Déni de réalité et misérabilisme (billet d’humeur)

On entend, ici et là, des politiciens qui se plaignent d’être mal payés, de ne pas y arriver avec 5.000 € par mois.

Le problème est déjà mal posé car la vraie rémunération de base d’un député est de 7.209 € d’argent de poche par mois puisque tous leurs frais sont payés par l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) d’un montant de 5.800 € par mois (consulter (ici) le site officiel de l’Assemblée Nationale). Le total s’élève donc à 13.000 € par mois.

Ils proclament donc, histoire de faire une comparaison qui pourrait leur être favorable, que les élus du Congrès américain sont payés 2 fois plus qu’eux !

Certains ont même affirmé, histoire sans doute de se rassurer quant à leur propos, que de toute façon un doublement de leur rémunération ne coûterait pas bien cher … la France est bonne fille, elle peut bien payer !

Il est sûr qu’avec ce type de raisonnement, on peut se permettre n’importe quoi … ou presque !

Encore une fois, présenter une vérité tronquée et dépenser l’argent des autres ne leur présente aucune difficulté et on se trouve en fait en face d’un phénomène de victimisation de personnes qui d’une part savaient combien elles allaient gagner en tant que député avant de s’engager en politique (ce n’est donc absolument pas une surprise pour eux et si cela ne leur plaisait pas il leur suffisait de ne pas se présenter) et d’autre part qui comparent … ce qui n’est pas comparable !

Compte tenu du fait que ces élus sont exclusivement rémunérés par les impôts des français, il est tout à fait légitime de se poser la question de leur coût qui représente une charge nette pour la collectivité.

Comparons !

Les USA première puissance économique mondiale ont 330 millions d’habitants et un PIB de 18.000 mds de $ !

La France sixième puissance mondiale a 65 millions d’habitants et un PIB de 2.200 mds € (2.500 mds de $)

Les élus US se décomposent en 100 sénateurs et 435 représentants soit au total 535 élus.

Nous avons 577 députés et 348 sénateurs soit 925 élus ; donc en proportion beaucoup plus que les américains ! Un élu pour 70.000 français contre un élu pour 617.000 américains.

En partant du principe qu’à compétitivité équivalente des économies respectives, la charge doit être équivalente, un petit calcul permet de constater que :

– Le rapport PIB/élu est de 2.73 mds € en France par élu et de 33.6 mds € aux USA soit donc un rapport de plus de un à douze !

– Le rapport PIB/nombre d’élus nous est en fait extrêmement défavorable et nos parlementaires nous coûtent proportionnellement douze fois plus cher qu’aux USA !

J’ai une première solution : on divise le nombre de députés et de sénateurs par trois et on double leur salaire ; cela ne nous coûtera pas plus cher et ils seront contents (enfin ceux qui resteront) !

Toutefois, j’ai une autre solution beaucoup plus radicale ; parce que, au rapport coût/efficacité, il faut bien constater que nos élus sont mauvais, et même extrêmement mauvais !

Supprimons carrément le Parlement (le Sénat et l’Assemblée Nationale) ce qui constitue bien évidemment une atteinte à la démocratie, à la République et à tout ce que vous voulez !

Maintenant examinons posément la situation :

  • Le Parlement fait-il son travail législatif ; autrement dit les députés (puisque ce sont eux qui décident en dernier recours) font-ils autre chose qu’entériner purement et simplement les textes préparés à Bercy ou dans les cabinets ministériels c’est à dire par des gens inconnus et non élus qui ne représentent personne ? (les projets de lois se présentent désormais sous forme de lois fourre-tout regroupant des dispositions disparates (consultez le projet de loi n°424 (ici) vous allez comprendre de quoi il s’agit et vous pourrez ensuite essayer de déterminer le « travail » du député !).
  • les députés se sont-ils une seule fois opposés aux déficits budgétaires constants votés depuis 1976 et ont-ils une seule fois rejeté le budget pour cause de dépenses excessives ? (le déficit prévu pour 2018 est de 85 mds €).
  • ont-ils pris une seule fois en considération les intérêts des français, et notamment les atteintes constantes à leur liberté, avant ceux de leur caste ?

La réponse à ces trois questions étant clairement non, la conclusion qui s’impose, sauf information qui me ferait défaut, est qu’ils ne servent à rien !

Nous avons juste droit à un simulacre, à une caricature de démocratie alors que le véritable pouvoir est détenu par l’exécutif et par l’administration (principalement par Bercy) dont nos présidents sont aussi issus puisque ce sont eux-mêmes des fonctionnaires !

N’importe quelle entreprise de droit privé se pose tous les jours la question de la justification des emplois qu’elle rémunère et, du moins dans les PME et ETI, supprimera les emplois qui ne servent à rien (on sait que dans les grands groupes ce n’est pas tout à fait le cas).

Dernier détail : les élus du Congrès US ont une tache autrement plus importante que les élus français mais il est vrai que le fonctionnement n’est pas le même : le Congrès détient un véritable pouvoir (les enquêtes du Sénat sont la terreur des politiciens) et le président des USA n’a aucun pouvoir, et ne peut absolument rien faire, s’il ne recueille pas l’accord du Congrès.

Car, paradoxe s’il en est, le président de la première puissance mondiale a beaucoup moins de pouvoirs que le président français. C’est De Gaulle qui l’a voulu ainsi parce qu’il ne voulait pas devenir l’otage des partis c’est à dire qu’il ne voulait pas que le Parlement puisse, de quelque manière que ce soit, limiter son pouvoir ce qui est, à tout le moins, une manière singulière de concevoir la démocratie !

Il faut dire que les américains se sont toujours méfiés des dictateurs … nous pas puisque la figure de l’homme providentiel, deus ex machina, père de la nation et sauveur du peuple, bénéficie toujours d’une image favorable dans l’inconscient populaire (Napoléon I, Napoléon III, Pétain, De Gaulle) !

Mettons fin à une hypocrisie et cela aura au moins le mérite de rétablir la réalité d’une situation qui ne trompe personne et … enfin … on fera quelques économies. (Pour mémoire le budget de l’Assemblée Nationale  est de 567 millions € et le budget du Sénat de  351 millions € compte non tenu des pensions de retraites versées et payées par vos impôts).

Je ne suis pas sûr qu’on y voie une différence significative de fonctionnement de l’Etat !

Bon, évidemment, la suppression du Parlement devrait faire l’objet d’une réforme constitutionnelle, avec réunion du Congrès, et nécessiterait une majorité des trois quarts des parlementaires ; et là je doute sérieusement que ceux qui se plaignent tant aient le courage de s’autodétruire (on sait déjà que toute tentative de suppression du sénat est bloquée pour cette même raison) !

Il parait que le Parlement a engagé des démarches en vue de faire certaines réformes mais on en a connus qui ont passé leur temps à chercher … sans jamais rien trouver !

La vraie question que devraient se poser ces élus, est en fait : A quoi servons nous réellement et la charge que nous représentons est-elle utile ?

Elle ne sera pas posée !

Bien cordialement à tous !

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Déni de réalité et misérabilisme (billet d’humeur) »

  1. + rien a dire , superbe exposé .
    a part ..juste que le moins fricqué de nos ministre ( source la HALDE) est celui de Bercy ?
    et on confie nos pépettes et la gestion de l’état au + mauvais !!!
    –> spécial thank’s –> avec un sapin d’or

    ah Voui ..j’oublias ( source journal non – officiel) Hulot est nommé au transport et quitte l’environnement !!

  2. La démonstration est incontestable . La France est de + un pandémonium .
    Mais en attendant vous allez enfin devenir un(e) citoyen(ne) informé(e).
    Dans la liste alphabétique amene la flèche sur le département de votre député. Cliquez sur son nom (il est enregistré par ordre alphabétique) et vous verrez sa photo et ensuite vous pouvez voir son activité à l’Assemblée Nationale C’est très intéressant. Dommage que ce site ne soit pas plus connu.
    http://www.nosdeputes.fr/circonscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *