Écologie, haine de l’autre et progrès

L’homme évolue peu, en fait il évolue au rythme de la nature.

Lors de sa naissance, celle-ci lui colle les tares de ses ancêtres et très peu de leurs acquisitions.

La nature vit au jour le jour, se contentant de reproduire en l’état.

La cause n’est pas un déficit d’intelligence mais de capital.

Rappelons que capitaliser c’est : accumuler et transmettre.

La nature n’accumule pas, elle consomme et transforme uniquement. Elle ne capitalise pas ne transmettant que très peu.

L’homme, lui, capitalise ses expériences, les transmet, générant ainsi le progrès à tous les niveaux.

Sans pour autant que ce progrès ait une direction morale ou pratique définie. Il est, un point c’est tout.

Comparativement à l’immobilisme de la nature, le progrès généré par la capitalisation des hommes est spectaculaire.

L’immobilisme de la nature et le progressisme de l’homme sont-ils complémentaire ou conflictuels ? Nul ne peut le savoir par anticipation.

C’est ici que débarquent les « Écolos ».

Ils surfent sur le pire à partir d’une spécificité de la capitalisation : la capitalisation économique.

Il n’y a aucune différence pratique entre celle-ci et les autres — scientifiques, culturelles, etc…–  sauf que le résultat est, comme en toute accumulation, entre les mains des spécialistes. C’est aussi le cas du capital scientifique ou culturel.

Mais le capital économique donne l’impression d’être utilisable par tous.

Chacun, comme toujours pour toutes les capitalisations, en profite à son niveau. Mais, la particularité du capital économique est que chacun pense pouvoir être capable de le gérer au plus haut niveau, ce qui est moins le cas des autres capitalisations.

Depuis des lustres les hommes ordinaires, restés exclusivement naturels, entretiennent une haine tenace contre tous ceux qui participent à une capitalisation, donc au progrès. Dans notre monde matérialiste, cette haine se développe tout particulièrement envers les acteurs de la capitalisation économique. Dans un monde religieux c’est plutôt la capitalisation scientifique qui est visée.

Les « écolos » sont l’étape ultime de cette haine.

Après avoir détruit sporadiquement, ici ou ailleurs, la capitalisation économique et de ce fait produit la misère, les hommes ordinaires, hermétiques à l’accumulation, à son transfert et au capital, se prétendent — ce qui est exact — les représentants de la nature et de son immobilisme. Qu’ils affirment comme l’unique voie.

Les écolos, leurs représentants actuels, haïssent le progrès, la capitalisation, ses acteurs, ils dénoncent ceux qui en profitent.

Se déclarant les représentants de l’immobilisme naturel, ils ne se donnent aucune limite dans leur haine contre la capitalisation vecteur du progrès.

Ils profitent de l’inconnu accompagnant le progrès pour propager des terreurs dont le véritable objet est exclusivement leur haine inconsidérée et insignifiante du capital économique.

J’aurais tendance à dire : tout ça pour ça.

Toute cette haine, visible sur le visage défiguré de cette jeune « asperger » — finalement maltraitée — déguisée en amour de la nature, est désolante. Alors qu’il ne s’agit que d’une haine du progrès, focalisée sur la capitalisation économique qui n’est qu’un élément de l’ensemble progressif.

Mais, plus grave, elle finit par porter l’idée de deux humanités qui seraient en conflit, l’une menaçant mortellement l’autre.

Nature et progrès seraient mortellement incompatibles et justifieraient que les tenants de l’un éliminent les tenants de l’autre. Au point que la multiplication des hommes par le progrès serait remise en question et même que l’abattage du surplus, non naturel, est pratiquement envisagé.

Nous savons où mènent de telles dérives de la pensée.

Le monde se réveillera anéanti, détruit, tout étonné d’avoir pu générer et adhérer, pour 99%  des hommes, à de telles inepties.

Un ou deux lampistes trinqueront et les hommes « naturels », hermétiques à la capitalisation et aux progrès, jureront leurs grands dieux qu’ils n’y ont été pour rien, alors que ce sont eux qui auront été à la base de tout.

Bien à vous

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « Écologie, haine de l’autre et progrès »

  1. Le problème n’est pas le changement de climat, c’est évident qu’il change , mais le poids de la responsabilité du changement de climat que l’on fait supporter aux citoyens est trop important.
    De + Tout le monde parle de l’impact de l’Homme sur le changement climatique par le biais de la température, mais l’enjeu de l’eau est éminemment plus urgent / préoccupant à court terme à l’échelle mondiale .Qui traite cette urgence ?
    « La réponse à la grogne des citoyens en France doit passer par la valorisation de solutions basées sur l’innovation, les économies de gestions à réaliser et non par le traditionnel ‘nouvelles taxes’ et arrosages de subventions fiscales. Le temps long doit primer sur les solutions de court terme »
    Des semi-remorques de déchets sont déversés dans la mer méditerranée (déchets organiques , déchets Hospitaliers, déchets ménagers, déchets chimiques…etc) de l’autre côté de la méditerranée qui s’ajoutent à ceux des pays européens. La Mer méditerranée est un WC tout est contaminé , mais qui vraiment s’indigne, les gens se baignent dans la merde. Ah mais il y a les taxes françaises sur l’essence et gasoil une véritable escroquerie pour financer les privilèges en particuliers et la médiocratie ,nous sommes pas encore sauvés des égouts.
    Quelques données sur la transition écologique, cliquez pour lire la suite= http://www.temoignagefiscal.com/quelques-donnees-sur-la-transition-ecologique/
    Mais Pourquoi le climat Change indépendamment des effets de l’Hommes , les paramètres de Milankovic , cliquez = https://www.youtube.com/watch?v=FTzmqjDNMmM

    A écouter pour votre curiosité =Le soleil gouverne aussi le climat, le CO2 ne compterait pas ??
    Le taux de CO2 suit le changement de température, il en est le produit, donc l’hypothèse fondamentale de la théorie du changement climatique dû à l’Homme serait fausse suivant d’autres expert ?= cliquez: https://www.youtube.com/watch?v=r4ZPETbKeNY&fbclid=IwAR3o_erALXINRyqkX17AE00GmY75NQgsal2sD0qsdLWYxhaXOWS94thRwCo&app=desktop

    La culture en France c’est ce qui manque le plus et Jean Rostand se posait la question – Qu’est-ce que la culture ?=
    La culture ce n’est pas avoir le cerveau farci de dates, de noms ou de chiffres, c’est la qualité du jugement, l’exigence logique, l’appétit de la preuve, la notion de la complexité des choses et de l’arduité des problèmes. C’est l’habitude du doute, le discernement dans la méfiance, la modestie d’opinion, la patience d’ignorer, la certitude qu’on n’a jamais tout le vrai en partage; c’est avoir l’esprit ferme sans l’avoir rigide, c’est être armé contre le flou et aussi contre la fausse précision, c’est refuser tous les fanatismes et jusqu’à ceux qui s’autorisent de la raison ; c’est suspecter les dogmatismes officiels mais sans profit pour les charlatans, c’est révérer le génie mais sans en faire une idole, c’est toujours préférer ce qui est à ce qu’on préférerait qui fût.( J.Rostand 1968)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *