L’incroyable scrutin présidentiel

Il faut que je vous fasse un aveu.

J’étais arrivé à la conclusion désespérante que non seulement l’intelligence ne sert à rien mais que même, tout comme la beauté ou la fortune, elle est un handicap qui obère lourdement la vie de son détenteur.

En effet, non que je pense en être largement pourvu, mais chaque fois que j’ai essayé, à ma mesure, d’en faire la base de mon action ou de mon raisonnement, que ce soit avec le fisc, la justice, l’administration, le monde des affaires ou autre, la sanction fut systématiquement un échec, accompagné du dédain des tenants du pouvoir qui en profitèrent pour m’enfoncer ou m’humilier.

Ainsi, lorsque j’ai vu arriver le jeune Macron, équipé de sa seule intelligence en bandoulière, je lui ai prédit un destin néfaste.

En effet, quelle chance pouvait-on lui accorder face au conformisme corruptif de Fillon, à la démagogie obscène de Mélenchon, à la religion bête et méchante de la famille Le Pen ? Aucune pensais-je.

Je me trompais. Certes avec un score discret, mais les français ont choisi le parti de l’intelligence.

Pas ou peu de programme pour Macron, pas de réseau d’élus actifs, juste une affirmation d’agir intelligemment et le voilà Président de notre République.

Sans compter ses handicaps annoncés, la banque, une délinquance sexuelle différente de celle de Strauss-Kahn mais tout aussi répréhensible, des gains rapides quasi inconvenants, une jeunesse si visible que dérangeante. C’était beaucoup, mais ce ne fût pas suffisant pour l’abattre.

Tout cela parce qu’internet est libre, que l’intelligence peut y tracer un chemin sans contrainte. Chemin que Macron a su conquérir. Bravo.

L’aveu dont je parle au début de ce billet est qu’au premier tour je n’ai pas voté pour lui tant j’étais conditionné par la puissance omniprésente de la bêtise dans notre société et prêt à composer avec.

Et maintenant ? Comme dirait Julio Iglesias « Je n’ai pas changé ».

Je n’arrive pas à croire que l’intelligence pourrait, dans notre beau pays, prendre le pouvoir et assainir notre société. La rendre juste, réaliste, nous rendre libre.

Peut-on imaginer que ce jeune homme va pouvoir dégager une majorité législative dans chaque circonscription de France ? S’affranchir en tous lieux des vieux démons si puissants de la connivence, de l’appartenance, du terroir, des combinaisons en tout genre, etc… ?

Objectivement, je n’arrive pas à le croire.

Sans compter que, lui-même, va-t-il pouvoir continuer à professer qu’il n’a pas de règle, sauf celle de regarder intelligemment chaque problème qui lui sera soumis, sans apriori, juste en cherchant à chaque fois la vérité, la meilleure solution ?

Le pays acceptera-t-il cette attitude ? Est-elle même concevable ?

Ce serait admettre que le pouvoir démocratique et intelligent peut exister.

Je n’y crois pas une seconde. Je me demande simplement comment et quand tout cela va se normaliser, se dissoudre dans le marigot du pouvoir.

La curiosité me dévore, pour une fois je souhaite avoir tort, irrémédiablement. Je prie pour avoir tort. Pour que les bassesses de la société, que je vis ou que je lis à travers mes jours ou les siècles des autres, puissent être terrassées par le jeune Macron.

Faut pas rêver ? Rêvons quand même.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « L’incroyable scrutin présidentiel »

  1. http://www.distri-mta.com/view.html?id=543918&ref=h4e68fa5e93b5

    Chers amis,

    Inconnu il y a trois ans, conseiller puis ministre d’un Président très impopulaire, Emmanuel Macron a cependant été élu Président de la République, sans le soutien d’un seul parti politique traditionnel. Il n’a pas seulement bénéficié des circonstances qui ont écarté ses principaux rivaux. Sa jeunesse et son sourire charmeur ont séduit les Français.

    Une véritable magie l’a fait élire

    Les Français ont cru qu’il s’opposait à François Hollande, sans qu’il dise un seul mot de critique sur l’homme et sa politique. Il leur a parlé de la « gravité de la situation actuelle » de la France sans en décrire les causes. Ils ont cru à ses 60 milliards d’économies de dépenses publiques « en responsabilisant les ministres », sans qu’il ait précisé une seule de ces économies. Il leur a promis un renouvellement du personnel politique, sans renoncer au soutien de François Bayrou, Gérard Collomb, Jean-Yves le Drian. Il a fait croire que former des chômeurs non qualifiés leur donnerait une qualification et créerait des emplois.

    Il a ignoré nos excès de dépenses publiques et a même promis d’en rajouter. Il a minimisé notre trop grand nombre de fonctionnaires, promettant de le réduire de 120.000 en cinq ans (50.000 pour l’Etat et 70.000 pour les collectivités locales), sans plus de détail. Il ne réforme pas les 35 heures ni l’âge de départ à la retraite. Il assure qu’il simplifiera nos lois, sans dire lesquelles. Il diminuera de 10 milliards les dépenses d’assurance-chômage tout en l’étendant à tous, y compris les démissionnaires.

    Il réformera les retraites sans toucher aux pensions ni à l’âge de départ. Il radiera les chômeurs refusant deux offres raisonnables d’emploi, ce qui est déjà inscrit à l’article L5412-1 du Code du travail. Il donnera force de loi aux accords d’entreprise, ce qui est déjà dans la loi El Khomri. Il assure que « toute peine prononcée sera exécutée ». Il promet même de diviser par deux le nombre de jours de pollution.

    Bref il a fait rêver les Français.

    Sa magie, c’est le déni de réalité.

    Quand la réalité devra être affrontée, la magie s’évanouira. Le rêve sera fini.

  2. Bsr,
    Ah Henri, succombez-vous au charme du commercial au sourire ultrabright du socialisme2.0?
    Hollande Junior a été vendu par son père de substitution car le roi Macron n’est autre qu’une recyclerie du PS & consorts!
    Henri, nous allons droit dans le mur avec Pinocchio Macron car tous les bandits qui l’ont soutenu vont réclamer leurs privilèges…et les contribuables vont les payer chèrement!
    @+

  3. On saura d’ici quelques jours, pour son premier gouvernement ainsi que pour ceux qui auront été choisis pour le représenter aux législatives. On verra combien « d’aparatchik », seront aux manoeuvres.
    Le fait d’etre beau, permet tout les pardons, cela j’en suis convaincu. Il aurait été moche, pas sur qu’il aurait été élus… par contre la « liberté » sur internet, j’y crois pas beaucoup. Meme sur ce blog, on est certain que « vos amis » qui vous ont mis à genoux, je suis convaincu qu’ils lisent ce blog. Et qu’ils savent tout sur nous.
    « Comme on dis, pour vivre heureux, vivons caché ». Mais nous sommes en france; pays qui regrette encore le temps des soviets… lol

  4. et bien moi ..
    ->mieux que les instituts de sondages je vous avait prédit le score retour de la présidentielle ..cela même avant le primaires.. 66/34 quelle que soit gars en en face de la marine !!

    si c’est pas de la divination ou de la manipulation d’opinion médiatique ( suite a des staff TV qui le PRESIDAIENT aussi) 🙂

    bon revenons plutôt a noter ISI (ex isf) qui avec les déclarations de patrimoine de nos cher énarques et politiques ( les sci), bientôt ils ne vont plus payer d’impôts.

    et pour paraphraser l’œuvre de monsieur Dumas, je ne répondrait aux électeurs qui l’on élu dimanche par ce macronisme de Julius cesar .- tu les fis cocu ».

    non point que je soit un illuminé mais le quinquennat des lumières et bien en marche .. vous avez surement goute et apprécie l’hymne a la jouissance de 4 mn suivi du gros plan de la pyramide orné de l’œil qui voie tout !!

    MINC alors !!!

  5. Attention Henri, son ancêtre « Macron » le préfet du prétoire qui aida Caligula dans sa prise de pouvoir a mal, très mal fini…
    2000 ans plus tard finira-t-il (la mort en moins) comme son homonyme?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *