Revue de Presse

Bonjour à tous,

J’entendais le vendredi 15 février 2019 le live de BFM TV s’épancher sur Saint-Louis Sucre qui décide de fermer deux de ses sites à Marseille et à Cagny.
Le salarié interviewé par BFM TV pour souligner le préjudice : « Je vais perdre mon emploi, j’ai fait des crédits pour ma maison … ». Bref le « Calimero » qui nous raconte que la vie est trop injuste.

J’aurais envie de lui répondre : « Mais tu penses (tutoiement nécessaire pour le contact et non la distance) que ton patron est caution de ce que tu fais ? C’est lui qui doit payer ton banquier si tu ne le peux pas ? C’est lui le responsable ? Trouve-toi un autre boulot !
Mais il n’y en pas me répond-t-il. Pourquoi ? T’es-tu posé la question ? Je vais te le dire : « Parce que des gens comme toi pensent que le boulot a besoin de toi alors que ce n’est pas toujours le cas, et que donc tu vas t’accrocher à ce que tu fais sans même comprendre ce que tu peux faire, d’autre … »

Je passe et je vais surenchérir : Madame « Grandefamille » veut toucher ses allocs en tous genres auprès des caisses inféodées. Je suis derrière le guichet d’accueil : «Vous avez décidé de faire des gosses, pourquoi comptez-vous sur nous pour vous aider ? »

– Mais évidemment, j’ai droit à ça et à ça !
– Effectivement, vous y avez droit, mais je voudrais vous rappeler que ma grand-mère et
ma mère ont élevé leurs gosses sans autre chose que les revenus de leur famille …

Les « Baby Boomer » deviennent aujourd’hui les « Papy Boomer ». Ils s’inquiètent aujourd’hui de l’Etat providence qu’ils ont créé, et du tarissement des sprinklers à pognon qui les gagne. Loin d’eux une lecture de la pyramide des âges, du taux d’actifs par rapport à leur population, du PIB par tête. La redistribution sociale n’est pas suffisante ? Notre indice Gini est pourtant proche de celui des pays scandinaves, parmi les meilleurs au monde. Sauf que ces derniers ont un PIB par tête bien supérieur au nôtre.

Je suis propriétaire d’un logement que je loue et mon locataire ne me paie pas, plus il dégrade les lieux. Panoplie de procédures qui durent pendant que les mises aux normes BBC – « Bâtiment Baise Couillons » s’empilent en plus des taxes diverses et variées.

Il y a mieux ! Vous rentrez de vacances ou, au contraire, décidez de partir vous reposer quelques jours dans votre résidence secondaire. Stupeur et tremblements, vous découvrez que votre logement est squatté ! Inutile d’insister, vous n’aurez sans doute plus aucune chance (du moins à court terme) de pénétrer chez vous. En effet, passé les 48 premières heures de squat, le propriétaire ne peut plus faire intervenir les forces de l’ordre pour faire expulser les occupants.

Face à une agression quand nos forces de droit régalien sont aux abonnés absent, un buraliste du Tarn qui avait tué un cambrioleur de 17 ans en 2009 a été condamné en appel en 2016 à Toulouse à 10 ans de prison. C’est trois ans de plus qu’en première instance. La thèse de la légitime défense n’a pas été retenue par la cour d’assises.

C’est affreux ! Les arbres plantés en le lieu mémoire du martyre Ilan Halimi ont été coupés. Pendant ce temps Youssouf Fofana, le chef du gang de ses barbares ricane au fond de sa geôle au frais du contribuable à près de 100 euros la journée.

On nous parle aussi des djihadistes au passeport français qui seraient sur le retour sur notre sol. Bienvenue dans nos prisons plutôt que subir leur sort sur place.

Bref, je pourrais continuer longtemps ainsi cette liste à la Prévert qui déconne, autant pour nos semblables, le peuple, mais aussi pour nos mandataires élus.

Faute d’incompréhension globale, j’ai bien peur que le mouvement des Gilets Jaunes dégénère, peut-être pour remettre l’église au milieu du village mais je n’en suis pas si sûr, car ce qu’a vécu le philosophe Alain Finkielkraut ce dernier samedi me rappelle des années bien sombres, même si celui-ci reconnaît que les ronds-points lui auraient réservé un meilleur accueil …

Pas si sûr ! Non par les ronds-points, mais que le Cheval de Troie est déjà dans nos murs et que c’est lui qu’il va nous falloir combattre …

Bien à vous.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « Revue de Presse »

  1. Mais quel exemple nous ont donné les élus qui ont dirigé la France depuis 1970 . Continuons à réfléchir , car pour ces politiques réfléchir pour le pays est très difficile , impossible , c’est pour cela qu’ils n’ont regardé que leur intérêt à court terme et ils agissent par conséquence hâtivement .
    Mais donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres , c’est le seul moyen . Et quel exemple nous montre ceux qui dirigent la France et ceux qui veulent la diriger. On ne peut demander des efforts à ses concitoyens que si l’on est exemplaire et si l’on a le goût de l’absolu.
    Le populisme que certains dénoncent n’est pas une génération spontanée. Il nait de l’impuissance du système politique existant à satisfaire aux besoins exprimés par le peuple.
    Il y a une vision globale à intégrer . La France est le pays où il y a le plus de taxes au monde , les prélèvements dépassent en 2018 les 1000 milliards d’€ par an et la dette française est de + de 2100 milliard d’€ qui augmente chaque année. En 1970 la situation était 3 à 4 foins moins taxée et très peu de déficit voir pas du tout.

    Les Politiques continuent à dépenser sans compter , ils ne veulent pas réduire non seulement les privilèges mais les déficits. Trop de gabegie pas la peine de vous les rappeler..

  2. Histoire de cul !!!
    Un jour, un curé s’est engagé dans une course, sur son âne nommé « CUL », et il a gagné.
    Le curé était tellement content de son âne qu’il s’est engagé de nouveau dans une autre course et il a gagné encore une fois.
    > Le journal local a écrit en première page: Le CUL DU CURE VA DE L’AVANT.
    L’évêque était tellement contrarié par ce genre de publicité qu’il a ordonné au curé de ne pas inscrire l’âne dans une autre course.
    > LE CUL DU CURE DÉPLAIT À L’ÉVEQUE a titré le journal; !!!

    C’en était trop pour l’évêque alors il ordonna au curé de se débarrasser de l’âne.
    Le curé a décidé de le donner à une religieuse dans un couvent proche.
    >Le journal local, entendant la nouvelle, a posté le titre suivant le lendemain: UNE NONNE A LE MEILLEUR CUL DE LA VILLE.
    L’évêque s’est évanoui. Il a informé la religieuse qu’elle devrait se débarrasser de l’âne, alors elle l’a vendu à une ferme pour 10 €.
    > Le lendemain, le journal disait: UNE NONNE VEND SON CUL POUR 10 €.
    C’en était trop pour l’évêque alors il a ordonné à la religieuse de racheter l’âne et le conduire dans les plaines où il pourrait courir à l’état sauvage.
    > Le lendemain, les titres se lisaient comme suit: LA NONNE ANNONCE QUE SON CUL EST LIBRE ET À L’ÉTAT SAUVAGE.………….. « L’évêque a été enterré le lendemain. »

    La morale de l’histoire est. . .
    Être préoccupé par l’opinion publique peut vous apporter beaucoup de chagrin et de misère. . . Et même, raccourcir votre vie.
    Alors soyez vous-même et profitez de la vie. Arrêtez de vous inquiéter pour le cul de tout le monde et juste vous occuper de vos propres fesses !!!
    > Vous vivrez plus longtemps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *