Nous glissons lentement vers l’Etat totalitaire !

L’actualité est tellement chargée qu’on a du mal à en suivre le rythme !

Le nouveau sujet du jour : les Fake News (fausses nouvelles) circulant sur Internet !

Macron, lors de ses vœux à la presse, a estimé, à leur propos, que désormais cela suffisait et qu’il fallait légiférer en vue de stopper ce phénomène !

Tout le monde a pu observer que la presse main stream (quotidiens nationaux et régionaux papiers) et la télévision (publique et privée) étaient ultra complaisantes voire carrément laudatives pour Macron et ses collègues !

Le problème est que la presse main stream est incapable de s’adapter à la mutation technologique générée par Internet et est à l’agonie. Elle ne survit que grâce à de grasses subventions (payées par nos impôts) sans lesquelles nombre de journaux auraient purement et simplement disparu (ce qui fait que vous êtes abonnés sans le savoir à des journaux que vous ne lisez pas ou dont vous ne partagez pas les opinions) !

Et, fatalement, on ne mord pas la main qui vous donne à manger !

Seulement, visiblement, la propagande déversée tous les jours à la télévision et par cette presse n’est pas suffisamment efficace car il y a quand même des voix discordantes qui osent affirmer des choses que le pouvoir et la clique ne veulent pas entendre.

Et le vecteur de ces voix discordantes est Internet !

C’est pourquoi, Macron par une espèce de pirouette intellectuelle, a décidé, au nom de la liberté de la presse, de s’en prendre aux Fake news ;  ces nouvelles pas toujours vraies ou ces fausses nouvelles qui circulent sur Internet ; car le nœud du problème est que les politiciens ne contrôlent pas Internet et que ce que s’y dit ne leur est pas toujours favorable !

Macron a donc évoqué la liberté de la presse et la nécessaire protection des citoyens (contre de pareils dangers) pour en arriver au but fixé : contrôler l’information ou les informations qui circulent pour l’instant sans contrôle sur Internet !

Le problème est que lorsque l’Etat se mêle de nous protéger, il en résulte toujours une diminution de nos libertés !

On a beau nous expliquer que c’est pour notre bien mais ce n’est pas vrai !

La vérité, beaucoup plus prosaïque, est qu’ils veulent se protéger EUX … car Internet serait (selon eux) l’endroit où les hommes publics de pouvoir et de presse sont insultés toute la journée ; ce qui est bien entendu intolérable (à leurs yeux) !

Alors, il est vrai qu’ il circule sur Internet tout un tas d’informations, vraies ou fausses ; qu’Internet est le lieu de toutes les croyances, même les plus ineptes, de sites conspirationnistes voire révisionnistes mais, en décidant de légiférer, le pouvoir décide d’opérer en amont un tri entre les informations afin de ne vous laisser accéder qu’à celles agréées par lui ; sans vous laisser le choix de vous faire une opinion !

Internet est en fait une forme de démocratie informelle qui permet de pallier les insuffisances de notre démocratie républicaine entièrement contrôlée par l’Etat !

Au lieu de laisser à la population le choix de la responsabilité et de la liberté des sources d’information, le pouvoir choisit la déresponsabilisation de la population et il suffira alors de régler le tamis du filtre de l’information dite légitime pour adapter et augmenter le tri ; ce dont l’administration et le pouvoir ne se priveront évidemment pas !

On peut même penser que, du jour au lendemain, des sites tels que Témoignage Fiscal, très critiques envers le pouvoir et l’administration, dans lequel les abus et les travers de l’administration sont dénoncés, pourront se retrouver interdits pour des raisons « forcément légitimes » de protection de la population dont l’esprit doit être préservé des « opinions déviantes » !

L’Etat Orwellien (lisez « 1984 » de George Orwell un roman d’anticipation écrit dans les années quarante qui décrit très précisément et de manière stupéfiante le mode de société vers lequel nous nous dirigeons) continue donc sa mise en place !

Après la traque fiscale, le prélèvement à la source, la police fiscale (Tracfin), la culpabilisation écologique, le politiquement correct, le contrôle de la population poursuit sa mise en place via une police de la pensée visant à contrôler l’information (vraie ou fausse) circulant sur Internet !

Car, qui contrôle l’information, contrôle la population !

Evidemment, on y mettra des formes « légales » c’est à dire qu’il y aura bien entendu un juge pour appliquer la Loi et opérer le tri entre les sites autorisés et ceux qu’il faudra interdire ; mais il ne faut pas se faire d’illusions quant à cette garantie qui ne sera que de pure forme !

On se retrouve en fait face à un phénomène typiquement lié au développement de la « sur administration » c’est à dire de la domination hégémonique de l’administration sur tous les aspects de notre vie !

On s’oriente donc progressivement, mais insidieusement, vers un système totalitaire où nous n’aurons même plus le droit d’avoir une opinion différente car l’Etat va contrôler qui a le droit de dire quoi et quand ; c’est à dire que l’on va vous distiller une information soigneusement triée sur le volet et agréée par le pouvoir !

Ou, pour dire les choses différemment, l’Etat veut contrôler les croyances et faire en sorte que la population ne croit qu’à ce que la clique au pouvoir a décidé qu’elle devait croire ; ce qui est évidemment beaucoup plus confortable !

Ce faisant, on se rapproche dangereusement de la notion de délit d’opinion qui n’existe pas dans notre droit !

Il s’agit évidemment d’une atteinte gravissime et sournoise à notre liberté et il est désespérant de constater que nos « prévisions » les plus pessimistes se réalisent.

Il n’y a guère que l’Etat nazi qui ait fait mieux ou … pire dans le contrôle des populations !

Mais puisqu’on nous dit que c’est pour notre bien !

N’hésitez pas à partager cet article !

Bien cordialement à tous !

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 4,60 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « Nous glissons lentement vers l’Etat totalitaire ! »

  1. pourquoi toujours stigmatiser les nazis ou le NKVD .
    je trouve que depuis 51 ans l’état d’Israël n’a rien a envier au massacre et emprisonnement et mort lente et a petit feu des palestiniens .
    et si je ne me TRUMP pas personne ne trouve rien a y redire !!

    par contre moi ce qui me gène , ce sont les FAKE PROMESSES ELECTORALES que l’on nous sert depuis que je suis en âge de voter ( et ca fait un bail ) que j’aimerais bien que les propriétaires successif de ma misérable vie prennent en compte mon cadre et conditions de vie et ne se sucrent pas entièrement avec mon loyer .
    je sais bien que ca coute cher la vie de château , mais quand même !!

  2. « Il n’y a guère que l’Etat nazi qui ait fait mieux ou … pire dans le contrôle des populations ! »
    C’est vrai, mais l’état nazi n’a pas duré bien longtemps comparé à l’état stalinien ou maoïste pour ne citer que ces deux là.
    Vous avez raison nous nous dirigeons direct vers l’état totalitaire rêvé par Lénine.
    Je ne pensais pas que de Pompidou nous en arriverions à Pol Pot.
    Je ne pensais pas vivre ce glissement vers le NKVD en France.

  3. Bsr,
    2 belles ‘non-fake news’
    La ministre des transports, Elisabeth Borne, a profité en septembre des services de l’aviation civile (DGAC). Un privilège estimé par la Cour des comptes à 1,8 million d’euros. En période de restriction budgétaire, cette faveur fait polémique.

    https://francais.rt.com/france/47016-privliege-2-millions-deuros-que-elisabethborne-a

    «Fake news»? : une journaliste rappelle que France Inter niait le lien entre réfugiés et terroristes

    https://francais.rt.com/france/47034-fake-news-journaliste-rappelle-que-france-inter-niait-lien-refugies-terroristes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *