HOLLANDE : UN TUEUR D’ESPOIR

La situation:
Peu de français le savent, mais l’impôt sur le revenu est calculé sur 125% des revenus.
Si vous gagnez 100, votre impôt est calculé sur 125. Pour échapper à cela vous devez passer par une officine qui vous taxera et qui est en fait une filiale espion du fisc (pas vraiment sympa).
Le calcul est simple, 75% de 125 égale 94% de 100. La CSG, 8 à 10%, nous sommes à 105%.
Donc, au delà d’un million d’€, Hollande vous prend 5% de ce que vous avez gagné avant ce seuil. Donc, si vous avez gagné 20 millions, il vous reprend tout.
Les conséquences:
Vous vous dites, qu’importe, bien peu de gens gagnent plus d’un million d’€. Vous avez raison, mais là n’est pas le problème. La vie n’est pas faite de ce que l’on a, mais de ce que l’on rêve d’avoir.
Heureusement que le moteur de l’homme c’est le rêve, l’espoir, sans lesquels la vie serait sinistre. Ce rêve peut prendre de multiples formes, mais une grande partie est liée à l’idée de faire fortune, de pouvoir posséder ce que les hommes ont su fabriquer de mieux, bateaux, voitures, avions, maisons etc… Très peu l’atteignent, qui plus est sans doute de façon pas très élégante, mais là encore ce n’est pas le problème. L’essentiel est que tous puissent en rêver.
Hollande croit-il que les gamins qui tapent dans un ballon dans les banlieues sont indifférents aux Ferrari ? Que ceux qui créent des sites sur le net ne rêvent pas de meubles Starck, de sacs Hermès ? Pense-t-il vraiment que le Larzac et les chèvres sont le rêve commun des français ? Ne sait-il pas que tous les créateurs sont aussi mus par le rêve de la fortune ? N’a-t-il jamais entendu parler de Cendrillon, a-t-il été un jeune homme gothique ? Veut-il que nous soyons tous désespérés ? Pense-t-il vraiment que financer les clodos drogués, soigner les alcooliques et les fumeurs, entretenir grassement les fonctionnaires et j’en passe, est le rêve de la jeunesse ?
Il faut souhaiter à la Française des jeux de ne jamais l’avoir comme directeur, il supprimerait le gros lot du loto. Ses équipes seraient alors obligées de vendre leurs billets à leurs parents, comme il le faisait scout avec les billets de la kermesse.
Hollande est un tueur de rêve. Le désespoir s’est-il emparé à ce point de la France, qu’elle accepterait de ne plus jamais rêver ?
Il faut le dire : Jeunes gens de ce pays, de tous milieux, de tous horizons, indignez-vous en effet, refusez que sur l’autel de la « solidarité bidon » vos rêves soient enterrés, avant même que vous ayez eu le temps de les caresser.
Pendant que le reste du monde imaginera pouvoir un jour posséder ce que votre pays fait de mieux en vins, objets de luxe ou autre, vous devrez vous flageller, vous meurtrir, brider vos rêves à seule fin que les ratés que nous sommes tous se vengent de la minorité qui a accédé au rêve.
Non seulement Hollande est un tueur de rêve, mais c’est un tout petit. C’est un sinistre curé, souvenir d’une époque où le pouvoir s’imposait en culpabilisant, nul ne veut y revenir.
Cordialement. Henri  Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *