OU EST LE POINT DE RUPTURE ?

Le 10 Juin 2010, je serai au Tribunal de Niort, devant la Chambre Correctionnelle.

N’hésitez pas à venir si vous n’habitez pas trop loin.

Je défendrai le dossier que vous trouverez en cliquant sur le lien suivant: link

C’est un dossier conséquent, ceux qui l’ont lu disent qu’il se lit facilement.

Une chose est sûre, il est symbolique de ce que je souhaite dénoncer dans ce blog : l‘impunité des contrôleurs fiscaux, les méthodes illégales et inacceptables qui en découlent.

Vous trouverez, dans ce dossier, toutes les horreurs auxquelles nous sommes confrontés.

Vous découvrirez la complicité de la justice.

Si le sujet de ce blog vous interpelle, vous devez absolument consacrer la demi-heure nécessaire à la lecture de ce dossier. C’est vingt ans de combats qui vous seront racontés.

Comme moi, vous vous poserez la question: Où est le point de rupture d’un homme normal traité ainsi ?

N’hésitez pas à donner votre avis où à alimenter ce blog en cas similaires.

H. DUMAS

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *