Bonnes fêtes de Pâques

Des souhaits sincères et constructifs pour cette étrange fête de Pâques.

Il doit falloir remonter à des temps de guerre ou de malheurs que nous n’avons pas connus pour retrouver une ambiance équivalente.

Peu-être fallait-il cela pour changer les faux paradigmes de notre société.

Dans tous les cas l’avenir est passionnant à scruter. Sera-t-il aussi passionnant à vivre ?

Bien à vous. H. Dumas

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « Bonnes fêtes de Pâques »

  1. De JP BETBEZE , cette réflexion ci-dessous dans cette période de confinement et de pandémie me semble intéressante= Bientôt 1,5 millions de cas et 100 000 morts, mais cette pandémie n’est pas une guerre. Elle n’a pas été voulue par une puissance contre une autre. Il n’est pas question de demander des « dommages » aux chauves-souris de Wuhan. Nous ne sommes plus au Traité de Versailles, où le prix trop élevé demandé à l’Allemagne a davantage permis la montée du nazisme que la reprise. Nous ne sommes pas en 1945, où les États-Unis étaient les gagnants et les plus riches, ce qui leur a permis de lancer et financer le Plan Marshall. C’était pour des raisons humaines et économiques certes, sans doute dans leur intérêt (poursuivre leur croissance, en passant à une économie de reconstruction) et aussi pour des raisons politiques (éviter le communisme en Europe de l’Ouest). Cliquez pour lire la suite = https://www.jpbetbeze.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *