62 ans d’Imagination fiscale… et de Mensonges. Témoignage.

Un témoignage que m’a fait parvenir Richard Armenante.

Une information que l’on m’a adressée et qui n’est pas sans intérêt, à méditer:
“Regard sur la retraite durant 62 ans.
La situation où on en est !
> De 1956 à nos Jours : 62 ans d’Imagination fiscale… et de Mensonges
> Déjà, je me présente. Je m’appelle Micheline Sany.
> Je suis née en 1927 et je vous le dis tout net :
> à force de tirer sur l’Elastique, la Corde va péter !
> En 1956, quand Guy Mollet a instauré la Vignette pour « fournir un Revenu minimum à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus », bon… moi j’avais à peine 30 ans et j’étais très fière de pouvoir venir en aide aux Anciens. En plus, Paul Ramadier, le Ministre des Affaires Economiques,avait affirmé que ça serait une Taxe temporaire…
> Bah, il a duré Quarante-Quatre Ans le Temporaire !Pendant quarante-quatre ans j’ai payé cette Vignette ! Alors merci !
> Surtout que les Anciens n’en ont presque jamais vu la couleur, vu qu’au bout de trois ans, le Premier Ministre, Michel Debré, a annoncé que le Produit de la Vignette serait finalement « acquis au Budget de l’État… », qui le reverserait au Fonds National de Solidarité. Enfin, en partie… Enfin, en petite partie. Que les Vieux se fassent dépouiller comme ça, ça a fait du foin, pendant toutes ces années. Mais ça n’a jamais rien changé.
> Ensuite en 1991 , quand ils ont créé la CSG, la Contribution Sociale Généralisée pour financer la branche famille, en remplacement des Cotisations Patronales d’Allocations Familiales, bon… sans râler, j’ai payé !
> Surtout que ça ne devait durer que Cinq ans.
> « Une Contribution transitoire » qu’ils disaient et puis 1,1 %, c’était supportable.
> Seulement Vingt-Sept ans plus tard, elle transite toujours la CSG !
> Et elle a grimpé à 9,2 % pour les Salariés et 8,3 % pour les Retraités.
> Par étapes, bien sûr, c’est moins voyant.
> En 1993, elle est passée de 1,1 à 2,4 %. Pour alimenter en plus le Fonds de Solidarité Vieillesse.
Y’avait pas déjà la Vignette pour ça?

> Chuuuuut, arrêtez d’être insolents !
> > > > En 1997, elle augmente encore pour financer, en plus, la Branche Maladie : on en est à 3,4 %.
> > > > En 1998, toujours pour la branche maladie, elle passe à 7,5 %, etc., etc.
> > > > Bref, la Protection Sociale ne s’est pas redressée, et ce qui devait être temporaire est devenu…
> > > > un Impôt de Plus. Ah bah oui !
> > > > La CSG, ça rapporte plus que l’Impôt sur le Revenu aujourd’hui.
> > > > Si on vous demande combien vous payez d’Impôts par an, vous savez le dire.
> > > > Mais si on vous demande combien vous payez de CSG, vous savez ?
> > > > Chez moi on disait : « C’est tout un art de plumer l’Oie sans la faire crier.»
> > > > Alors qu’il y aurait de quoi hurler.
> > > > Et puis en 1996, rebelote avec la CRDS, la « Contribution à la Réduction de la Dette Sociale ». J’ai payé. (Mais j’avoue, j’ai râlé.)
> > > > À cette époque, les Déficits Sociaux s’élevaient à un Montant estimé entre 30 et 38 Milliards d’euros. Oui, parce que nous, si on se trompe de dix euros dans notre Déclaration de Revenus, on risque une Amende, mais eux, un flou de 8 Milliards, ils ont le Droit…
> > > > Toujours est-il qu’ils avaient tout bien calculé :
> > > > en treize ans, tout serait remboursé. La CRDS devait disparaître le 31 Janvier 2009.
> > > > Mais voilà-t’y pas qu’en Septembre 1997, le Gouvernement Jospin annonce 13 Milliards d’euros supplémentaires de Dettes, qui correspondaient aux Déficits Sociaux non financés des années 1996 à 1998. Alors, ils ont tout bien recalculé, finalement pour tout éponger il fallait prolonge jusqu’au 31 Janvier 2014.
> > > > Mais voilà-t’y pas qu’en 2004, le Plan de Redressement de la Sécurité Sociale concocté par Philippe Douste-Blazy annonce 50 Milliards d’euros supplémentaires de Dette à rembourser.
Alors, ils ont tout bien re-recalculé… et ils ont vu que finalement, la Trinité était la meilleure date pour arrêter la CRDS. Donc, on la paye toujours…
> > > > Et puis, en 2004, Raffarin a inventé la « Journée de Solidarité », vouée à « l’Autonomie des personnes âgées ».
> > > > Moi, ça va, j’étais déjà à la Retraite, mais vous, vous avez travaillé, sans être payés !
> > > > Et en 2013 ,une nouvelle Taxe pour les Retraités.CASA, ça s’appelle.
> > > > C’est la « Contribution Additionnelle de Solidarité à l’Autonomie », 0,3 % sur les Retraites, Pensions d’Invalidité, Allocations de Pré Retraite.
> > > > C’est-à-dire qu’ils font payer les Vieux pour que les Vieux soient autonomes !
> > > > C’est pas du bon Foutage de Gueule, ça ?
> > > > Et on continue. En 2013,
> > > > toujours, M. Jean-Marc Ayrault
> > > > nous gèle les Retraites Complémentaires…
> > > > Et comme ça ne s’arrête jamais, maintenant, parce que j’ai 1 247 euros de Revenu Fiscal par mois,
> > > j’ai une Augmentation monstrueuse de la CSG :
> > > > 25 % d’Augmentation !
> > > > Ah ben oui, on nous a dit 1,7 % ,
> > > > mais c’est pas 1,7 % de ce qu’on payait,
> > > > c’est le Taux qui augmente de 1,7 % !
> > > > Bref, nous les Vieux,
> > > > on est passés de 6,6 % à 8,3 % de CSG, ça nous fait 25 % dans les dents qui nous restent.
> > > > Et maintenant, la Cerise sur le pompon :
> > > > on nous annonce que nos Retraites vont être revalorisées de 0,3 %.
> > > > Cinq fois moins que l’Augmentation dont on aurait dû bénéficier si le Code de la Sécurité Sociale avait été simplement respecté, puisqu’il prévoit que les Pensions soient revalorisées du Montant de l’Inflation moyenne sur l’année pour éviter toute dégradation du niveau de vie.
> > > > Et l’Inflation prévue d’après l’Insee est de 1,6 %.
> > > > Et Bruno Le Maire ose dire sur RTL :
> > > > « Mais ils ne seront pas perdants, leur Pension de Retraite continuera à être revalorisée. »
Il croit qu’on est tous gâteux ou quoi !!! “

 

ET AUSSI CE COMMENTAIRE:
Et vous ne parlez que de la csg … , sur salaire et retraité, vous oubliez celle sur le patrimoine, qui est passé de 0 en 1991, à 17,2% aujourd’hui, et probablement 30% dans les 10 ans, et ou les privilèges se payent, (sauf bien entendu les privilèges de la monarchie et de leurs sbires)
Vous pourriez parler du pea, exonéré d’impôts mais pas de csg sur patrimoine, ce plan qui bénéficiait d’un avoir fiscal, et qui as été simplement suprimé , je vous garantie que les propriétaires de pea, ne s’apellent pas ” Bétencourt, Arnaud,…”
Les propriétaire d’un petit bien immobilier, qui sont logés à la même enseigne,
Vous pourriez également parler de l’exonération des plus value immobilière, qui en 91: 22 ans pour être exonéré, puis passé à 15 ans en 2002 (je crois), puis repassé à… 32 ans aujourd’hui.
Et aussi pour que les petits actionnaires pour garder leurs actions longtemps, il y avait une exonération de 65% sur les plus-value, supprimée d’un coup.
Que dire des « avantages retraites », de tout temps pour les fonctionnaires, la fameuse préfonds, totalement déductible du revenus ou de l’impôt payé, je sais pas et je m’en fous, cette retraite par capitalisation si décriée par ces … derniers, et qui n’est pas accessible au secteur marchand…
A croire tout ces fonctionnaires, ils auraient surement de meilleurs salaires dans le privé, mais pourquoi n’y vont ils pas? (Ils sont tellement sur d’être les meilleurs, …)

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « 62 ans d’Imagination fiscale… et de Mensonges. Témoignage. »

  1. M. Armenante
    Si on le savait pas (où plus) dans ces détails et grand merci pour cette synthèse, on le savait par principe : on en a de moins en moins.
    Aprés avoir essoré la bête (nous) , Il leur reste la main mise sur l’immobilier et les successions.
    Tout est en place : les collabos de Bercy sont dans les starting block.
    On va passer au stade industriel du racket.
    Et comme un propriétaire est un “riche” , ils ne risquent pas se voir opposer une résistance nationale sur le sujet.
    Mais tôt ou tard il y aura retour de bâton et chasse aux sorcières.
    J’espère le voir de mon vivant.

  2. organisations de retraites = pertes gigantesques en capital

    Combien les organisations de retraites perçoivent elles de la part des assujettis et combien reversent-elles aux « ayant droits » (lesquels?) annuellement, quelle est l’écart ( la perte en capital, en % et en chiffres ) ?

  3. Et j’ai publié l’assurance vie, que dire, on nous le vends pour l’exonération fiscal au terme de 8 ans, mais on oublie la csg sur patrimoine, passé dans mon cas de 8% à l’ouverture? à 17,2% aujourd’hui, l’exo d’impôts, on en rigole, et aucuns contrôle sur le placement des fonds, une véritable  »escroquerie », …

  4. Et vous ne parlez que de la csg … , sur salaire et retraité, vous oubliez celle sur le patrimoine, qui est passé de 0 en 1991, à 17,2% aujourd’hui, et probablement 30% dans les 10 ans, et ou les privilèges se payent, (sauf bien entendu les privilèges de la monarchie et de leurs sbires)
    Vous pourriez parler du pea, exonéré d’impôts mais pas de csg sur patrimoine, ce plan qui bénéficiait d’un avoir fiscal, et qui as été simplement suprimé , je vous garantie que les propriétaires de pea, ne s’apellent pas « bétencourt, arnaud,…
    Les propriétaire d’un petit bien immobilier, qui sont logé à la même enseigne,
    Vous pourriez également parler de l’exonération des plus value immobilière, en 91 22 ans pour être exonéré, puis passé à 15 ans en 2002 (je crois), puis repasser à… 32 ans aujourd’hui,
    Et aussi pour que les petit actionnaires pour garder leurs actions longtemps, il y avait une exonération de 65% sur les plus-value, supprimé d’un coup;
    Que dire des « avantages retraites », de tout temps pour les fonctionnaires, la fameuse préfonds, totalement déductible du revenus ou de l’impôt payé, je sais pas et je m’en fous, cette retraite par capitalisation si décrié par ces … dernier, et qui n’est pas accessible au secteur marchand…
    A croire tout ces fonctionnaires, ils auraient surement de meilleurs salaire dans le privé, mais pourquoi n’y vont ils pas? (Ils sont tellement sur d’être les meilleur, …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *