ENTRE NOUS : C’EST FORMIDABLE.

Les socialistes ont en mains tous les leviers du pouvoir. Evidemment, se serait bien qu’ils réussissent l’impossible pari de faire disparaître les dettes, de nous rendre compétitifs et qu’ils nous permettent de reprendre une place de leader dans le monde.

C’est peu probable.

Dans le cas contraire, en cas d’échec, leur situation de monopole ne leur permettra pas de reporter la faute sur un autre. Ce sera déjà un énorme progrès et, pour eux, un virage culturel à 180° vers la notion de responsabilité, qui ne peut que leur faire le plus grand bien.

Des dossiers succulents nous attendent.

Par exemple, le gouffre abyssal des dépenses des collectivités locales, dont il nous était répété à longueur de journée qu’il était lié au désengagement abusif de l’Etat. Qu’en sera-t-il alors qu’Etat et collectivités locales sont du même bord ?

Mais aussi, vous avez évidemment remarqué que Véolia a vendu sa branche transport. Vous savez, tous ces bus qui chaque jour, à moitié vides, sillonnent les petites et grandes routes de France, les artères des villes, dont on nous vente les mérites, que l’on nous incite à emprunter, qui sont l’excuse utilisée pour ne pas développer et entretenir notre réseau routier. Figurez-vous que ces bus, dans le budget de Veolia : « bouffent la grenouille ».

En fait, ces transports en commun n’étaient qu’un pot-de-vin de Véolia à la démagogie des élus locaux, en échange de quoi cette société obtenait le monopole de la distribution de l’eau. Mais la perte s’est avérée insupportable pour Véolia.

Et vous ne savez pas quoi ? Il n’y avait comme repreneur que La Caisse des Dépôts, la SNCF, ou la RATP.

Que des « entreprises » qui fonctionnent exclusivement avec nos impôts, sans lesquels elles seraient en faillite. Ce sont elles, donc nos impôts, qui vont finalement payer ces fameux « pots-de-vin ».

C’est pas beau la vie ?

Ah, Véolia !!!  Une technostructure de rêve, fausse entreprise privée qui vit sur la bête politique et la faillite des régies municipales si chères à nos socialistes.

Véolia finira par nous vendre l’air, au m3,  plus cher aux riches qu’aux nécessiteux, avec un supplément pour les sportifs qui consomment davantage. Ensuite le soleil, enfin les gens du Sud paieront pour les jours d’ensoleillement, et ce ne sera que justice.

Allez, pas de désespoir, de beaux jours nous attendent, nous n’allons pas nous enrichir, mais il est probable que nous allons nous marrer.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *