La fonction publique en train de craquer

La situation

Dans les domaines de la santé, de l’enseignement, de la sécurité pour ne citer qu’eux, les conditions de travail se détériorent : Surcharge de travail, manque de moyens pour assurer les missions, décrépitude des infrastructures. Une litanie que l’on entend par des événements d’actualité : Grèves des urgentistes, suicides d’une directrice d’école et plus en série parmi les forces de l’ordre ….

On pourrait surenchérir avec l’état de nos armées, ou les files d’attentes devant les guichets de nos offices habituelles : CAF, Pôle Emploi, Justice. Ou encore par le constat du domaniale tel notre réseau routier secondaire, et nos divers monuments qui manquent aussi de ressources. Bref, on peut faire un inventaire à la Prévert ….

Malgré nos prouesses en matière médicale, car le génie français existe encore, nous avons en résultante le désert de pouvoir consulter dans bien des localités de notre territoire.

Malgré nos prouesses dans la formation de nos élites, reconnues à travers le monde, nous dégringolons dans les classements PISA.

Malgré nos hautes technologies en termes de défense et de guerre très avancées, nous peinons à régler notre diplomatie et à vendre nos rafales ou d’autres de nos fleurons.

Cette situation va-t-elle s’améliorer ?

Prolongements

Pour répondre à de tels désastres, nos politiques ne comprennent décidemment rien ou alors ils le comprennent très bien, car après tout, ils ne sont pas sots. Et dans ce dernier cas, c’est pire.

Mais que faire quand nous sommes déjà les champions du monde des prélèvements obligatoires ? Qu’ils se déclinent sur quiconque qui bosse, possède une propriété ou réalise n’importe quelle transaction. Mais cela ne leur suffit pas, il faut légiférer encore pour nous ralentir un peu plus par de nouvelles normes, d’autres impôts déguisés.

Cela leur permet-ils de répondre aux désordres des services publics énoncés plus haut ? Ce pognon de dingue qui est prélevé sur toutes les forces agissantes de notre pays, qui se manifestent de plus en plus devant la qualité de service à rendre.

L’entonnoir se rétrécie …

Fin de partie

Nos fonctionnaires malnutris de tant ce qui nous est prélevé vont continuer à crever parce qu’on ne pourra pas nous en prendre beaucoup plus, sauf à risquer une rébellion ou une nouvelle révolution.

Et comme, vous l’avez compris, diriger une administration n’a rien à rien à voir avec une gestion d’entreprise en concurrence. Devant les fondamentaux de recettes, de gestion des effectifs et de dépenses de nos administrations, il y a tout à revoir. Et ce serait pour le bien des fonctionnaires volontaires : Moins d’effectifs et plus de moyens ! Exit toutes les tâches subalternes qui passeraient en mode privé.

Les réfractaires passeraient tout simplement en mode privé, et comprendraient ainsi l’autre monde, et pour ne pas crever, s’y adapteraient et peut-être pourquoi pas y penseraient : « Comment ne l’ai-je pas fait plus tôt ? »

Mais je pense que nos élites élues ou plus sûrement non-élues, ont un coup d’avance, et pas pour notre bien. Tout se met en place pour un Reset et peu importe la casse qui va subvenir.

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « La fonction publique en train de craquer »

  1. Les impôts vont baisser ? Mais les taxes augmentent massivement pour tous.
    En France tuer, blesser, abuser du pouvoir judiciaire, etc, sur les citoyens on appelle cela la démocratie .
    Un privilégié est quelqu’un qui bénéficie d’un avantage payé par quelqu’un d’autre. Jean-François REVEL
    Certains sont privilégiés et les autres sont les « esclaves sans défenses ». Il n’y a pas entre les salariés d’égalité devant la retraite, les avantages sociaux, les congés, le temps de travail. Il n’y a pas de fraternité chacun défend son intérêt . Il n’y a pas de liberté les GJ le démontrent . Les Politiques depuis 1970 sont responsables de cette médiocratie !
    Si rien n’est fait, la population du secteur privé devra encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre pour nourrir cette médiocratie . Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.

  2. Nos dirigeants technocrates fonctionnaires élus, ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assis,
    ils descendront avec l’arbre lorsque celui-ci sera à terre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *