1 000 000 et moi et moi…

Hier, le 25 août 2020 ce blog unique, unique car Henri est le seul à dénoncer les abus “légaux” de Bercy, ce blog, unique donc, dans son genre a atteint depuis son ouverture  1 000 000 de vues.
Ce blog devrait être considéré comme d'”utilité publique”.
Il est certainement plus d’utilité publique que 90% des machines à gaz crées de toutes pièces par nos énarques.
Le temps est lent mais il travaille pour nous.
Chaque “fraudeur” ou plutôt abusé fiscal comprend enfin ce qu’est la machine infernale   Bercy et rejoint le clan des tondus et devient, sans oser le dire (peur de la terreur cultivée par Bercy) un opposant à la grande faucheuse.
Ce blog a environ entre 400 et 600 lecteurs quotidiens en moyenne.
Tout abusé fiscal l’a consulté et dans sa détresse a compris que son cas n’était pas isolé.
Ce blog est une bouffée d’oxygène pour ceux que le fisc noie.

La charte du contribuable pondu par Bercy est une vaste blague concoctée pour abuser le contribuable  et essayer de donner un vernis de combat loyal entre celui-ci et les agents du fisc.
Il n’en est rien, Bercy étant juge est partie (encore une exception française que le monde entier nous envie), il peut tout vous voler en deux /trois mouvements en émettant ces fameuses et imparables “lettres de cachet” sans que vous ne puissiez rien faire sauf à mettre des emplâtres (coûteuses) sur une jambes de bois qui ne serviront à rien.

L’expérience nous a malheureusement appris, (nous nous en serions bien passés) que tout l’appareil judiciaire est à 90% d’accord avec la persécution et la répression initiées par Bercy.
En 1941, ce même appareil judiciaire n’avait il pas en “toute légalité” aryanisé, pour les piller, les biens des juifs sans aucun remords…
Tout le monde s’était bien enrichi.

Ceux qui nous persécutent actuellement doivent être leurs descendants!

Il n’empêche, n’en déplaise au syndicat des tondeurs, ce blog est un succès et nous apportons notre, nos pierres, à l’édifice de la Liberté et nous en sommes tous fiers.

Merci à tous ceux qui ont le courage, et il en faut pour vaincre la terreur fiscale, merci donc à tous ceux qui écrivent sur ce blog.

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « 1 000 000 et moi et moi… »

  1. bravo à nos lecteurs !
    Continuons !
    Il certain que ce blog, désapprouvé par Bercy qui a essayé de le faire fermer, a une utilité évidente pour tous les désespérés fiscaux !
    et maintenant il faut doubler le score !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *