Pascal SALIN chez Contrepoints

Pascal SALIN est un penseur libéral admirable.

L’accessibilité de sa pensée, sa limpidité, son évidence, sa simplicité cachent une profonde érudition. Sa gentillesse cache, elle, une immense détermination, totalement désintéressée.

Nous avons eu l’occasion de recevoir ce penseur exceptionnel à Dax, l’an dernier.

C’est avec un interview de Pascal Salin que se termine le cycle fiscal de Contrepoints : https://www.contrepoints.org/2018/10/26/328173-limpot-cest-le-vol-5-le-pessimisme-de-pascal-salin

Contrepoints qui regrette que personne en France ne résiste au fisc, ce qui tendrait à prouver que notre résistance passe hélas inaperçue.

Dommage, les efforts et le prix que nous payons ne sont donc pas visibles, c’est un peu frustrant.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « Pascal SALIN chez Contrepoints »

  1. Au cours de son mandat l’élu obéit aux consignes de son groupe ou de son parti, il comprend très vite que pour espérer être réélu ou être nommé (à vie) dans un poste bien rémunéré, il y a tout intérêt. Le citoyen qu’il a trahi n’a pas son mot à dire ! Alors les impôts, il les vote pour ces avantages bien compris.

  2. Bonjour pascal salin faisait partie e la nouvelle économie avec garello et nous l avons bien connu lors des universités d été à Aix en Provence il y a plus de trente ans toujours decide et toujours brillant maiselas n a pas pu faire passer tous ses messages peut être fallait il continuer çes universités pour mobiliser mais compte tenu de l esprit technocratique répandu dans le pays et chez les
    Technocrates qui se sont emparés du pouvoir en france nous ne pouvions que subir. MAB ancienne IEP de Paris

  3. On résiste soyez en sur, mais quant les demandes coutent plus cher à les défendre qu’à les payer… , on défends ce qui est rentable, le reste… , un trés bon avocat fiscaliste facture des honoraires de 250€ env. de l’heure. Une recherche, c’est plusieurs heures… imaginez quant nous devons défendre des dizaines de lignes, point par point, certaines représentant des milliers voir des dizaines de milliers d’euro, d’autre quelques centaines. Comme vous le dites , faut pas compter sur le TA, pour faire justice,c’est pas leurs rôles, comme pour la « justice en général », il vaut mieux faire le dos ronds que de s’embarquer dans des dizaines d’années de procédures, qui ne feront qu’un perdant, « le contribuable »; car avec notre mort, le fisc gagne; combien de nos « héritiers », prendront la relève?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *