UN BERCYPAPER’S ? L’EMPIRE DU MAL.

Voila, grosso modo, 30 ans qu’en toute illégalité les hauts fonctionnaires (à 95% des énarques) se sucrent allègrement et en toute impunité sur notre dos.
Le dos des contribuables, c’est-à-dire le votre et le mien.
Ces grands « argentiers » dont l’intégrité, l’honnêteté et le dévouement pour la France devraient être fondamentalement exemplaire ont pris quelques accommodements avec la morale.
Cette morale, apparemment ne les concernent pas car ils font partie de « l’Elite » et ont la leur propre qui n’a rien à voir avec la notre, celle des pimpins.
Celle-ci leur dicte, tout d’abord, de se remplir les poches.
Ils ont à leur disposition une corne d’abondance, nouvelle version : le Trésor Public.
Picsou, lui-même n’aurait pu rêver mieux même dans ses fantasmes les plus fous.
Un coffre inépuisable, dans lequel, si on fait partie de la nouvelle nomenklatura « républicaine », l’initié peut puiser à pleines mains sans que quiconque y trouve à redire.

La beauté du truc, c’est que le clan se contrôle lui-même.
En deux mots  c’est du gâteau et  le bon peuple n’y voit que du feu.
On peut toujours lui faire croire à son dévouement et à son sens de l’Etat.

30 ans ou plus que cela dure.
Depuis plus ou moins Pompidou, le dernier Président à avoir eu ce sens.

Après lui l’Ena a pris le pouvoir et se fut d’une façon ou d’une autre la curée sur les deniers de l’Etat.
Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes doré lorsque, coup de tonnerre, 2 articles paraissent.
Un dans le Point du 2 janvier 2018 par Jean Nouailhac « Bercy : petits secrets et gros salaires » article repris et complété  par Philos sur ce blog « Bercy, l’empire du mal et la citadelle de tous les abus » (http://www.temoignagefiscal.com/bercy-lempire-du-mal-et-la-citadelle-de-tous-les-abus/ ).

Ces articles vous font tomber littéralement sur le « cul » car en les lisant vous vous apercevez d’un seul coup que vos impôts servent à tout autre chose que ce à quoi vous pensiez.
Déjà vous n’aviez pas, comme moi, une haute opinion de « ces gens là », mais là c’est le pompon, ils prennent (de plus en plus souvent par la force) votre argent pour en mettre une bonne partie, au chaud, dans leurs poches.
Ils s’octroient, de leur propre chef, de faramineuses et récurrentes primes, évidemment,  exonérées d’impôts que personne, extérieure à leur cercle du pouvoir, n’ose contrôler et même un élève de CM2 comprend aisément pourquoi.
Cette coutume que Bercy a élevée en religion (de caste) est dénoncée parfois par quelques prêcheurs du désert, comme Bernard Zimmern, désert médiatique bien sûr, et comme un soufflé mal cuit le « prêche » retombe aussi sec grâce à l’indifférence (voulue) des médias dont peu de journalistes sont susceptibles de décrocher, par leur complaisance, le prix Albert Londres.
Pauvre Albert, il doit se retourner dans sa tombe lorsqu’il voit ce qu’est devenu son métier.

Vous saviez déjà que la France était une république bananière avec un niveau de corruption assez top, 23eme au classement 2017 de l’ONG Transparancy.
C’est un beau score pour le pays qui se gargarise du matin au soir  d’être le pays des droits de l’homme.

Nous connaissions l’économie de « connivence » qui est devenu la règle en France grâce aux énarques disséminés à tous les postes clé, mais nous pensions que tout n’était pas entièrement pourri dans le joli royaume de France.
Nous étions et nous sommes toujours assommés d’impôts et de taxes (médaille d’or mondiale) mais nous pensions que c’était pour la bonne cause.
Tous ceux-ci servent à remplir le coffre.
En cas de besoin, et cela arrive plus souvent qu’à son tour, une floppée de hauts fonctionnaires bercyniens  pondent un nouvel impôt ou une nouvelle taxe, en prenant un prétexte imparable : le Bien Commun.
Nous présumions que  nos dirigeants ne savaient pas vraiment compter et qu’ils n’avaient aucune notion de comptabilité mais nous étions bêtement persuadés que nous avions les hauts fonctionnaires intègres de Bercy qui, eux,  veillaient au grain.
Ca pour veiller aux grains, ils veillent aux grains.
C’est un plaisir de les voir œuvrer à leurs bonnes œuvres.
Encore un mythe d’honnêteté qui s’effondre…

La Cour des Comptes, ceux que le bon peuple de Macron appelle « les Sages » ont osé émettre des critiques à plusieurs reprises.
Peine Perdue.
C’est comme de « pisser » dans un violon!

Nos hauts fonctionnaires de Bercy continuent allégrement, comme si de rien n’était, à se gaver avec nos sous.

Philos : «  nous avait appris que Bercy comptait « à lui seul 193 des 219 fonctionnaires les mieux payés de France », et que « les administrateurs des finances y gagnent entre 15 000 et 20 000 euros par mois  »
Et que font ces super  « intelligents » super payés ? Ils vous préparent d’autres impôts et taxes.
C’est  l’empire du Mal et les Jedis sont aux abonnés absents.
Pour le moment.

Ça y est vous avez enfin compris ?

E.Bolling

PS :  Avant que l’encre de ce papier ne soit sèche, tout cela est déjà tombé dans l’oubli. Ce n’était qu’une tempête dans un verre d’eau…

RAPPEL : MOBILISONS NOUS.
SIGNEZ LA PÉTITION. (Colonne à droite)

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux procédures devant le T.A. Dans l'une d'elles il y sera posé une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) sur le Non Bis In Idem que n'a pas respecté Bercy, en passant outre au jugement définitif du Tribunal Correctionnel de Paris.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « UN BERCYPAPER’S ? L’EMPIRE DU MAL. »

  1. Non non, ils servent une juste cause !
    mais c’est juste la leur !
    Quand à ce que la presse (voir mon article d’hier) relaye de telles informations …
    il ne faut pas rêver pour les raisons que j’y ai développées !
    On n’est pas prêt d’avoir un Bercypaper’s
    Accessoirement, je ne suis pas loin d’être convaincu que les Panama paper’s sortaient de Bercy (technique de l’écran de fumée) bien ralayées par la bonne presse bien subventionnée !
    Une seule morale : je profite conjugué à tous les temps de l’indicatif !
    et sans risque puisque pas de sanction !
    L’empire du mal c’est vraiment l’expression qui leur va le mieux !

  2. mais mon cher Emanuel depuis Pompidou (y compris)
    –> tous passé a l’ENA ou chez Rothschild et bien sur par la case Bercy .
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2014/08/27/25001-20140827ARTFIG00352-la-banque-rothschild-un-vivier-de-politiques.php

    http://www.wikistrike.com/article-rothschild-j-ai-cree-cette-colonie-israel-moi-seul-par-consequent-ni-les-colons-ni-aucune-organisati-90694909.html

    et grosso -mérdo, cet article qui confirme que media /politique et banquier sont tous en haut de la pyramide ( du pouvoir et de l’argent ) , pas celle du compas mal réglé devant celle du Louvre lors du discours de l’investiture 🙂
    http://www.medias-presse.info/macron-adoube-par-le-directeur-de-la-banque-rothchild-video-par-jacques-attali-alain-minc-et-cie/69095/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *