LE PRIVE, LA VACHE A LAIT DU SECTEUR PUBLIC.

Quelques chiffres qui parlent d’eux même :

19.900.000 salariés du privé. Cela comprend les autos entrepreneurs, les artisans, les commerçants etc…
1.300.000 employés du semi public.
5.600.000 employés du public.
3.500.000 chômeurs
2.500.000 RSA( soit 10 milliards d’€)
2.700.000 allocataire APL (soit 7,2 milliards d’€.)
La CAF dépense 70 milliards d’€ par an.

Faîtes vous même l’addition.

On peut constater que les 19.900.000 salariés du privé payent pour tous les autres.
Ils payent aussi pour les retraites de l’ensemble  des fonctionnaires qui ont tous un régime bien plus favorable que le régime du privé. Je ne parle pas des régimes spéciaux, où là on atteint des summums d’iniquité par rapport au secteur privé.

Les employés du privé font réellement leur 35 heures ce qui n’est absolument pas le cas des fonctionnaires. Des études prouvent que ceux-ci  travaillent à peine 32 heures par semaines.
Je ne vous parle de l’absentéisme qui explose dans tous les secteurs du public favorisé aussi par un système plus que généreux au niveau des jours de carences.
Tous ceux qui ont des enfants connaissent l’absentéisme endémique des profs…

Alors que, plus ou moins, tous les secteurs du privé licencient, le public et semi public recrutent toujours. Ce secteur ne connaît pas la crise. (N’oubliez pas: c’est vous qui payez toujours tout au final)

Alors qu’en Europe tous les pays ont dégraissé la fonction publique, seul la France veut augmenter son nombre déjà pléthorique.

Les esclaves du  secteur privé étant surchargés de taxes et de charges toujours plus nombreuses sans aucun espoir d’espérer une amélioration, bien au contraire, beaucoup ont décidé de prendre la poudre d’escampette (enfin ceux qui le peuvent, ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde) pour des cieux plus cléments avec ceux qui travaillent réellement.

La France détient pour la 2eme année consécutive le record des expatriations des millionnaires.
Ceux-ci dépensent ailleurs leur argent et donc créent ailleurs des entreprises.
Bercy se rabat sur les malheureux qui sont obligés de rester et les tond à tour de bras, jusqu’au sang, en abusant de son pouvoir. On ne compte plus les abus fiscaux toujours plus nombreux.

Les faillites toujours plus nombreuses, 50 000 cette année (trois fois plus nombreuses qu’en Allemagne) alimentent toutes une mafia de vampires (voir Capital avril 2017), en ruinant à tout va des entrepreneurs, qui eux,n’ont pas droit au chômage et qui eux, en plus,  ont pris des risques.

L’exception française que le monde entier ne veut surtout pas imiter court à sa perte.
On marche sur la tête.
On court vers le précipice en décourageant, par électoralisme, les gens d’entreprendre et dont la fonction première est de servir de vache à lait à l’ensemble d’une partie toujours plus nombreuse de la population qui veut la traire en se la coulant douce.

Dans quelques années, il ne nous restera que les fonctionnaires et les inactifs (de plus en plus nombreux) et plus de lait…

Emmanuel Bolling

RAPPEL : MOBILISONS NOUS. SIGNEZ LA PÉTITION. (Colonne à droite)

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux procédures devant le T.A. Dans l'une d'elles il y sera posé une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) sur le Non Bis In Idem que n'a pas respecté Bercy, en passant outre au jugement définitif du Tribunal Correctionnel de Paris.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « LE PRIVE, LA VACHE A LAIT DU SECTEUR PUBLIC. »

  1. dans le budget, effectivement nous payons, nous contribuable, mutuelle, retraite, comité (association), assedic, il suffit d’aller en mairie et de regarder les papiers, ils sont à disposition du public

  2. moi ..  » à ceux qui n’arrêtent pas de se plaindre » j’ai un principe
    -> c’est comme dans un couple si tu n’est pas satisfait de l’autre 3 solutions
    1/ tu essaie d’arrondir les angles
    2/ tu ferme ta gueule et tu restes parce que tu y trouve un intérêt .
    3/ tu te barre avoir ailleurs si c’est mieux .

    bon week end a tous

    1. Grave, je vais fermer ma boite, foutre mes employés sur le carreau, et filer au panama … si c était si simple -_- » au faite dans ton couple elle à choisie qu elle option madame ?

  3. Bsr,

    Il y a quelques temps, j’ai écris un post que je remets ici:
    https://www.contribuables.org/2012/09/tous-les-fonctionnaires-ne-sont-pas-des-privilegies/

    De plus, en tant que fonctionnaire, les kapos fiscaux n’ont aucune pitié envers moi & savent où me ponctionner…

    Je suis fonctionnaire territorial, voici mes avantages:

    -je travaille 1 W-E sur 2 et je suis autant payé qu’un jour normal…car ma majoration pour le samedi & dimanche se monte à 0 + 0 = 0

    Quel avantage hein?

    -pas de 13ème mois non plus.

    -il m’arrive d’être présent les jours de fête sur le terrain et je suis payé tellement énorme que je suis gavé sur le bulletin de salaire vu que j’ai 1 zéro de plus!

    -je travaille que de nuit et à partir de 22H00 j’ai 0.17€ sur mes heures dites de nuit.

    -de plus j’amène mes propres outils de travail, il a fallu que je sollicite un entretien avec le DGS pour que cela soit équilibré comme le privé à 150€ par mois.

    Pour conclure, j’ai un métier à risques puisque j’ai eu des menaces de mort et autres bagatelles et je percois 1500€/mois sauf que le fisc si large dans ses retraits me vole 1/5ème de ma paie, je me retrouve donc à 1200€/mois.

    Pendant mes vacances, je suis contraint d’aller travailler ailleurs pour payer ces p*tains d’impots. (Ca je ne le fais plus vu ma simplification volontaire pour cause fiscale…pourquoi travailler plus pour engraisser des pourris!)

    Alors oui je suis fonctionnaire et vous vous êtes dans le privé….j’y serais resté dans le privé après 25 ans dedans sauf que les patrons que j’ai servis ont eu la faculté d’oublier de payer le minimum légal.

    J’en ai eu assez de les assigner aux Prud’Hommes pour récupérer mes simples droits…j’ai donc rejoint le public…alors oui je suis fonctionnaire mais je paie Largement ma tranquillité d’esprit.

    Alors au lieu de critiquer et viser par le bas, faites l’inverse et demandez à votre patron de vous payer plus si vous en avez pas assez.

    C’est la même rengaine avec les riches mis en pature par des politocards…il y a toujours de simples gens pour tomber dans un tel piège.

    Alors ne confondez pas fonctionnaires de terrain et fonctionnaires/élus,merci pour eux…et pour moi!

    Prnsez que les politocards brandissent le chiffon rouge « fonctionnaires » devant les gens du privé afin que personne ne regardent & s’offusquent de leurs PRIVILEGES!
    @+

  4. Avec :
    • Une dette publique qui s’élève à plus de 2 300 milliards d’euros et qui représente presque 100 % de notre PIB,
    • Les intérêts annuels de cette dette qui dépassent 47 milliards d’euros et qui engloutissent plus de la moitié de notre impôt sur le revenu,
    • Un État au bord de la faillite qui dépense 20 % de plus que ce qu’il collecte,
    • Une fiscalité écrasante et spoliatrice : les plus riches s’expatrient, les classes moyennes souffrent et les plus précaires sombrent,
    • Des administrations et collectivités aux effectifs pléthoriques et ingérables…
    Et j’en passe, la liste est longue.
    En un mot, la France ressemble de plus en plus à Rome et son Empire avant sa chute fracassante il y a plus de 1 500 ans.
    Car la France est à un tournant de son Histoire. Nous sommes au pied du mur.

  5. « Ces hommes ne sont que très rarement, voire jamais, touchés par ce que l’on pourrait appeler l’esprit public. A dire vrai, il n’existe parmi eux pas plus d’esprit public que parmi la communauté des cambrioleurs. Leur objectif premier est de promouvoir leurs avantages privés. C’est à cette fin seule qu’ils exercent les vastes pouvoirs qu’ils ont entre leurs mains. Peu importe ce qu’ils recherchent, que ce soit la sécurité, l’opulence ou le pouvoir, ils doivent le tirer du pot commun et ainsi réduire la part de tous les autres. Employer une personne supplémentaire au gouvernement entraîne une diminution des salaires de tous les salariés du pays… Donner à un membre du gouvernement plus de pouvoir nous retire à tous une part de notre liberté. » H.L. Mencken

  6. Actuellement l’argent ne sert principalement qu’à acheter les consciences et financer les mauvaises actions… C’est le cycle qui nous mènera au déclin c’est ainsi car la majorité l a choisi . Mettez 11 personnes imbéciles moutons ensemble et 10 personnes qui pensent à l’avenir , les 11 moutons gagneront c’est cela la démocratie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *