc, elle doit payer la fausse dette.

La plupart du temps, le montant de la dette est démesuré par rapport aux revenus auxquels la personne restante peut accéder. Elle est donc condamnée au bagne financier à vie. Aux travaux forcés pour le compte de l’Etat.

La vengeance du fisc est familiale, je vous le dis.

Car il y a pire. La ou le survivant disparait à son tour. Les enfants sont alors poursuivis pour la fumeuse dette fiscale. Soit ils paient, soit ils refusent la succession et perdent tout souvenir matériel de leurs parents.

La vengeance fiscale est totale, elle ne sera assouvie que par la disparition de toute trace du « délinquant fiscal » et de sa famille.

En dehors de la maffia, je ne connais pas d’autre société évoluée pratiquant la vendetta à ce niveau.

Oui, Bercy mérite d’être rasé. Courage.

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 4,20 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « Bientôt le 14 Juillet. Et si on allait raser Bercy ? »

  1. Monsieur DUMAS, je viens de lire votre article, c’est tout à fait ce que je vis et combien d’autres personnes ont été les victimes et ne peuvent s’exprimer. Je n’ai jamais vu aucune emission de télé ou un vrai papier journalistique ayant enquêté sur ce que nous vivons et d’autres vivent. Il est vrai que lorsque j’ai enfin découvert votre votre site et je pense qu’il demande à être developpé et suivi par d’autres personnes soient mortes par dépit, soit vivant dans la peur, la depression, n’ayant plus aucune force ni aucune envie de créer, d’entreprendre ou tout simplement d’aller travailler. En effet, notre liberté est inexistante, ce n’est pas la vie, c’est de la survie et à quel prix, plus aucune joie de vivre.
    On vous dépouille, on ne vous laisse pas le temps de vous relever.
    Une phrase dont je me souviens, de la part d’une responsable de la trésorerie de Bondy lorsque j’ai été condamnée et reconnue solidaire alors que mes comptes personnels n’ont fait l’objet d’aucun redressement.
    Madame, il faut REBONDIR PROFESSIONNELLEMENT…
    ET OUI POUR PAYER L ARDOISE A VIE
    CE SONT LES ESCLAVAGISTES ET NOUS LES ESCLAVES
    TRAVAILLER ….SE TAIRE…PAYER

    c’est une honte, tout est verouillé pour trouver des boucs émissaires.
    PERSONNE NE PARLE DE TOUTES CES PERSONNES DETRUITES OU DE CELLES DANS UNE DEPRESSION A VIE.
    Mais comment voulez vous vivre, comment voulez vous sourire;

    NE ME DITES PAS QUE L ETAT, BERCY et tout ce monde environnant du FISC n’est pas au courant de ce qu’il se passe.

    DES REDRESSEMENTS PHARAMINEUX QUI NE CORRESPONDENT PAS DU TOUT A LA REALITE.

    Les gens redressés perdent tout, vivent dans la misère et le comble de tout…ON DIT QUE LA FRANCE EST UN PAYS D ASSISTES….et OUI c est vous qui nous poussez à demander l’aide aux SERVICES SOCIAUX, à aller voir des PSY, aller au RESTOS DU COEUR.
    VOUS n’avez plus aucune FORCE, ni ENVIE de vous BATTRE…POURQUOI…pour nourrir CE PROXENETE qu’est l’ETAT ET BERCY et en plus rémunérés par nos IMPOTS.
    QUELLE HONTE

  2. Il faut monter un Tribunal Citoyen parallèle et indépendant. Avec des Juges, Magistrats, Avocats et Citoyens et qui soit populaire afin d’enfin contrer ces administrations abusives et assassines, et les punir !

  3. Votre papier est criant de vérité pour ceux qui la connaissent.
    Vérité qui laissera complètement indifférents, comme d’habitude, les nervis de Bercy, les élus, les médias (presse écrite et web) et les français qui préfèrent regarder la télé..
    Mafia, le mot est malheureusement juste.
    Oui, il faudra se résoudre à raser Bercy!

  4. la ministre des sport  » mon premier combat sera l’homophobie »
    –>il faudrait que le maire lutte contre l’impophobie

    sinon ,l’Italie achète une partie de stx ..on pourrait leur refourguer aussi le paquebot en prime !

  5. Bjr,
    Raser Bercy et oublier?
    NON Henri ce n’est pas suffisant!
    Tout ces kapos suceurs de Notre Argent doivent être contraints à courber le dos pour réellement travailler afin que cela rentre dans leur esprit de parasites!

    @Doremieux: ça ne se fera pas car cela simplifierait trop l’impôt et comment justifier dans ce cas ce surnombre de kapos fiscaux!
    L’Etat bligé de dégraisser le tyrannosaure fiscal, leur syndicat s’offusquerait à grands cris!

    1. Réponse à l’objection qui énonce que faire du « surnombre de kapos fiscaux » ?

      Les mauvais gestionnaires des biens inscrits au cadastre feraient appel, pour rentabiliser leurs biens (au moins au niveau de la taxe cadastrale de 2 à 3 %), aux anciens vérificateurs licenciés et recyclés.

      Ce sont eux qui connaissent le mieux le fonctionnement des entreprises et des biens quoiqu’ils soient d’une qualité inférieure aux vrais gestionnaires de patrimoine. Ils devront se recycler un an. Là où ils créaient la ruine, ils créeront désormais de la richesse.

      Si vous en voulez plus sur ce sujet, lisez donc les deux livres de MAURICE ALLAIS (très sérieux mais difficile à contredire) et de JUSTIN MENIER (l’industriel du chocolat) bien plus lisible deux livres tous deux dénommés : L’IMPÔT SUR LE CAPITAL.

      Merci de m’avoir lu.

      1. Bsr,
        Doremieux vous avez bien compris que c’était ironique car comment recycler de tels fainéants et vampires de Notre Argent…that’s question!

  6. Toutes ces complications des vérifications fiscale conduisent à la révolte, et à penser comme HENRI à détruire BERCY pour y pendre haut et court les privilégiés qui y règnent le 14 juillet.

    Notez que ces idées révolutionnaires un tant soit peu excessives seraient totalement absentes si une GRANDE REFORME FISCALE survenait, supprimant toutes les centaines de taxes frappant la production, la circulation, la consommation, bref le capital qui entreprend, le seul qui fait vivre la nation.

    MAURICE ALLAIS est le seul français à recevoir le NOBEL pour son livre L’IMPÔT SUR LE CAPITAL qui expose arguments et contre-arguments de cette réforme.

    ALLAIS préconise cette taxe cadastrale, comme TURGOT le fit avant lui pour éviter le billot et la tête tranchée de Louis XVI.

    ALLAIS fit comme JUSTIN MENIER le fera en 1878 dans un livre plus facile à lire cette taxe pour payer la rançon énorme que nous imposait BISMARCK. D’autres utilisèrent également avec succès cette taxe cadastrale pour régler leurs dettes.

    Il s’agit de mettre en place, pour une collecte fiscale identique aux centaines de taxes actuelles, une taxe unique assise sur les biens inscrits au cadastre, bref le capital fixé au sol, un capital qui ressemble à la cassette d’HARPAGON, elle ne sert pas l’économie mais la seule jouissance de son propriétaire.

    Tout serait tellement plus simple. Un seul imprimé CERFA rempli en une minute. Quelle simplicité sans moyens ni de tricher ni de d’échapper, la taxe n’étant pas lié à la personne mais au bien, le % demandé devant, par une hausse minime, reconstituer la collecte fiscale. C’est ALLAIS qui en fit le calcul en 1975

    Anne Robert Jacques Turgot est mort en mars 1781, laissant derrière lui son secrétaire CONDORCET le seul philosophe des Lumières à transmettre aux pères fondateurs de l’Amérique les idées de TURGOT dont ils firent la PROPERTY TAX.

    Cette fiscalité originale américaine fut le moyen radical de délivrer les entrepreneurs des taxes qui incitent à travailler moins ce qui altère la croissance.

    C’est probablement cette modalité fiscale qui a fait des USA le pays le plus riche du monde en deux siècles.

    De nos jours, je viens de poster un mille feuilles fiscal : la 2042, la 2042 PRO-C, la 2035, les annexes SD de la 2035, la 2044 et la CERFA 2070 tous ces feuillets qui m’ont coûté trois Week-end.

    Tous les citoyens seraient imposés comme le demande J GARELLO, les propriétaires par une taxe sur leur bien primaire, leurs locataires payant, par leurs loyers, de quoi donner aux propriétaires des résidences secondaires le moyen de payer la taxe cadastrale.

    Ceux qui travaillent seraient récompensés par la disparition de ces impôts multiples qui les incitent à travailler moins, ce qui bloque la croissance.

    Ceux qui possèdent des biens seraient dispensés de payer les taxes foncières et les impôts sur les successions qui créent la discorde dans les fratries les plus unies.

    Les mauvais gestionnaires feraient appel pour rentabiliser leurs biens aux anciens vérificateurs licenciés. ALLAIS estime que l’on peut en attendre 2 à 3 points d PIB par an cinq ans en suivant.

    Dr J.D.

  7. Excellente analyse. Après cela on prétend que nous sommes dans une démocratie, qui défend la liberté d’entreprise, qui assure l’égalité des chances, qui veille au respect des droits de l’homme, qui pratique la justice sociale, la solidarité, defend le droit inviolable et sacré de la propriété et toutes les autres inepties…

    En france : posséder est un crime,
    entreprendre est mortel, créer, innover, c’ est une nuisance pour les magouilleurs établis exploitant en oligopole des fromages de la Ripouxblique qui sont si bons quand ils sont affinés et puants…
    Pour ceux qui sont atteints d’idées aussi folles que pernicieuses, qui refuse le statut unique de sdf il faut leur rappeler qu’ils sont comme le bétail et les paysans : ils sont nés, élevés et abattus en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *