Quand France info se lance dans les Fake News et le complotisme

Nous savons que le pouvoir, par la voix de notre président, veut empêcher les Fake news qui inondent Internet et pervertissent la population.

Il apparaît dès lors un peu surprenant alors que France info, la radio d’état, puisse se lancer dans la fausse information !

De quoi s’agit-il ?

Le 20 janvier dernier, France Info, radio publique, nous a raconté, entre deux grèves d’une certaine catégorie du personnel, une belle histoire qui fait la part belle au complotisme, à la désinformation et à l’anti-américanisme.

Il est vrai que les Etats Unis sont l’antre du capitalisme sauvage ultra néo-libéral et de l’exploitation des pauvres travailleurs tandis que la France est le paradis du socialisme  savoir vivre ensemble solidaire et qu’à France info on a clairement choisi son camp.

La radio revient donc sur l’affaire Alstom ou plus exactement sur les conditions de la cession, en 2015, de la branche turbines pour nous expliquer que c’est à la suite des pressions de la justice US sur Alstom, prise dans une sale affaire de corruption, que sa branche turbines a été rachetée par l’américain General Electric au nez et à la barbe de l’Etat français ! (ici) pour consulter sur Internet la version écrite de cette chronique intitulée « guerre économique – comment la justice américaine cible les entreprises étrangères ».

J’ai alors clairement entendu dans la version audio diffusée par France info, comme des millions d’auditeurs pas forcément au fait des opérations industrielles et financières rapportées, qu’il y aurait eu, en l’espèce, une forme de collusion entre la justice américaine et les grands groupes industriels américains pour mettre les entreprises françaises ou européennes en difficulté afin de permettre ensuite leur rachat par ces mêmes entreprises américaines et contrôler ainsi le marché mondial !

Et France info de conclure : après Alstom, à qui le tour ? Airbus, Areva, Lafarge en s’appuyant, pour justifier leur raisonnement, sur la condamnation de la BNP à une amende de 9 mds US$ en 2014.

En tout état de cause, le rachat des deux premières par les américains est strictement impossible puisqu’elles sont à capitaux publics (français et allemands pour Airbus – exclusivement publics français pour Areva ex COGEMA). Je ne me prononcerai pas non plus sur d’éventuels faits délictueux qui pourraient les concerner et qui ne sont en aucun cas rapportés !

Quant à Lafarge, elle est déjà poursuivie par les autorités françaises pour avoir entretenu des relations commerciales avec l’Etat Islamique (Daesh). Il ne faudra donc pas s’étonner si la justice américaine s’en mèle !

Par ailleurs, n’en déplaise à M Lellouche, ex-député, ses déclarations rapportées n’ont aucune valeur au regard des dossiers accumulés par la justice américaine et elles relèvent juste d’une vision purement politique du dossier.

Il convient dès lors  de revenir aux faits et de se poser les bonnes questions.

– l’affaire de la BNP a établi, sans contestation possible, et la BNP  a plaidé coupable devant le juge américain, qu’elle s’était livrée, en pleine connaissance de cause, à des opérations commerciales (achat de pétrole notamment), en US$, avec Cuba, l’Iran, le Soudan, la Libye alors que ces pays étaient sous embargo ! Si la BNP avait estimé qu’elle n’avait commis aucune infraction, elle n’aurait pas plaidé coupable et la justice aurait tranché dans le cadre d’un long procès.

– Les faits de corruption concernant Alstom sont-ils avérés ? Oui, ils ne sont absolument pas contestés et ont entraîné des poursuites judiciaires dans une bonne quinzaine de pays !?!

– Les dirigeants d’Alstom ont-ils été prévenus par la justice américaine avant l’enclenchement des poursuites ? Oui

– les transactions litigieuses ayant eu lieu en US$, la justice américaine s’estime compétente parce que tout US$ utilisé à quelque endroit que ce soit sur la planète est nécessairement compensé aux USA,

– Y-a-t-il eu condamnation d’Alstom ? Oui Alstom a plaidé coupable et a été condamnée à payer 772 millions de US$ !

Peut-on pour autant établir ou même seulement conclure à l’existence d’une collusion entre la justice et les entreprises américaines ? Clairement non !

Par ailleurs, il faut préciser que la justice américaine poursuit aussi les entreprises américaines pour des faits de corruption et que les condamnations sont tout aussi lourdes (voir l’affaire Enron).

Par contre, France info ne semble pas tirer les conclusions d’une affaire scandaleuse ; à savoir l’utilisation généralisée de la corruption et des pots de vins par un groupe industriel français et du fait que ce genre de pratique est condamnable devant tous les tribunaux de la planète !

Autrement dit, le coupable d’agissements délictueux (il n’y a même pas de présomption d’innocence ou même simplement de doute puisqu’il y a eu condamnation) devient, par la magie du verbe et une inversion audacieuse de la morale selon France info, la victime de la justice américaine !

Et évidemment, le même raisonnement se trouve appliqué à la BNP !

Par ailleurs, France info n’a utilisé, en l’espèce, aucune précaution oratoire pour dire qu’en l’espèce elle rapportait éventuellement la thèse d’un tiers. On doit donc considérer que la version exposée est bien la position de France info sur la question !

Il faut enfin rappeler qu’à l’époque le gouvernement français, par la voix d’Arnaud Montebourg, avait fait part de sa préférence pour une solution européenne et le rachat par l’allemand Siemens notamment pour des raisons liées à des implications dans l’industrie nucléaire.

Cela ne s’est pas fait car se posait surtout en l’espèce le problème du maintien de l’emploi garanti par GE mais pas par Siemens (qui avait aussi fait une offre moins intéressante).

Le gouvernement se trouvant à l’époque, à la suite des déclarations imprudentes de Hollande, empêtré dans le problème insoluble (pour lui) de l’inversion de la courbe du chômage, la solution GE a fini par être préférée et la transaction a eu lieu au prix de 17 mds US$ ; ce qui est loin d’être un cadeau et cette offre a été acceptée par 99% des actionnaires ! (source Wikipédia ici).

Et en fin de compte, le gouvernement français (qui n’a jamais eu maille à partir avec la justice américaine et n’a jamais fait état de pressions de la part de cette dernière) a autorisé le rachat par GE.

Et vous savez qui a signé l’accord ? M Macron lui-même en tant que ministre des finances le 26 novembre 2014 !

Seulement, de tout cela France info ne parle pas.

La radio publique préfère dériver dans ce qu’on est bien obligé d’appeler la Fake new et le complotisme le plus délirant en oubliant que les condamnations prononcées l’ont été dans le cadre d’affaires où la responsabilité pénale des entreprises condamnées a été clairement établie.

J’ose imaginer que la direction de France info va se faire taper sur les doigts par Macron, le ministre de l’information  le CSA (conseil supérieur de l’audio-visuel), pour des agissements déontologiquement douteux relevant explicitement du comportement stigmatisé par le président de la République mais … j’en doute !

Cela confirmera, en tout cas, le fait qu’on se doutait que la démarche visant à empêcher les Fake news serait abordée de manière « sélective » et ne concernerait pas tout le monde de la même manière ; le pouvoir et ses affidés se conservant, quoiqu’il arrive, la possibilité d’utiliser cette technique de manipulation de l’opinion et de la population ! (voir ici et ).

Pour compléter l’information : A la suite d’une décision prise en septembre 2017, la branche transport ferroviaire devrait fusionner avec celle de l’allemand Siemens ce qui fait qu’Alstom aura été en fin de compte complètement démantelée.

Les USA ne sont pas la France et il faudra bien un jour que les politiciens français et la presse si complaisante à leur égard s’habituent à l’idée que des comportements limites et pourtant acceptés en France (mensonges, corruption, népotisme …) puissent être lourdement sanctionnés.

Bien cordialement à tous.

 

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « Quand France info se lance dans les Fake News et le complotisme »

  1. Lorsque j’étais jeune il nous arrivait de nous équiper d’un « conomètre. »
    Il s’agissait d’avoir dans la poche une bobine de fil blanc, très fin, dont un bout du fil dépassait légèrement de la poche ou d’une boutonnière.
    La connerie de celui qui tirait sur le fil étant établie en fonction de la longueur tirée avant de s’apercevoir de la farce.
    France Info c’est la même chose, sauf que la jauge est le temps d’écoute journalier. Une espèce de « conomètre » radiophonique.

  2. France Info est une essentiellement radio gouvernementale…se « trompant » souvent en rapportant des faits de toutes sortes..
    Hier une journaliste annonçait dans un bulletin d’information que Nadal s’était qualifié facilement…
    Aujourd’hui ils disent tout le contraire…et pour cause 4H de match ça laisse des traces y compris dans les rangs des journalistes….
    Quant au reste..c’est du même acabit…Radio anti-Trump par excellence..France Info ce week-end annonçait urbi et orbi que le schutdown était catastrophique et que c’était la faute de Mr. Trump..exclusivement.
    Heureusement un invité a rappelé que Mr.Obama avait connu pareille situation pendant 15 jours lui aussi … et que c’est la 18ème fois que ce fait se reproduit aux USA……mais l’omission de ces soi-disant journalistes est conforme a ce que le gouvernement attend d’eux…tout simplement.

    1. tout à fait d’accord avec votre commentaire !
      Ils affirment souvent n’importe quoi !
      la question qui demeure est : combien de personnes en sont conscientes ?

    2. Bjr,
      Excellent commentaire!
      F.I. radio gouvernementale et les autres médias FR aux ordre puisqu’ils sont subventionnés et que leurs journalistes ont des avantages fiscaux qu’ils…ne veulent pas laisser s’envoler à cause d’impartialité & de vérité.

      Vous voulez des infos véritables & vérifiables?

      https://francais.rt.com/france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *