Pensée unique, mensonges et manipulations

La pensée unique est cette vision du monde et des choses imposée à tout un chacun à coup d’arguments, vrais ou faux, par les hommes ou les organisations publics (politiciens ou autres) par le biais de l’essentiel des médias qui font office de relais ou de caisse de résonance.

Or, quand on réfléchit un peu à la question, on s’aperçoit que le but de cette démarche est de persuader le citoyen de la légitimité de la contrainte qui lui est imposée, au besoin en le culpabilisant, afin de le rendre plus malléable, plus « réceptif » aux injonctions étatiques, particulièrement fiscales !

Ce n’est finalement qu’une forme de violence étatique qui perdure en changeant seulement de nature.

La violence se fait plus subtile, plus insidieuse mais aussi plus perverse !

Ce n’est finalement qu’un discours biaisé, qui relève essentiellement de la propagande, relayé par une presse subventionnée aux ordres et qui n’est plus que la voix de son maître ; la voix de celui qui la nourrit … grassement d’ailleurs, mais avec nos impôts !

Le système est entièrement sous contrôle et ce n’est évidemment pas par hasard car finalement on s’aperçoit que tous nos comportements sont orientés … consciemment ou non, afin de nous faire accepter une situation, une contrainte (essentiellement fiscale) ou plus simplement des règles de comportement.

Quelques exemples vont vous éclairer …

I- Les sodas, l’huile de palme, l’alcool, la cigarette tous réputés si dangereux pour la santé sont pourtant en vente libre mais sont assujettis à une fiscalité massive permettant de confortables recettes à un Etat surendetté à tel point qu’on finit par se demander si la démarche a pour but la protection de la santé publique ou l’accumulation de recettes fiscales !

II- On a incité les français, par le biais d’avantages fiscaux, à souscrire des contrats d’assurance vie qui sont investis pour l’essentiel, par les gestionnaires des compagnies d’assurances, en OAT de l’Etat français (dette de l’Etat français) dont la solvabilité apparaît désormais, à terme, comme plus que douteuse au lieu de laisser les français s’orienter vers les entreprises.

Car l’Etat impécunieux a trouvé ce biais pour se financer à bon compte au moyen d’une canalisation discrète de l’épargne à son profit ! Evidemment, le résultat est que, contrairement aux pays anglo-saxons, il n’y a pratiquement plus de français particuliers détenant des actions … avec l’effet induit que les entreprises françaises sont dans l’obligation de s’adresser aux banques pour obtenir le financement de leurs activités !

Evidemment, en cas de besoin, ces avantages fiscaux seront supprimés (comme cela a déjà été tenté en 2012) et comme il est probable que cela interviendra dans les mois prochains !

III- On peut encore évoquer la disparition du cash (billets de banque) par le biais de l’incitation à l’utilisation des cartes bancaires ; car les espèces c’est sale, c’est dangereux, et ce sont les terroristes qui les utilisent !?!

Vous ne voulez quand même pas qu’on vous prenne pour un terroriste !

Evidemment, on oublie de vous dire surtout qu’il s’agit, là encore, d’une méthode de contrôle de la population avec l’idée non exprimée de procéder éventuellement à la captation indirecte de la masse monétaire en permettant, en cas de besoin, de se servir sur les comptes bancaires … sans que leurs titulaires puissent s’y opposer de quelque manière que ce soit !

IV- Il en est de même à propos du prélèvement à la source des impôts sur le revenu dont on nous explique que ce sera un progrès pour le contribuable (qui ne demandait rien !) alors qu’en fait il s’agit d’une manière d’accélérer la perception de l’impôt (d’avance et non plus avec un an de retard) tout en ôtant au contribuable tout moyen de contrôle et tout en assurant à l’Etat la possibilité d’en augmenter discrètement le montant sans que ce même contribuable puisse s’y opposer !

J’ai eu « l’occasion » d’inaugurer involontairement ce système dès 2013 et ai pu constater les dégâts que cette méthode pouvait occasionner avec une administration fiscale dans sa toute puissance, qui se permet carrément de faire n’importe quoi, tout en étant couverte bien entendu par des Tribunaux administratifs exclusivement chargés de la protéger.

On nous a expliqué, depuis la Révolution de 1789, qu’il y avait un consentement du citoyen à l’impôt !

Je ne vois aucun consentement de quelque nature que ce soit à l’impôt dans un système où tout est fait pour le rendre opaque et incontrôlable !

Mais il faut rappeler, et encore une fois ceci explique cela, que le contribuable français est la caution inconsciente de l’énorme dette accumulée depuis 40 ans (2.220 mds € soit 70.000 € par français actif !) et que l’impôt, faute d’une inflation de nature à permettre de laminer cette fameuse dette dont plus personne ne sait comment se débarrasser, reste encore le moyen privilégié d’en apurer le montant !

Et cette mise en condition est opérée dès le lycée puisque l’Education Nationale véhicule, en tant que de besoin, des poncifs présentant l’entreprise comme un lieu d’exploitation et la mondialisation comme une cause d’appauvrissement (alors que les statistiques démontrent l’inverse), bien relayée en cela par une classe politique hypocrite.

Car, si les français ont peur des entreprises, de la mondialisation et du monde extérieur … ils seront alors plus enclins à accepter les contraintes imposées par un Etat omniprésent et par son administration si clairvoyante et protectrice.

D’ailleurs, c’est bien connu, le libéralisme est dangereux (on nous l’a répété sans arrêt ces dernières années et spécialement pendant les élections) ; surtout s’il est néo ou ultra, en procédant d’ailleurs à une confusion volontaire avec capitalisme (l’association des deux constituant d’ailleurs le mal absolu) !

Evidemment, il y a ceux qui n’y croient pas et qui s’en vont à l’étranger mais jusqu’ici ils sont relativement peu nombreux car la plupart des français sont maintenus dans un système plus ou moins clientéliste où chacun pense y trouver son intérêt !

Toutefois, le meilleur vecteur d’influenciation du comportement reste encore l’écologie, puisque, après 30 ans de bourrage de crâne, les français sont presque tous persuadés que la planète souffre, qu’elle est en danger …

On nous parle sans arrêt d’économie verte.

Le problème est que l’on fait une confusion, forcément volontaire, entre variations climatiques et réchauffement climatique car, bien entendu, le climat varie d’une année sur l’autre, d’une décennie sur l’autre, d’un siècle sur l’autre … sans que l’on puisse déterminer avec précision la part anthropique du phénomène (causée par l’homme).

Rappelons que nous avons eu, au cours des siècles passés, un optimum médiéval au alentours de l’an mille (avec des températures largement aussi élevées qu’aujourd’hui) mais aussi un petit âge glacière au 17° siècle (avec des températures nettement plus basses) !

Souvenons-nous de la déclaration du président Hollande selon laquelle les tsunamis sont causés par le réchauffement climatique !?! (Pour mémoire, ils sont causés par des tremblements de terre sous marins).

Et le président vient de s’en mêler lors d’une déclaration du 08 juillet dernier au micro de BMFTV « On ne peut pas prétendre lutter efficacement contre le terrorisme si on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique ».

On en arrive donc au terrorisme climatique !?!

Evidemment, contester la thèse du réchauffement climatique et de la planète en danger apparaît désormais, ni plus ni moins, comme du révisionnisme écologique … par analogie au révisionnisme vis-à-vis des crimes de la shoah !

On en arrive même à parler d’écocide (par analogie abusive avec la notion de génocide) et à des attitudes empreinte de manichéisme et d’irrationalité dont le pire avatar est le « principe de précaution » au nom duquel, dès qu’il y a un doute, on ne fait plus rien ! (Que ce soit à propos du gaz de schiste ou en matière d’agronomie pour les OGM car il a été décrété une fois pour toutes que le gaz de schiste pollue et que les OGM c’est dangereux) !

Evidemment, en sens inverse, on vous explique que les éoliennes, c’est écologique, en oubliant évidemment de vous dire que l’effet principal de l’éolienne ce n’est pas la couleur verte mais des taxes en progression constante sur la facture d’électricité (la CSPE ou contribution au service public de l’électricité) pour une activité commerciale subventionnée alors que, dans 84% du temps les éoliennes ne fournissent pas de courant électrique, soit qu’il y ait trop de vent ou au contraire qu’il n’y en n’ait pas assez (on appelle ça le facteur de charge et il est de 16%)

Et aujourd’hui, l’incompétent mais médiatique Nicolas Hulot, qui n’est au gouvernement que pour créer un sentiment favorable de la population vis-à-vis du gouvernement, veut fermer 17 réacteurs nucléaires qui fonctionnent correctement car le nucléaire c’est dangereux !

Et on le remplacera par quoi ?

Allez faire une lessive avec une éolienne qui ne tourne pas … car les énergies vertes (photovoltaïque compris) sont aléatoires et intermittentes !

Le pire, c’est que ça marche puisque, malgré une économie française globalement dans l’ornière, les français ont semble-t-il relancé le marché de l’automobile. Celui-ci est en effet en progression depuis le début de l’année.

Personne apparemment ne s’est posé la question de la cause de ce phénomène tout en s’en réjouissant !

Je propose une solution qui sera évidemment contestée : les pauvres français complètement conditionnés anticipent les problèmes d’accès aux grandes villes (Paris, Lyon, Grenoble …) en fonction de la fameuse vignette Crit’air devenue obligatoire et, pour ne pas se retrouver bloqués à la périphérie, ils changent de voiture ….

Mais sont-ils conscients que ces nouvelles voitures vont vieillir et que dans 4 ans le problème va se poser à nouveau ?

Oui, sans doute, mais 4 ans de gagné !

Le discours à l’appui de ces affirmations est bien entendu de faire sortir les voitures des villes au motif essentiel qu’elles polluent ; alors que l’essentiel de la pollution ne vient pas des voitures et que l’augmentation ultra médiatisée de la fréquence des alertes à la pollution vient essentiellement du fait que l’on a diminué les seuils de déclenchement de ces alertes !

Alors, d’un côté on met une taxe dite « carbone » sur les voitures à moteur thermique qui atteint très rapidement 4.500 € (ce qui fait que le montant réel d’impôt payé sur une voiture neuve achetée 20.000 € HT n’est plus de 4.000 € (TVA 20%) mais de 42.5% (8.500 €) ce qui, vous en conviendrez, n’est pas tout à fait la même chose) !

Et d’un autre côté on subventionne massivement les voitures électriques dont il est dit qu’elles sont formidables (10.000 €) … jusqu’au jour où on va s’apercevoir que les batteries polluent et qu’on ne sait plus quoi en faire ; sans compter que les ressources de lithium sont limitées !

Et le français, bien conditionné, accepte ces manipulations sans sourciller !

Et, bonne nouvelle, le gouvernement vient de prévoir d’en augmenter encore le montant de cette taxe !

La vérité est qu’en matière d’électricité, nous nous heurtons à un seuil technologique : l’électricité ne se stocke pas ou mal et la technologie actuelle des batteries n’est pas la réponse au problème !

Par ailleurs, il faut être conscient que la « taxe carbone » est avant tout un impôt quel que soit le nom et la forme qu’on lui donne (tout comme l’ex-écotaxe avec ses portiques).

L’argument vert n’a apparemment pas fini de rapporter …

Cela rappelle étrangement l’histoire de la voiture à moteur diesel promue et encensée par l’Etat et l’administration française … parce que Peugeot était un fabriquant historique de moteurs de ce type et que c’était une manière de le subventionner … et d’orienter le comportement du consommateur !

Désormais, le diesel est définitivement classé comme mauvais ! il sera donc sera banni … sauf pour les poids lourds, certaines locomotives, les bus, les autocars et les avions (on appelle alors ça du kérosène), le transport maritime et les paquebots de croisière qui utilisent du fuel lourd c’est-à-dire, pour l’essentiel, des déchets de l’industrie pétrolière évidemment extrêmement polluants !

Et, pour achever de convaincre les éventuels sceptiques, l’Agence Santé Publique France a évalué (mais on ne sait pas comment) le nombre de décès annuels à cause de la pollution à 48.000 soit 9% des décès. Seulement, on n’a encore jamais vu un certificat médical établissant que la cause du décès était la pollution (automobile en particulier) !

La conclusion qui s’impose est que nous vivons dans un système d’économie dirigée complètement faussée par des incitations fiscales (fameuses niches fiscales au nombre de plusieurs centaines) mais aussi de multiples pénalisations fiscales.

Et l’utilisation de ces techniques d’influenciation du comportement des citoyens est appelée à connaître visiblement de nouveau développements … mais, est-ce suffisant pour diriger efficacement un pays et obtenir l’assentiment de la population ?

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, l’optimisme semble de rigueur (encore une fois bien relayé par la presse subventionnée) mais la réalité économique va probablement vite reprendre le dessus et ramener les français à plus de réalisme surtout lorsqu’ils vont s’apercevoir que les diminutions d’impôts seront pour plus tard alors que les hausses seront immédiates !

Vous avez cru au changement ?

Sans doute avez-vous oublié le vieil adage selon lequel « Les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites » !

Alors, oui, les choses vont changer ; c’est-à-dire que les impôts vont encore augmenter !

Mais est-ce vraiment un changement ?

Les français risquent de prendre conscience avec un certain agacement du gros décalage entre les annonces médiatiques et la réalité des faits … surtout lorsque ceux-ci auront lieu à leur détriment !

Il n’est pas sûr que ce soit la bonne réponse aux problèmes de la France mais c’est à ce jour la seule réponse technocratique à la disposition des fonctionnaires qui dirigent le pays !

Le manque d’imagination et de réalisme des gouvernants apparaît consternant !

Cela aboutit finalement à deux questions !

– A qui profite ce système artificiel ?

– Que devient la liberté individuelle dans ces constructions administratives théoriques et totalement technocratiques ?

En répondant à ces deux questions, vous aurez l’essentiel de la réponse au problème de notre société !

Bien cordialement

Απο την Ελλαδα (de Grèce)

PHILOS

A propos PHILOS

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, très à cheval sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Pensée unique, mensonges et manipulations »

  1. Traité des devoirs de Cicéron Il y a + de 2000 ans= Tous ceux qui seront à la tête de l’Etat doivent se souvenir des deux préceptes de Platon: veiller aux intérêts des citoyens en y rapportant tous leurs actes et en oubliant les leurs propres; avoir souci du corps entier de l’Etat en ne favorisant pas une partie aux dépens du reste. ….Ceux qui s’occupent d’une partie des citoyens en négligeant les autres introduisent dans la cité un mal qui doit la perdre, la sédition et la discorde; il arrive que les uns se dévouent pour le peuple; d’autres n’ont de zèle que pour les grands; bien peu songent à tous; de là sont nés à Athènes de grands conflits, et, dans notre république, non seulement des séditions mais des guerres civiles désastreuses.
    Veritas Thesaurus est ! La vérité est un trésor,
    « Ad augusta per angusta » signifie en français : « Vers les sommets par des chemins étroits ». Il faut comprendre que la gloire ne s’acquiert …

    Date et lieu de naissance de Ciceron : Auteur latin et homme d’État romain né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie, Cicéron fut assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Gaète, ville située en Italie. Il meurt à l’âge de 62 ans, sa tête et ses mains furent exposées à la vue du pleuple sur ordre de Marc-Antoine.

  2. Bjr,
    le Français a voulu du Macron, pourtant des voix critiques se sont faits entendre pour dire qu’Hollande Junior alias le pantin à hollande n’etait & n’est qu’une copie frelatée du socialisme bis!

    Le veau n’a pas écouté & a mis son bulletin macron dans l’urne …funéraire!

    France a des grosses hémorragies, il fallait amputer mais les veaux ont préféré opter pour que ce soit le brancardier qui fasse les premiers secours!

    Tant pis France crève!

  3. Concernant le problème futur de l’énergie à propos des voitures électriques, il y a sur le site des éconoclastes la synthèse d’une étude réalisée récemment :
    http://leseconoclastes.fr/2017/06/electric-car-wars/
    Quand on pense qu’une borne de charge pour 1 Tesla requiert 100KVA soit 100000W ça laisse perplexe quand au remplacement annoncé du parc automobile thermique par un parc électrique tout en réduisant le parc de centrales nucléaires même à un horizon très lointain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *