LES CAROTTES SONT CUITES POUR DIEUDONNE

Les carottes sont cuites pour Dieudonné !

Après la superbe et passionnante  affaire  Léonarda, puis celle, non moins excitante, de la prostate de Monsieur Hollande ; affaires qui avaient fait la une de tous les médias pendant huit jours, nous avons maintenant  l’affaire Dieudonné.
L’opération  prostate avait suscité des débats sans fin, tous plus soporifiques les uns que les autres !

Rebelote, voici donc l’opération  Dieudonné. Elle est du même tonneau, en XXL.
Au moment où j’écris ces quelques lignes l’affaire Valérie arrive.
Elle va pousser notre comique dans les oubliettes. Mais avec cette dernière, nous allons pouvoir, enfin, rigoler tout notre saoul sans avoir à payer une nouvelle taxe quelconque.
Profitons-en, on n’en a pas souvent l’occasion.
Revenons à nos carottes :
Depuis quelques jours notre comique faisait donc la une de tous nos médias.
On ne pouvait y échapper. Elle nous suivait et s’immisçait partout.
On nous la servait en boucle avec des interventions à tire-larigot de ministres, de députés de tous bords, tous les biens pensants et j’en passe ; la liste est trop longue.
Et revoilà nos débats !
Tout le monde veut en être, tout le monde a son mot à dire, veut mettre la main à la pâte.
Chacun veut participer à cet acte « citoyen ».
Chacun veut tirer sur la corde qui va pendre le père de la quenelle.
 Se dédouaner à si bon compte, c’est une aubaine, vite profitons en…

Oui ou non pourrait –t-il monter sur scène après demain, demain, aujourd’hui, ce soir, dans une heure ?
Quel suspens ! La France entière, que dis-je, le monde libre attendait la décision des instances suprêmes de la République.

Le verdict, rendu en quelques heures par le Conseil d’Etat (bravo, plus rapide que Lucky Luke), nous rappelle que nous sommes bien les fondateurs des droits de l’homme.
Ouf, j’ai eu peur.
 Si cela n’avait pas été le cas, il aurait fallu déclarer la Patrie en danger !
Il y  a peut-être une certaine démesure, style une bombe atomique pour tuer une mouche.
Chacun aura son opinion.
Personnellement, n’appréciant pas spécialement le personnage, je n’ai jamais vu un de ses spectacles. Désolé !
Je n’ai même pas eu, encore, la curiosité d’en regarder un sur « you tube » (re désolé).
Je ne porterai donc aucun jugement sur son fameux show, mais si j’en crois les 14.352 intervenants qui se sont relayés sans trêve dans les médias, il ne devait pas être trop top.
C’est le moins que l’on puisse dire.
La justice tranchera, loin de toute excitation.
Cette interdiction qui est applaudit à tout rompre, semble à certain empêcheurs de tourner en rond, ramener le spectre de la censure.
Quelle méfiance déplacée. Il y en a qui voit toujours le mal partout.

Mais je m’égare, là n’est pas mon propos.
Donc, après tous ces palpitants rebondissements (que nous avons vécu heure par heure, minute par minute), j’ai vu poindre, à pas de velours, notre chère Inquisition.
N’ai-je pas entendu, à la télé, un membre éminent de notre gouvernement faire un parallèle  Al Capone/fisc/Dieudonné ?
Cela annonçait l’arme ultime et de destruction massive : le Fisc.
Suivez-moi bien :
Premier acte, ON nous a dit qu’il ne payait pas ses amendes (c’est pas bien ça !).
Deuxième acte ON nous a déclaré qu’ON allait vérifier ses déclarations de revenus car il SEMBLERAIT qu’il ne…
Bon, là, ON s’est avancé un peu vite car, pas de bol, il est en règle.
Enfin pour le moment, car en creusant bien…
Troisième acte, ON nous fait savoir que, selon toute probabilité, son fils ayant une société au Cameroun (je crois, je n’ai pas fait attention), ce petit coquin ferait dans l’évasion fiscale !
Pas bien terrible ça, Monsieur, alors que les français ont faim.
J’attends le quatrième acte avec impatience.

Conclusion, ON lui a mis Bercy sur le dos.
Ca ne sent vraiment pas bon pour l’humoriste.
Bref, pour vous, Monsieur Dieudonné, les carottes sont cuites.
Une question à ON :
Si l’ami Dieudonné joue vraiment de l’évasion fiscale, ce n’est certainement  pas d’aujourd’hui. Pourquoi a-t-on mis aussi longtemps à s’en apercevoir ?
Que faisaient TRACFIN et Cie ?
Peut-être qu’avant il ce n’était l’intérêt de personne de soulever la pierre…

L’étiquette « fraude fiscale », c’est le truc qui englue, qui asphyxie et qui au final tue.
Vrai ou pas, personne n’osera prendre votre défense.
Vous allez être classé dans la colonne débit, celle des mauvais français.
Même si, fiscalement parlant, vous avez ou n’avez pas quelque chose à vous reprocher (on le saura peut-être plus tard), c’est déjà décidé, ON va vous habiller de pied en cap.
Bercy n’a jamais été à un abus fiscal prés.
Dans la citadelle, tout est anonyme, il n’y a pas de responsable.
Jamais.
C’est toute la beauté de l’assassinat fiscal.
ON, n’existe pas.

Croyez-moi, je sais de quoi je parle !

RAPPEL :  MOBILISONS NOUS.  SIGNEZ LA PETITION.  (colonne à droite)

 

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux procédures devant le T.A. Dans l'une d'elles il y sera posé une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) sur le Non Bis In Idem que n'a pas respecté Bercy, en passant outre au jugement définitif du Tribunal Correctionnel de Paris.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

3 réflexions au sujet de « LES CAROTTES SONT CUITES POUR DIEUDONNE »

  1. Bjr,
    Je n’aime pas spécialement DD mais j’aime le fait que cet homme est tenu en haleine ces blaireaux de politocards.
    Sur ce plan là il a au moins du cran 😉 et donc mon admiration.
    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *