Conseils pour organiser une escroquerie

L’escroquerie, à condition d’être dans le sens de l’histoire, est le moyen le plus fabuleux pour s’enrichir sans trop travailler. Si elle est parfaitement organisée elle pourra même, cerise sur le gâteau, vous apporter honneur et notoriété.

En voici les bases :

            – 1° Définir une inquiétude découlant d’un problème dont l’existence n’est pas prouvée et qui n’a aucune chance de trouver une solution raisonnée.

            -2° Exciter cette inquiétude par une communication adaptée, vers le plus grand nombre possible de cibles.

            -3° Imaginer une solution dont personne ne pourra prouver la performance en bien ou en mal. Engager les services d’autorités autoproclamées pour vanter votre solution.

            -4° Mettre en avant les premiers couillons convaincus, soit en les flattant, soit — ce qui est encore plus performant — en les faisant martyriser, voir assassiner, par des pouvoirs qui vous sont supérieurs. Vous recherchez ici la compassion comme fédérateur et l’effroi comme garantie de réalisme.

            -5° Enfin, stade ultime, si votre escroquerie est réussie vous pourrez l’imposer aux réfractaires par la force.

Quelques exemples d’escroqueries historiques, que nos sociétés ont vécues ou vivent.

La religion catholique

Basée sur l’inquiétude liée à la mort et sur la suite, cette escroquerie  a tenu le haut du pavé deux mille ans. Elle est encore vivace par endroit.

Le problème soulevé concernait l’au-delà. Evidemment peu d’information sur le sujet.

Située à l’époque dans le ciel, dont alors le mystère paraissait insoluble, l’escroquerie consistait à permettre d’y mériter une place privilégiée.

Les organisateurs de cette escroquerie particulièrement réussie avaient eu le géni de monopoliser l’information par la confession, le pouvoir par la désignation des meneurs, la soumission par la menace de l’enfer — au ciel et sur terre aussi —

Un coup parfaitement joué. On ne peut que les saluer.

L’idée qui se répand que la vie serait éphémère et que la mort serait définitive n’est plus propice à cette escroquerie, qui est à la peine.

Le communisme

Basé sur l’envie et la jalousie le plan était foireux dès le départ. De plus il affirmait qu’il pouvait parvenir à un résultat tangible, vérifiable. Grave erreur.

Le problème initial n’était pas assez global, trop réductif. Malgré une communication mondiale particulièrement dynamique, de nombreux sacrifices voulus ou subis, l’emploi sans limite de la force, ce fut un échec total.

Le résultat vérifié fut catastrophique, cette escroquerie portant très prisée pendant un temps est aujourd’hui condamnée.

L’égalitarisme

Il s’agit d’une variante du communisme. Cette escroquerie a le même moteur que le communisme, à savoir la problématique de l’envie et de la jalousie, du mal-être, mais elle n’annonce pas de résultat.

Personne n’imagine qu’un jour les hommes soient égaux. Donc, aucune chance que le problème posé trouve une solution. C’est bon ça.

Bercy, l’autorité autoproclamée, peut s’en donner à cœur joie : propagande, menace et emploi de la force, tout lui est permis.

Cette escroquerie emporte une adhésion majoritaire. Il y aura toujours un laissé-pour-compte pour démontrer que l’égalité n’est pas encore atteinte.

Ceux qui sont du bon côté de cette escroquerie moderne sont tranquilles pour un moment.

Sauf que, comme toute escroquerie, elle met en danger l’ensemble du système. Si elle finit par détruire le système, tout comme la cellule cancéreuse elle mourra avec lui. Ce n’est sans doute pas demain la veille, les escrocs de Bercy ont de beaux jours devant eux.

L’écologie

Dernière née des escroqueries à la mode, c’est la plus sophistiquée.

Basée sur la disparition de l’homme, c’est du solide. En fait, pourquoi l’homme ne disparaitrait-il pas un jour ? D’autres espèces vivantes ont déjà disparu ou sont en cours de disparition. Le problème est donc parfaitement crédible.

Toute l’astuce consiste à prétendre que la disparition de l’homme serait causée par lui-même, que donc il possède en lui les moyens de ne pas disparaitre.

La ficelle est un peu grosse pour celui qui regarde l’univers avec objectivité.

Mais qui le regarde ainsi ? N’est-ce pas pour beaucoup trop vertigineux ou désespérant ? Se croire personnellement important dans ce chaos est plus valorisant.

La communication est tonitruante et la solution si simple qu’elle en est presque débile. Mais rappelons qu’il ne s’agit que d’une escroquerie, il ne faut pas trop en demander.

Pour l’instant les organisateurs marchent sur un petit nuage. La propagande est relayée à outrance, les premiers couillons sont prêts au sacrifice ultime.

L’emploi de la force monte en puissance.

Cette escroquerie a de l’avenir, beaucoup. Elle reprend à son compte les caprices de l’univers et Dieu sait qu’il en a, elle en fait des preuves à bon compte.

Conclusion

L’escroquerie réussie emporte tout. Et, au moment où elle échoue, car évidemment elle échoue un jour, ses animateurs ne sont jamais sanctionnés, quelque soit le nombre de victimes qu’ils aient pu faire. C’est d’ailleurs à cette spécificité que l’on reconnait une escroquerie parfaitement réussie.

L’imagination des escrocs est si fertile que chaque époque a son escroquerie, il est illusoire d’espérer vivre une période sans escroquerie. Y échapper demande beaucoup de courage et de vigilence.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « Conseils pour organiser une escroquerie »

  1. Bjr,

    la plus belle escroquerie d’Etat est ce fisc qui prétend agir pour notre bien en nous spoliant!
    Ca fonctionne tellement bien que tous les parasites d’Etat copient cette escroquerie (pyramide de ponzi) et qu’ils se multiplient pire que des tiques sur un chien famélique!

  2. Serions nous masochistes ?
    Les commerçants versent leur recette aux banques qui financent les supermarchés qui tuent les commerçants…puisqu’on vous dit que le peuple est con !
    Les con…citoyens paient les impôts qui financent des fonctionnaires parmi lesquels des contrôleurs fiscaux qui redressent et ruinent les cons…
    Etc.

  3. Très difficile d’échapper à l’escroquerie en particulier en France car les escrocs français peuvent tout se permettre avec les connivences politiques qui fabriquent les lois .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *